Barreau du Haut-Canada

Barreau du Haut-Canada

17 sept. 2009 12h16 HE

Le Barreau rend honneur aux meilleurs éléments de la profession

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 17 sept. 2009) - Le Barreau du Haut-Canada présentera des prix à neuf avocats qui représentent le plus haut niveau de réalisation et d'engagement pour servir la société et la profession le 23 septembre 2009.

La Médaille du Barreau, le prix Lincoln Alexander et le prix Laura Legge seront présentés par le trésorier W. A. Derry Millar dans le cadre d'une cérémonie extraordinaire à Osgoode Hall.

Créée en 1985, la Médaille du Barreau est présentée à des avocats exceptionnels de l'Ontario dont les services reflètent les plus grands idéaux de la profession. Le prix récompense un service exceptionnel, soit dans un domaine de pratique particulier, dans la sphère universitaire ou dans une autre capacité professionnelle.

Les récipiendaires de la Médaille du Barreau de cette année sont : Professeur Nicholas Bala, George Biggar, Elizabeth Goldberg, James Douglas Grenkie, c.r., Peter Hrastovec, Patricia Jackson et Susan Vella.

Le prix Lincoln Alexander est remis à un avocat qui a démontré un engagement envers le public et son bien-être par ses services à la communauté. Le prix a été créé en 2002 en l'honneur de l'ancien Lieutenant-Gouverneur de l'Ontario, député et récipiendaire en 2002 de la Médaille du Barreau, l'honorable Lincoln M. Alexander, P.C., C. C., O. Ont., c.r., en reconnaissance de son dévouement envers la population de l'Ontario et la communauté juridique. La récipiendaire du prix Lincoln Alexander de cette année est Sandra Thomas.

Le prix Laura Legge reconnaît une avocate de l'Ontario qui symbolise le leadership dans la profession. Le prix a été créé en 2007 en l'honneur de Laura Legge, O. Ont, c.r.. Elle a été la première femme élue conseillère du Barreau dont elle a été également la première femme trésorière. La récipiendaire du prix Laura Legge de cette année est Janet Leiper.

Le Barreau réglemente les avocats, les avocates et les parajuristes en Ontario dans l'intérêt public. Le Barreau a le mandat de protéger l'intérêt public en faisant avancer la cause de la justice et la primauté du droit, en facilitant l'accès à la justice pour la population de l'Ontario et en agissant en temps utile, de façon ouverte et efficace.

Pour de plus amples renseignements sur le Barreau, visitez-nous en ligne au www.lsuc.on.ca.

Renseignements biographiques ci-joints.

RENSEIGNEMENTS BIOGRAPHIQUES

Récipiendaires de la Médaille du Barreau en 2009

Professeur Nicholas Charles Matthew Bala, Kingston, admis au Barreau de l'Ontario en 1982

Le professeur Bala est un éminent spécialiste canadien des questions juridiques portant sur les enfants, la justice pénale pour les adolescents et la preuve des enfants. Son travail a aidé à rendre l'appareil judiciaire et les professionnels qui y travaillent plus sensibles aux besoins des enfants et des familles en crise. Il est reconnu par ses pairs comme un spécialiste et un professeur exceptionnel.

Le professeur Bala a reçu son diplôme de la faculté de droit de l'université Queen's en 1977, et a reçu en 1980 son LL.M. de l'école de droit de Harvard. Il est tenu en haute estime comme professeur à la faculté de droit de Queen's, où il enseigne depuis 1980. Il a reçu le Queen's Law Students' Society Award for Teaching Excellence en 1993 et en 1998. Il a aussi été vice-doyen de 1994 à 1998 et de 2004 à 2005.

Comme spécialiste juridique, il a été beaucoup publié dans les revues de droit, de psychologie, de travail social et de médecine. Son travail d'enseignement et de recherche a focalisé sur des sujets visant les enfants, les familles et l'appareil judiciaire, surtout les témoins enfants, les enfants maltraités, les jeunes contrevenants, les droits parentaux, les responsabilités après le divorce et la Convention relative aux droits de l'enfant. M. Bala a écrit seul, et comme co-auteur, 15 ouvrages et plus de 130 articles et chapitres de livres. Il est souvent invité comme conférencier et depuis 2007, il a agi comme co-président et présentateur au sommet du Barreau sur le droit de la famille. Il a aussi agi à titre de conseiller juridique pour de nombreux organismes et ministères du gouvernement.

George Biggar, Toronto, admis au Barreau de l'Ontario en 1972

Défenseur passionné du droit des Ontariens et Ontariennes à faible revenu d'accéder à l'appareil judiciaire, le travail de George Biggar a aidé à définir la prestation des services d'aide juridique au Canada. Il a exercé le droit pénal, le droit de la famille et le droit civil avant de se joindre à Aide juridique Ontario en 1984, où il a tenu plusieurs postes de cadre, et dont il est maintenant conseiller particulier du président et directeur général.

Parmi ses nombreuses contributions à l'appareil judiciaire et à la profession juridique, il a travaillé à la réforme du système d'avocats de service à la Cour de la famille et dans les tribunaux pénaux en Ontario. Il a conçu, organisé et enseigné le cours de formation professionnelle sur l'aide juridique, il a proposé des initiatives sur l'égalité des sexes et des politiques non discriminatoires à Aide juridique Ontario et il a conçu, présenté et mené le programme de conférence de règlement d'aide juridique, un programme novateur de médiation qui a permis de régler partiellement ou intégralement presque 3 000 cas par année dans les années 90 et a servi de modèle au projet de médiation familiale des tribunaux de l'Ontario. Il a aussi siégé au comité d'aide juridique du comté de York. En 2008, l'Association des régimes d'aide juridique du Canada l'a honoré en lui remettant son prix de reconnaissance pour ses contributions majeures au développement et à l'amélioration continue de l'aide juridique.

La participation de M. Biggar dans la communauté comprend un siège de membre au conseil d'administration du Surrey Place Centre, de la fondation du Surrey Place Centre, de la Société canadienne de psychologie et de Oxfam Canada (Ontario). Il agit aussi comme bénévole pour Operation Springboard.

Elizabeth Goldberg, Toronto, admise au Barreau de l'Ontario en 1976

La carrière d'Elizabeth Goldberg se caractérise par l'excellence, le leadership et l'engagement envers l'intérêt public. Dans ses nombreux rôles au sein de la fonction publique provinciale, elle a offert du leadership dans le développement de positions juridiques sur la Constitution canadienne, dont la Charte canadienne des droits et libertés, en donnant des conseils juridiques pendant la crise du SRAS et en aidant à moderniser la loi régissant la fonction publique par le biais de la Loi de 2006 sur la fonction publique de l'Ontario.

Actuellement chef de la direction à la Fondation du droit de l'Ontario, elle a occupé des postes de cadre au ministère du Procureur général, y compris celui d'avocate en chef, droit constitutionnel (1991 à 2005), et au ministère des Services gouvernementaux ou elle était directrice générale d'un projet menant à l'adoption d'une nouvelle loi sur la fonction publique. Elle a aussi été administratrice de la Fondation du droit de l'Ontario.

En 2006, en reconnaissance de ses contributions à la fonction publique, Mme Goldberg a reçu le prix Améthyste, le prix le plus prestigieux pour les fonctionnaires de l'Ontario. En plus d'agir comme directrice fondatrice et première présidente de l'Association of Law Officers of the Crown (ALOC), elle a aussi agi comme membre des conseils de l'Osgoode Hall Alumni Association, du Réseau ontarien d'éducation juridique et de l'Osgoode Society for Legal History. Elle a été reçue à divers congrès, dont ceux de l'ALOC, du ministère de la Justice du Canada, de l'Association du Barreau de l'Ontario et de l'université Queen's.

James Douglas Grenkie, c.r., Morrisburg, admis au Barreau de l'Ontario en 1970

J. Douglas Grenkie a fait une grande contribution à la profession et à sa communauté par le biais de son travail en litige familial et criminel, ainsi qu'en droit municipal commercial, successoral et immobilier. Il est procureur adjoint à temps partiel depuis 1970 et procureur fédéral à la Cour provinciale de Morrisburg depuis plusieurs années. Il a aussi agi comme agent d'enquête pour le ministère du Procureur général.

Grenkie, membre actif de l'Association du Barreau de l'Ontario (ABO), est maintenant fiduciaire d'ALERT, la branche charitable de l'ABO, et directeur du Comité des conférences étrangères. Il a siégé à la direction de l'ABO de 1980 à 1990, y compris comme président de section de 1988 à 1989. M. Grenkie est membre du comité consultatif des nominations judiciaires qu'il a servi comme président de 1995 à 2001. Il a été nommé conseiller de la Reine en 1980. Il est aussi membre de la Commission internationale de juristes.

Parmi ses nombreuses contributions à la communauté, M. Grenkie a été membre du club Lions du district de Morrisburg pendant plus de 30 ans, président de la Société du cancer du comté de Dundas, président de la Société du cancer du district de l'Est de l'Ontario et membre du conseil d'administration de Partners for Children in Development pendant plus de 20 ans. Il agit actuellement comme président de la campagne de financement "Close to Home" pour le nouvel hôpital du district de Winchester.

Peter K. Hrastovec, admis au Barreau de l'Ontario en 1984

Peter Hrastovec est un avocat de longue date de Windsor, exerçant seul en droit de l'emploi et du travail et en litige commercial. Il est reconnu par ses pairs pour ses services envers la communauté - particulièrement pour ses contributions à l'amélioration générale du comté d'Essex et de la ville de Windsor.

Pendant sa carrière, il a écrit de nombreuses publications et donné des conférences au nom du Barreau, d'Osgoode Hall Law School, de la faculté de l'Université de Windsor et d'autres établissements juridiques. En 1998, il a reçu de l'Université de Windsor le prix du mérite des anciens. Il a reçu le prix Charles J. Clark de l'Essex Law Association, ainsi que le prix Clark de l'Université de Windsor en 1999.

Connu comme un bénévole engagé et enthousiaste auprès de nombreux organismes, M. Hrastovec a fait de grandes contributions à sa communauté. Résident de longue date de Windsor, il a été président de la Windsor Symphony Society, président du Club Rotary de Windsor (1918), et co-président honoraire de la campagne locale de Centraide et président, vice-président, trésorier et membre du conseil d'administration de la chambre de commerce régionale de Windsor-Essex.

Patricia D.S. Jackson, Toronto, admise au Barreau de l'Ontario en 1979

Patricia Jackson est l'une des principales avocates plaidantes et avocates d'appel au Canada avec une large pratique en litige et une expertise importante dans les recours collectifs. Elle fait des conférences et écrit fréquemment de questions portant sur la pratique des recours collectifs, les recours en diffamation, la plaidoirie et la déontologie et a été conseillère principale dans de nombreuses causes qui ont établi des précédents importants dans la jurisprudence canadienne. Elle est associée chez Torys srl et est reconnue par ses pairs comme un professeur, mentor et modèle extraordinaire.

Mme Jackson est membre de la Société des plaideurs, des associations du Barreau de l'Ontario et du Canada, Elle est fellow du chapitre de l'Ontario de l'American College of Trial Lawyers; vice-présidente et membre du conseil d'administration l'Association canadienne des libertés civiles; présidente principale du greffe de l'Université de Toronto; ancien membre du Conseil de la magistrature de l'Ontario; et ancienne administratrice du Fonds d'action et d'éducation juridiques pour les femmes.

De plus, Mme Jackson est ancienne administratrice de la Société des plaideurs dont elle continue de contribuer aux programmes d'éducation. Elle a aussi été mandatée comme conseillère à la commission d'enquête sur les événements à la prison des femmes de Kingston, Ontario et a agi comme conseillère au comité permanent de l'Assemblée législative sur une enquête sur les renseignements du ministère de la Santé.

Susan M. Vella, Toronto, admise au Barreau de l'Ontario en 1988

Mme Vella a une pratique juridique novatrice qui fait preuve d'un engagement fondamental envers la plaidoirie au nom des membres les plus vulnérables de la société, représentant les victimes d'agression sexuelle et physique et de cruauté mentale, y compris les survivants de la violence institutionnelle à long terme et des pensionnats. Elle représente également de nombreux membres des Premières Nations de l'Ontario et des organismes des Premières Nations et autochtones. Sa pratique du droit des autochtones porte sur les traités, les droits et les réclamations pour abus.

Mme Vella a siégé comme avocate à la commission Ipperwash et est ancienne présidente de la National Association of Women and the Law. Elle a aussi travaillé au nom de plus de 200 survivants de l'école de formation Grandview pour filles afin de négocier un règlement sans précédent avec le gouvernement de l'Ontario au milieu des années 1990. Elle a été conseillère juridique à la Commission du droit du Canada au sujet de son rapport La dignité retrouvée : La réparation des sévices infligés aux enfants dans les établissements canadiens.

Elle a été vice-présidente de la Commission d'appel des enregistrements commerciaux de l'Ontario et ancien membre du conseil de l'Association du Barreau du Canada - section Ontario.

Mme Vella a comparu à tous les niveaux judiciaires, y compris la Cour suprême du Canada, à l'égard de causes faisant jurisprudence dans les domaines de l'agression sexuelle au civil et la responsabilité institutionnelle. Elle donne de nombreuses conférences dans son domaine de droit et a publié de nombreux articles. Elle est également co-auteure de l'ouvrage intitulé Civil Liability for Sexual Abuse and Violence in Canada. Elle a reçu le Award of Justice de la Société des plaideurs en 2008 et est avocate et associée chez Rochon Genova srl. Elle est connue dans la profession pour son dévouement et son solide sens de la responsabilité publique et de justice sociale.

Prix Lincoln Alexander de 2009

Sandra Thomas, Toronto, admise au Barreau de l'Ontario en 1992

Comme présidente fondatrice de l'Association canadienne des avocats noirs du Canada en 1996, Sandra Thomas défend avec force l'avancement des communautés diverses dans la profession juridique et elle est très engagée envers les principes de société multiculturelle. Elle est aussi connue pour son appui et son mentorat auprès des jeunes avocats et pour son dévouement au service communautaire.

Durant sa carrière, elle a siégé dans de nombreux comités. Elle a siégé comme conseillère de l'ancien juge en chef R. Roy McMurtry au comité du maire sur la sécurité communautaire de 2005 à 2007. Elle est aussi ancienne coprésidente régionale du Comité consultatif du ministère de la Justice sur les minorités visibles. Elle est actuellement avocate pour l'équipe des poursuites en matière de revenu au Service des poursuites pénales du Canada.

Mme Thomas a consacré de nombreuses années au service communautaire dans la profession et dans la communauté, surtout auprès des jeunes à risque. Elle donne son temps au York-Westview Partnership à l'Université York, et est active auprès de la Youth Association for Academics, Athletics and Character Education, un programme qui vise à endiguer la violence reliée aux gangs dans la communauté Jane-Finch. Elle a aussi aide à organiser des forums sur la violence urbaine et les gangs de jeunes.

Au cours des ans, Mme Thomas a reçu de nombreux prix, dont la Médaille du jubilé de la Reine (2002), le prix d'excellence de l'Association canadienne des avocats noirs du Canada (2006) et le prix Visions of Justice, de l'Association des étudiants noirs en droit du Canada (2000).

Prix Laura Legge 2009

Janet A. Leiper, Toronto, admise au Barreau de l'Ontario en 1987

Mme Leiper a eu une carrière diversifiée dans laquelle elle a démontré son engagement passionné envers la fonction publique et envers l'accès à la justice. Au cours des ans, elle a été professeure invitée en droit de l'intérêt public à l'école de droit d'Osgoode Hall et chargée de mettre en application l'exigence de service d'intérêt public de l'école pour les étudiants voulant obtenir leur LL.B. Elle a agi comme présidente du conseil d'Aide Juridique Ontario de 2004 à 2007, et est présidente en alternance des commissions d'examen de l'Ontario et du Nunavut.

Elle a plus de 20 ans d'expérience en pratique du droit pénal et était la directrice de la Criminal Lawyers' Association à Toronto de 1993 à 1995 et la directrice provinciale de 1995 à 2001. Elle a aussi une grande expérience en enquêtes, poursuites et défense au nom des avocats et du Barreau du Haut-Canada, et a agi comme conseillère indépendante pour des ordres professionnels de la santé. Elle a aussi passé sept ans comme présidente de section du Cours de formation professionnelle du Barreau en droit pénal, où elle a travaillé avec des procureurs, des avocats de la défense et des étudiants du cours de formation professionnelle.

Mme Leiper détient une maîtrise en droit (2008), est spécialiste agréée en droit pénal et siège au comité d'agrément des spécialistes du Barreau. Elle a publié de nombreux articles et donné des conférences durant toute sa carrière.

Elle exerce le droit administratif et pénal et a récemment été nommée commissaire à l'intégrité pour la ville de Toronto. Mme Leiper est reconnue par ses pairs pour son leadership exemplaire, sa compassion et sa détermination.

Renseignements

  • Barreau du Haut-Canada
    Geneviève Proulx (services en français)
    416-947-5202
    www.lsuc.on.ca