Agence spatiale canadienne

Agence spatiale canadienne

15 juil. 2009 19h12 HE

Lancement réussi : l'astronaute canadienne Julie Payette est en route pour la Station spatiale internationale

LONGUEUIL, QUEBEC--(Marketwire - 15 juillet 2009) - L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne (ASC) Julie Payette est finalement en route pour la Station spatiale internationale (ISS) à bord de la navette spatiale Endeavour. La navette a exécuté un décollage parfait ce soir à 18 h 03 HAE à partir du Centre spatial Kennedy en Floride.

Le Canada est fier de jouer un rôle déterminant dans le succès de cette importante et complexe mission d'assemblage, au cours de laquelle Julie Payette sera chargée de faire fonctionner le Canadarm de la navette, le Canadarm2 de la station et le bras robot japonais.

L'astronaute Julie Payette se joindra bientôt à son collègue, l'astronaute Bob Thirsk, qui se trouve déjà à bord de la station spatiale. Deux astronautes canadiens travailleront côte à côte dans l'espace, et ce, pour la première fois de l'histoire de notre pays.

"Cette mission constitue un moment marquant pour l'histoire spatiale du Canada et témoigne éloquemment de l'engagement de notre gouvernement envers les sciences et la technologie", a déclaré l'honorable Tony Clement, ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'Agence spatiale canadienne. "Les astronautes canadiens et notre technologie de pointe jouent un rôle primordial dans le cadre de cette mission et dans l'assemblage de la station spatiale."

"Il s'agit d'une mission historique pour tous les partenaires internationaux, puisque les cinq agences spatiales, celles du Canada, des Etats-Unis, de la Russie, du Japon et de l'Europe, sont représentées à bord de la station spatiale", de dire le président de l'ASC, M. Steve MacLean, à partir du Centre spatial Kennedy, alors qu'il regardait la navette Endeavour s'élever dans le ciel. "Lorsque la navette sera amarrée, un nombre record de 13 astronautes seront à bord du laboratoire orbital en même temps, parmi lesquels seront deux Canadiens. Je suis extrêmement fier du travail qu'accomplissent nos astronautes."

Au cours de cette mission, on fera appel aux trois bras robots, parfois à tous les trois pendant la même journée. Le Canadarm de la navette et le Canadarm2 de la station effectueront des tâches d'examen des structures, transféreront du matériel et des provisions et déplaceront de l'équipement ainsi que des astronautes en sortie extravéhiculaire. Le nouveau bras robot japonais fera son baptême de l'espace en procédant au transfert d'expériences scientifiques.

La mission STS-127 devrait durer 16 jours. Ce n'est que la deuxième fois que les astronautes entreprennent une mission aussi longue, et la deuxième fois aussi que cinq sorties extravéhiculaires sont prévues lors d'une mission spatiale.

Le haut fait de la mission sera l'installation d'une plateforme externe sur le laboratoire japonais Kibo ainsi que le transfert d'expériences scientifiques qui seront exposées aux rigueurs de l'espace.

Julie Payette participe à son deuxième vol spatial et elle se rend à la station pour une deuxième fois. Il y a 10 ans, lorsque la station en était à ses premières phases d'assemblage, Mme Payette a été la première Canadienne à monter à bord. Aujourd'hui, la station a pratiquement atteint sa configuration finale. Au cours des deux dernières années, la capacité d'habitation à bord de la station a augmenté de 45 pourcent, et le nombre d'astronautes qui y vivront et travailleront aura doublé lorsque la navette Endeavour arrivera à la station.

Pour les plus récentes informations au sujet de la mission STS-127, visitez : www.asc-csa.gc.ca

Renseignements