Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

23 juin 2009 10h03 HE

Le Bureau de la concurrence salue l'initiative du Nouveau-Brunswick en faveur de l'auto-réglementation des hygiénistes dentaires

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 23 juin 2009) - Le Bureau de la concurrence félicite le gouvernement du Nouveau-Brunswick de rendre possible une concurrence plus vive dans le secteur des services d'hygiène dentaire au Nouveau-Brunswick.

Le projet de loi 29, Loi concernant l'Ordre des hygiénistes dentaires du Nouveau-Brunswick, qui a reçu la sanction royale le vendredi 19 juin, transforme la profession d'hygiéniste dentaire en une profession auto-réglementée au Nouveau-Brunswick, comme elle l'est dans de nombreuses autres provinces. Les hygiénistes seront maintenant en mesure de travailler de manière plus indépendante par rapport aux dentistes, ce qui donnera plus de choix aux consommateurs et pourrait réduire les prix.

"Nous sommes très contents que ce texte législatif ait été adopté et nous considérons qu'il s'agit d'une étape importante pour rendre les services d'hygiène dentaire concurrentiels", a déclaré Richard Taylor, sous-commissaire de la concurrence. "Jusqu'à maintenant, les hygiénistes dentaires du Nouveau-Brunswick étaient régis par le même organisme que les dentistes. En séparant la gouvernance de ces deux professions, on favorise la concurrence entre elles, dans la mesure où leur pratique respective le permet."

Le Bureau a commenté une version préliminaire du nouveau texte de loi (Loi sur l'hygiène dentaire, 2005 (http://www.competitionbureau.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/fra/02034.html)) dans une lettre datée du 27 janvier 2006 et se réjouit de voir que les principes de la concurrence qu'il a proposés y ont été incorporés. Le Bureau a déjà commenté des changements législatifs analogues apportés en Ontario, en Alberta, en Nouvelle-Ecosse et au Manitoba.

Comme l'indique l'étude de 2007 intitulée Les professions autoréglementées - Atteindre l'équilibre entre la concurrence et la réglementation (http://www.competitionbureau.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/fra/02523.html), le Bureau est d'avis que les organismes de réglementation devraient chercher à donner suite à des préoccupations légitimes en matière de politiques publiques, sans restreindre inutilement la concurrence. Il demande instamment au nouvel Ordre des hygiénistes dentaires du Nouveau-Brunswick de continuer à prendre en compte les principes de la concurrence dans l'élaboration de la réglementation qui régira les pratiques quotidiennes des hygiénistes.

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant qui contribue à la prospérité des Canadiens en protégeant et en favorisant des marchés concurrentiels et en permettant aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Renseignements

  • A l'intention des médias :
    Direction générale des affaires publiques
    Gabrielle Tassé
    Conseillère principale en communications p.i.
    819-953-7734
    ou
    Renseignements généraux :
    Bureau de la concurrence Canada
    Centre des renseignements
    819-997-4282
    Sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (malentendants) : 1-800-642-3844