Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières

22 oct. 2009 10h22 HE

Le BSIF divulgue le ratio de solvabilité estimatif (RSE) des régimes de retraite privés fédéraux

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 oct. 2009) - Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) a dévoilé les résultats du plus récent exercice de contrôle de la solvabilité des régimes de retraite privés fédéraux à prestations déterminées.

L'évaluation semestrielle du ratio de solvabilité des quelque 400 régimes de retraite à prestations déterminées qu'il encadre sur le plan de la réglementation compte parmi les activités de surveillance qu'exerce le BSIF à intervalle régulier. Les plus récents résultats indiquent qu'au 30 juin 2009, ce ratio se chiffrait à 0,88. Autrement dit, à cette date, au plan de la solvabilité, la valeur des actifs de ces régimes de retraite était inférieur de 12 p. cent à celle de leur passif. Cet écart était de 0,85 en décembre 2008.

Selon madame Judy Cameron, directrice générale de la Division des régimes de retraite privés du BSIF, "Ces résultats attestent d'une très légère amélioration de la situation en général par rapport à décembre 2008. Le ratio de solvabilité estimatif varie en fonction, notamment, de la fluctuation des taux d'intérêt et du rendement d'instruments d'investissement tel que les actions ordinaires et les obligations. Les résultats de juin 2009 démontrent qu'il ne faut pas relâcher la vigilance et continuer de prêter attention à la gestion des risques liés aux régimes de retraite."

A l'heure actuelle, le BSIF réglemente sept pour cent des régimes de retraite privés canadiens, ce qui correspond à environ 12 % des éléments d'actif des régimes de retraite privés.

Constitué en 1987 en vertu d'une loi du Parlement, le Bureau du surintendant des institutions financières est le principal organisme de surveillance et de réglementation des institutions de dépôts, des sociétés d'assurances et des régimes de retraite privés fédéraux. Il a pour mandat de promouvoir et d'administrer un cadre de réglementation duquel résulte un système financier stable et solide qui soit apte à soutenir la confiance du public et la concurrence des marchés.

Renseignements