TUAC Canada

TUAC Canada

07 nov. 2007 10h21 HE

Le Canada continue d'exploiter les travailleurs migrants

Le Rapport sur la situation des travailleurs agricoles migrants au Canada, 2006-2007 soulève la crainte que la faible réglementation pour protéger les migrants ne s'affaiblisse davantage

Attention: Rédacteur à l'agriculture, Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales MONTRÉAL, QC--(Marketwire - 7 nov. 2007) -

Alors que le Canada augmente son recours aux travailleurs migrants, la réglementation déjà faible pour les protéger contre les abus va en s'affaiblissant, d'après le dernier Rapport sur la situation des travailleurs agricoles migrants au Canada.

Ce rapport est publié annuellement par les TUAC Canada (Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce Canada) qui, depuis plus d'une décennie, ont agi comme défenseurs des dizaines de milliers de travailleurs agricoles migrants invités temporairement au Canada chaque saison. Les TUAC Canada administrent, à leurs propres frais, sept centres de soutien pour travailleurs agricoles à travers le pays dans les principales localités où se trouve cette main-d'œuvre.

« Si vous avez des problèmes, c'est mieux de ne pas en parler sinon vous retournerez chez vous. Voilà la menace implicite à laquelle plusieurs d'entre eux font face à tous les jours », de dire Wayne Hanley, président national des TUAC Canada, « et les piètres protections existantes dans le système s'effritent peu à peu. »

Depuis 1966, les travailleurs agricoles migrants viennent au Canada dans le cadre du Programme canadien des travailleurs agricoles saisonniers (PCTAS) dirigé par le gouvernement fédéral. En vertu de ce programme, plus de 20 000 ouvriers sont venus au Canada en 2007 en provenance du Mexique, de la Jamaïque, de Trinité-et-Tobago, de la Barbade et de l'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO). Ils reçoivent le salaire minimum et certains d'entre eux sont aux prises avec des conditions de travail et de logement que les Canadiens trouveraient intolérables. Les travailleurs ont par le passé hésité à rapporter des conditions de travail dangereuses ou des employeurs hostiles par crainte de se voir retourner dans leur pays ou que leur nom soit sur la liste noire, ce qui les empêcherait de retourner à la saison prochaine.

« Nous sommes préoccupés par le fait que le gouvernement fédéral n'a rien fait pour aborder les nombreux graves problèmes auxquels font face les travailleurs agricoles migrants participant au PCTAS », continue Hanley, « et maintenant il élargit son Programme pour travailleurs peu spécialisés qui offre encore moins de protections aux travailleurs migrants. »

« La situation n'est pas justifiable parce qu'il s'agit d'étrangers. La Charte canadienne garantit des droits fondamentaux à toutes les personnes au Canada y compris les migrants, pourtant le Canada continue de décliner de signer la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles adoptée par les Nations Unies », souligne Hanley.

« Quel est l'engagement réel de ce gouvernement en ce qui concerne la protection des minorités s'il choisit de rendre la faible réglementation sur la façon dont nous traitons les travailleurs étrangers encore plus faible? »

Le Rapport sur la situation des travailleurs agricoles migrants au Canada, 2006-2007 est disponible en ligne en format Acrobat PDF à l'adresse www.tuac.ca/rapporttravmigrants.

- 30 -

Renseignements:

Louis Bolduc
Adjoint executif au président national
TUAC Canada
Téléphone: 514-326-8822
montreal@tuac.ca
/Renseignements: Le Rapport sur la situation des travailleurs agricoles migrants au Canada, 2006-2007 est disponible en ligne en format Acrobat PDF à l'adresse www.tuac.ca/rapporttravmigrants ./ IN: AGRICULTURE, ÉCONOMIE, TRAVAIL, POLITIQUE, COMMERCE

Renseignements

  • Louis Bolduc, Adjoint executif au président national, TUAC CANADA
    Numéro de téléphone: 514-326-8822
    Courriel: montreal@tuac.ca