SPEA

SPEA

19 avr. 2010 15h52 HE

La vente d'EACL va faire perdre des emplois au Quebec

La décision du gouvernement de cacher dans le budget des dispositions sur la vente d’EACL est une tentative de museler le débat, dit la Society of Professional Engineers and Associates (SPEA)

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Rédacteur à l'énergie, Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales TORONTO, ONTARIO, PRESS RELEASE--(Marketwire - 19 avril 2010) - « La décision du gouvernement Harper de cacher les dispositions de vente d'Énergie Atomique du Canada Limitée (EACL) dans la loi de mise en œuvre du budget (la loi C-9) est dangereuse pour le Québec et l'industrie nucléaire», a déclaré le Dr. Michael Ivanco, vice-président de SPEA. « Des centaines d'emplois spécialisés sont à risque au Québec. Il y a des emplois directs dans l'industrie et des emplois indirects. »

Le Québec est une des trois provinces, avec l'Ontario et le Nouveau-Brunswick, qui possèdent des centrales nucléaires, produisant de l'électricité sans gaz à effet de serre. Le réacteur CANDU Gentilly-2 de 675 MW a été construit à Bécancour dans les années 1980. Il est situé près des grands centres et joue un rôle essentiel dans la stabilisation du réseau électrique québécois. Plusieurs des principaux fournisseurs et chefs de file de l'industrie nucléaire sont situés dans la région de Montréal.

« C'est carrément une tentative de nous passer un sapin», a dit le Dr. Ivanco. « Il y a présentement un processus en place, sous un décret gouvernemental antérieur, dans lequel les soumissionnaires font des propositions pour acheter EACL. Maintenant, avec cette disposition dans la loi, le Cabinet peut décider de diviser EACL en plusieurs entités et en vendre des morceaux, l'anéantissant littéralement, risquant la perte d'une industrie prospère de haute technologie et laissant les contribuables québécois et canadiens sans retour sur leur investissement. Bien que des représentants du gouvernement nous ont assuré que ce n'est pas leur intention, la législation proposée leur donne littéralement carte blanche. » La clause de la loi C-9, article 2138 dit que : « La présente partie a pour objet d'autoriser la prise de diverses mesures visant la réorganisation et le dessaisissement de tout ou partie d'EACL. » Cette disposition donne au Cabinet le droit de vendre l'ensemble d'EACL sans être soumis à la Loi sur Investissement Canada. Cela veut dire que le gouvernement peut unilatéralement vendre EACL à des intérêts étrangers sans qu'il soit requis, comme le demande cette Loi, que cette vente soit examinée d'un point de vue de la sécurité nationale. « Les Québécoises et Québécois ont tout à fait le droit de se sentir outragés par les techniques de camouflage employées par les Conservateurs», a dit Gilles Sabourin, un membre de SPEA du bureau de Montréal d'EACL. « Nous avons développé une industrie prospère et importante qui emploie des centaines de Québécoises et Québécois et qui constitue une industrie majeure d'exportation avec un énorme potentiel. On ne peut garder le processus de vente caché sans que la question de l'intérêt national ne soit soulevée, » a-t-il ajouté.

« SPEA s'est fortement opposée à la vente d'EACL à des intérêts étrangers ou à son démantèlement, » a dit le Dr. Ivanco. « Nous supportons pleinement une restructuration qui redonnerait de la vigueur à EACL avec l'assistance du secteur privé, pour aider à la gestion et à la vente des réacteurs d'EACL sur le marché mondial. Il est toutefois dans l'intérêt du Québec et du Canada qu'EACL reste sous contrôle canadien. »

-30-

SPEA représente les ingénieurs, scientifiques, techniciens et technologistes qui font les activités de conception, de construction et maintenance des réacteurs canadiens CANDU au Canada et à l'étranger.

Pour toute information additionnelle, veuillez contacter :

Marius A. Vartolomei

416-830-0444
/Renseignements: Michelle Duncan
416-427-3525 (cell)/ IN: ÉNERGIE, TRAVAIL, POLITIQUE, TECHNOLOGIE

Renseignements

  • Michelle Duncan, External Relations, Society of Professional Engineers and Associates
    Numéro de téléphone: 416-427-3525
    Numéro de téléphone secondaire: 905-823-3606
    Courriel: duncanm@spea.ca