La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada
TSX : CNR
NYSE : CNI

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

11 janv. 2007 14h01 HE

Le CN énonce son engagement à l'égard de la sécurité ferroviaire lors d'une réunion avec les représentants de la ville de Montmagny au Québec

MONTMAGNY, QUÉBEC--(CCNMatthews - 11 jan. 2007) - Des membres de la direction de l'Exploitation et de l'Ingénierie du CN ont tenu une réunion aujourd'hui avec le maire de Montmagny et d'autres politiciens de la région pour réitérer l'engagement du CN à l'égard de la sécurité de l'exploitation d'un bout à l'autre de son réseau.

Jim Vena, vice-président Exploitation à la région de l'Est du CN, a déclaré que le CN avait tout intérêt à veiller au maintien d'une exploitation sûre et fluide, tout comme il en allait de l'intérêt de ses clients, des membres de son personnel et des collectivités où il a des activités.

M. Vena a affirmé que le CN allait mettre en oeuvre des mesures précises en vue de dissiper les inquiétudes de la municipalité à la suite du déraillement d'un train du CN à cet endroit, le 7 janvier 2007. Ces mesures sont les suivantes :

- Limiter à 64 kilomètres à l'heure (40 milles à l'heure) la vitesse des trains marchandises à leur passage dans cette localité d'ici la conclusion de l'enquête interne sur l'accident menée par le CN.

- Accroître le nombre annuel de parcours de détection des défauts de rails sur le tronçon de voie traversant la ville, les portant à un niveau dix fois supérieur à ce qui est prévu dans les exigences réglementaires de Transports Canada. Déjà, le CN assure un suivi huit fois supérieur aux exigences de Transports Canada en ce qui a trait à la détection des défauts de rails sur la ligne qui passe par Montmagny.

- Effectuer quatre inspections annuelles des caractéristiques géométriques de la voie, soit deux fois plus que ce qu'exige la réglementation.

- Effectuer deux fois par mois des inspections à pied de la voie sur le pont ferroviaire de Montmagny ainsi que sur une distance de un mille de chaque côté.

- Enlever l'aiguillage de la ligne principale, là où le déraillement de dimanche est survenu.

En se fondant sur les résultats de son enquête préliminaire, le CN pense que l'accident pourrait avoir été causé par la rupture d'une aiguille à partir de l'un de ses trous d'éclissage. Le rail fera l'objet d'analyses de laboratoire. De telles ruptures de rails sont rares selon l'expérience du CN. Une enquête plus poussée devra être menée par le CN et le Bureau de la sécurité des transports (BST) afin de parvenir à des conclusions définitives quant à la cause de l'accident. Le BST est l'organisme fédéral chargé de formuler les conclusions officielles quant à la cause des accidents dans les transports au Canada.

De l'avis du CN, la vitesse n'a pas été un facteur du déraillement. Au moment de l'accident, le train de marchandises 308 circulait à 82 kilomètres à l'heure (51 milles à l'heure). La vitesse maximale permise à Montmagny selon le Règlement sur la sécurité de la voie de Transports Canada est de 96 kilomètres à l'heure (60 milles à l'heure) pour le service marchandises.

Couvrant le Canada et le centre des Etats-Unis, du Pacifique à l'Atlantique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada dessert les ports de Vancouver, Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes villes que sont Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth et Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Superior et Green Bay, au Wisconsin, Memphis, Saint Louis et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord.

www.cn.ca

Renseignements

  • CN
    Julie Senécal
    Directrice Affaires publiques et gouvernementales
    (514) 399-4048
    (514) 239-3331 (cellulaire)