Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

19 nov. 2007 18h22 HE

Le Canada insatisfait du manque de mesures prises pour protéger les stocks de thon

Déclaration de Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 19 nov. 2007) - Je suis préoccupé du fait que la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) ait raté l'occasion d'adopter des mesures pour renverser la tendance vers un déclin du thon rouge de l'Atlantique dans l'océan Atlantique Est et en Méditerranée.

Les 45 membres de la CICTA se sont réunis la semaine dernière en Turquie. La principale priorité du Canada était d'exhorter les membres de la CICTA à appuyer un moratoire sur la pêche du thon rouge de l'Atlantique pour mettre un frein à la surpêche dans l'Atlantique Est et en Méditerranée. En bout de ligne, la CICTA s'est contentée d'adopter une proposition édulcorée portant sur la tenue d'un atelier en mars 2008, auquel les intervenants pourraient participer à leur guise pour débattre de la gestion future de cette pêche. Les membres ont également accepté de présenter à la CICTA leurs plans de mise en oeuvre, d'ici février 2008, pour le rétablissement du thon rouge de l'Atlantique.

Je suis déçu que la majorité des membres de la CICTA n'aient pas inclus aux mesures adoptées les principes élémentaires de gestion des pêches, comme leur recommandaient les scientifiques.

Le seul résultat positif qui est ressorti de cette réunion a été une entente des membres de la CICTA en vue d'un projet de consignation des prises pour suivre le cheminement entre la prise de thon rouge pêché dans les eaux nationales et le lieux d'exportation, en somme le parcours entre le point de la prise jusqu'au marché. C'est une première pour une organisation régionale de gestion des pêches du thon et j'ai l'espoir que cette disposition permettra de mettre fin aux déclarations falsifiées de prises qui placent ce stock en situation précaire. Mais cette mesure ne constitue qu'une partie de la solution; nous devons également procéder à d'importantes réductions du total autorisé de captures et demander aux pêcheurs de faire preuve d'honnêteté.

Le Canada et les Etats-Unis ont été les deux seuls pays à défendre la conservation du thon rouge de l'Atlantique à la réunion de la CICTA. C'est un véritable camouflet à la gouvernance internationale des pêches et aux stocks des poissons de la haute mer qu'autant de nations de pêche décident de faire obstruction au progrès en la matière.

Notre gouvernement n'entend pas demeurer impassible alors que ce stock de thon rouge continue de faire l'objet d'une surpêche. Nous entendons réévaluer notre approche face à la réforme des organisations régionales de gestion des pêches du thon, y compris la CICTA, pour évaluer de quelle manière nous pourrions provoquer des changements immédiats. Cela pourrait se traduire par des mesures se situant à l'extérieur du champ d'action de la CICTA.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Geneviève Gareau-Lavoie
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Steve Outhouse
    Directeur des Communications, Cabinet du ministre
    613-992-3474