AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

03 déc. 2009 15h51 HE

Le Canada annonce un soutien supplémentaire au Programme alimentaire mondial

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 3 déc. 2009) - L'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui que le Canada versera une somme supplémentaire de 30 millions de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM) pour l'aider à répondre aux besoins alimentaires immédiats des populations vulnérables et à réagir à diverses situations posant des problèmes humanitaires dans le monde. La ministre a fait cette annonce lors de la visite au Canada de Terri Toyota, directrice des relations avec les gouvernements donateurs au PAM.

"Nous savons que la sécurité alimentaire est essentielle à la survie et au développement durable. L'Agence canadienne de développement international en a fait une de ses priorités lorsqu'il s'agit de cibler son aide internationale. Au fur et à mesure qu'augmente le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté et la faim, le Canada continue d'intervenir en tant que troisième donateur en importance au Programme alimentaire mondial, a déclaré la ministre Oda. Le soutien supplémentaire que j'annonce aujourd'hui permettra d'aider environ 17 millions de personnes vulnérables aux prises avec diverses situations humanitaires."

"Cette aide arrive à un moment crucial : pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, le nombre de personnes qui souffrent de la faim dans le monde est sur le point de dépasser un milliard," a expliqué Mme Toyota. "Le Canada continue de faire preuve d'un solide leadership avec son approche globale pour trouver des solutions axées sur la sécurité alimentaire mondiale."

La contribution de 30 millions de dollars de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) s'ajoute aux 185 millions de dollars déjà versés au PAM en 2009. Elle permettra de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels d'environ 14 millions de personnes dans sept pays d'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Amérique du Sud. Elle permettra aussi de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels d'environ 3,7 millions de réfugiés, qui vivent dans des conditions difficiles pendant de longues périodes et qui comptent entièrement sur l'aide internationale pour satisfaire leurs besoins les plus élémentaires. Grâce à ce financement, le PAM pourra continuer à répondre rapidement et efficacement aux besoins urgents des populations vulnérables.

Lors du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire, tenu à Rome le mois dernier, la ministre Oda a rencontré la directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran. Cette dernière a remercié le Canada d'être l'un des principaux partenaires du PAM - et l'un des plus engagés - et l'a remercié de ses initiatives : par exemple, le déliement de toute son aide alimentaire en 2008; la fourniture de navires pour escorter les envois de nourriture en Somalie; le transport aérien des hélicoptères du PAM pour appuyer les secours après le passage du cyclone Nargis en Birmanie; l'appui au programme de suppléments alimentaires pour les enfants au Sénégal, au Ghana, au Soudan et au Pakistan; et l'appui constant au programme d'alimentation scolaire.

A l'occasion de sa visite, Mme Toyota, une Canadienne, se rendra aussi à Québec le jeudi 3 décembre afin de porter le flambeau olympique.


FICHE D'INFORMATION

LE CANADA ANNONCE UN SOUTIEN SUPPLEMENTAIRE AU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL

Plusieurs activités du Programme alimentaire mondial (PAM), y compris celles menées en Afrique et en Amérique du Sud, bénéficieront de la contribution de 30 millions de dollars versée par le Canada, qui aidera à répondre aux besoins urgents des populations vulnérables.

République démocratique du Congo : 6 millions de dollars

Dans la République démocratique du Congo, le PAM répond aux besoins alimentaires urgents de plus de 2 millions de personnes en améliorant l'accès aux aliments pour les personnes qui ont dû quitter leur domicile en raison de conflits internes; en améliorant la santé et l'état nutritionnel des mères et des enfants; en favorisant la scolarisation primaire grâce à des repas servis aux écoliers; et en renforçant la capacité du gouvernement congolais à répondre aux besoins alimentaires urgents des populations vulnérables.

Soudan : 5 millions de dollars

Au Soudan, le PAM fournit une aide alimentaire à environ 5,9 millions de personnes vulnérables, y compris à 3,8 millions de personnes touchées par le conflit au Darfour, à plus de 220 000 rapatriés et personnes déplacées dans le Sud-Soudan et à d'importantes populations vulnérables dans l'Est du Soudan et dans trois zones de transition (Abyei, Nil Bleu et Kordofan Sud). Cette aide vise les populations du Soudan qui nécessitent des rations alimentaires générales. Parmi les autres activités, mentionnons des programmes de fourniture de suppléments alimentaires et d'aliments thérapeutiques pour les personnes souffrant de malnutrition.

Zimbabwe : 4 millions de dollars

Depuis 2001, le Zimbabwe - autrefois producteur d'excédents de vivres - est confronté à des pénuries alimentaires récurrentes causées par des conditions météorologiques extrêmes et par une série de crises économiques. La contribution du Canada permettra d'aider environ 4 millions de Zimbabwéens à répondre à leurs besoins alimentaires tout en appuyant des projets relatifs à la santé, à l'éducation et aux moyens de subsistance.

Tchad : 3 millions de dollars

Le PAM répond aux besoins des personnes déplacées à l'intérieur du Tchad et aux besoins fondamentaux de la population soudanaise réfugiée dans ce pays. Parmi les activités que le PAM entreprendra pour les personnes déplacées, mentionnons des projets de vivres contre du travail ou de la formation, des programmes alimentaires en milieu scolaire, la distribution générale d'aliments et la fourniture de suppléments alimentaires et d'aliments thérapeutiques. Le PAM aidera environ 787 000 Soudanais qui habitent le Tchad.

République centrafricaine : 1 million de dollars

Le PAM accordera une attention spéciale à environ 367 000 personnes de collectivités frappées par l'insécurité alimentaire dans les zones de conflits du pays. Son objectif est de sauver des vies, en plus d'aider les personnes touchées par les conflits ainsi que d'autres groupes vulnérables à améliorer leur sécurité alimentaire, leur capacité d'adaptation aux crises futures et leur capital humain.

Colombie : 1,5 million de dollars

Le PAM tente d'aider environ 530 000 personnes vulnérables. Il vise à protéger et à rétablir les moyens de subsistance des personnes déplacées et d'autres personnes touchées par la violence; à améliorer l'état nutritionnel des populations ciblées, particulièrement les femmes enceintes ou qui allaitent et les enfants de moins de cinq ans; et à favoriser l'accès à l'éducation des personnes déplacées et des populations à risque.

Yémen : 500 000 $

Le PAM répond aux besoins alimentaires des Yéménites déplacés à la suite du conflit dans le gouvernorat du Sa'ada. Le conflit s'était intensifié en 2007 avant la déclaration d'un cessez-le-feu provisoire ; il a éclaté de nouveau en août 2009, ce qui a accru les besoins des personnes déplacées. Le PAM répond aux besoins alimentaires de 36 000 personnes déplacées à l'intérieur du pays lors du premier conflit, ainsi que des milliers de personnes affectées par les récents combats.

Opérations d'aide aux réfugiés : 4 millions de dollars

Les réfugiés vivent souvent dans des conditions difficiles pendant de longues périodes, et comptent entièrement sur une aide alimentaire internationale ininterrompue. Le PAM et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ont uni leurs efforts pour mieux faire connaître les lacunes dans les programmes qui affectent les réfugiés et pour remédier aux situations de malnutrition aiguë dans les contextes humanitaires. La contribution canadienne aux activités d'aide aux réfugiés du PAM permettra de répondre aux besoins immédiats de sécurité alimentaire selon les besoins évalués. Le PAM a reconnu et a remercié le Canada pour son soutien constant aux opérations d'aide aux réfugiés.


FICHE D'INFORMATION

LE CANADA ET LE PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL

L'organisation

Etabli en 1963, le Programme alimentaire mondial (PAM) est l'organisme des Nations Unies voué à l'aide alimentaire.

Les objectifs du PAM sont les suivants :

- sauver des vies et protéger les moyens de subsistance lors de situations d'urgences comme des conflits ou des catastrophes naturelles;

- prévenir la famine et investir dans les mesures pour aider les pays à se préparer aux catastrophes et à en réduire les effets négatifs;

- rétablir les moyens de subsistance et remettre sur pied les collectivités après les conflits ou les catastrophes;

- réduire la faim chronique et la malnutrition;

- renforcer la capacité des pays à lutter contre la faim pour que les résultats obtenus soient maintenus au terme des activités du PAM.

En 2008, le PAM a fourni 3,9 millions de tonnes de nourriture à plus de 102 millions de personnes dans 78 pays. En 2009, le PAM espère répondre aux besoins d'environ 93 millions de personnes.

La relation du Canada avec le PAM

Le PAM est le plus important partenaire de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) dans le domaine de l'aide humanitaire. Il possède le savoir-faire et les capacités pour se procurer des produits de base, les livrer, les distribuer et les entreposer afin de répondre efficacement et rapidement aux besoins des personnes vulnérables.

En 2008, le Canada a versé plus de 275 millions de dollars au PAM pour satisfaire les besoins alimentaires des populations vulnérables à Haïti, en Afghanistan, en Somalie et en Ethiopie, entre autres. Jusqu'à présent en 2009, le Canada a octroyé 185 millions de dollars au PAM, y compris 30 millions de dollars à la suite de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, 25 millions de dollars pour les programmes d'alimentation scolaire en Afrique et 11 millions de dollars pour des activités du PAM au Pakistan. En 2008, le Canada se classait au 4e rang des donateurs au PAM (ou 3e pays donateur). Nous continuerons d'être un donateur de premier plan en 2009 et en 2010.

Lors de sa présence au Sommet mondial sur la sécurité alimentaire à Rome, le mois dernier, la ministre Oda a rencontré la directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran. Cette dernière a remercié le Canada d'être l'un des principaux partenaires du PAM et l'un des plus engagés. Elle l'a aussi remercié de ses initiatives, comme la fourniture de navires pour escorter des envois de nourriture en Somalie; le transport aérien des hélicoptères du PAM pour aider aux secours après le passage du cyclone Nargis en Birmanie; l'appui au programme de suppléments alimentaires pour les enfants au Sénégal, au Ghana, au Soudan et au Pakistan; et l'appui constant au programme d'alimentation scolaire.

En octobre 2009, la ministre Oda a annoncé que 30 millions de dollars seront accordés au PAM pour son nouveau programme "Achat au service du progrès". S'appuyant sur les activités d'approvisionnement alimentaire du PAM, ce programme crée des marchés pour les produits alimentaires des agriculteurs à faible revenu et pour les petits exploitants agricoles, et il les améliore pour s'attaquer à l'insécurité alimentaire à plus long terme. La contribution du Canada appuiera des projets pilotes au Ghana et en Afghanistan.

Depuis avril 2008, le Canada a délié toute son aide alimentaire. Il peut donc utiliser son budget d'aide alimentaire pour s'approvisionner sur les marchés internationaux et privilégier l'achat de vivres dans les pays en développement. Ce déliement permet à nos partenaires du domaine de l'aide alimentaire, comme le PAM, d'offrir rapidement une nourriture adaptée aux habitudes des populations vulnérables.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
    Jessica Fletcher
    Attachée de presse
    819-953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    819-953-6534
    media@acdi-cida.gc.ca