Le Conseil international du Canada

Le Conseil international du Canada

31 juil. 2008 11h15 HE

L'avenir de la foresterie canadienne se trouve en Chine, soutient une nouvelle étude

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 31 juillet 2008) - Pourtant en mauvais état, notre secteur forestier reste à ce point focalisé sur les Etats-Unis et aveugle aux besoins de la Chine que le Canada perd des occasions d'emploi, des sources de revenus et la possibilité de contribuer à la protection de l'environnement, affirme Jason Wang dans une étude publiée aujourd'hui par le Conseil international du Canada (CIC).

"Nous avons si fortement privilégié le marché de l'habitation des Etats-Unis que notre secteur forestier dépend presque entièrement des fluctuations de l'économie américaine et que nous peinons à exploiter le potentiel de la Chine, précise l'auteur et boursier du premier programme de bourses de recherche du CIC. Car la Chine a un féroce appétit pour le bois importé. Mais nos gouvernements et nos organismes forestiers n'ont pas pris la mesure de cette explosion de la demande chinoise. Nous nous entêtons à promouvoir la vente de produits du bois répondant à nos besoins, sans égard à ceux de la Chine."

"Il nous faut étudier les modes d'utilisation du bois dans la construction chinoise, comprendre clairement que les besoins de la Chine diffèrent de ceux des Etats-Unis et concevoir des produits adaptés en conséquence. Autrement, nous serons carrément semés par la concurrence. Seule l'innovation nous évitera d'être supplantés."

Jason Wang est l'un des huit boursiers choisis en début d'année par le CIC pour enrichir le débat et le dialogue sur des enjeux clés de la politique étrangère canadienne. Les champs d'intérêt de ce premier programme 2008-2009 englobent les thèmes suivants : Chine, Questions frontalières, Souveraineté et sécurité dans l'Arctique, Energie.

Pour de plus amples renseignements sur le CIC et les boursiers retenus, prière de visiter le www.canadianinternationalcouncil.org

Le Conseil international du Canada (CIC) est un organisme national et non partisan créé en vue de renforcer le rôle du Canada dans les affaires internationales. Il vise à favoriser la recherche et le dialogue sur les enjeux mondiaux en appuyant un réseau d'étude de la politique étrangère canadienne qui traverse les disciplines, les orientations politiques et les secteurs économiques. Le CIC a créé un programme de bourses de financé par le secteur privé et soutenu par un réseau de groupes de travail spécialisés. Rigoureusement sélectionnés, ses membres se consacrent à d'importantes questions de politique étrangère en lien avec des universités et des établissements de recherche de tout le pays.

Renseignements