Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada
Gouvernement de la Saskatchewan

Gouvernement de la Saskatchewan

16 sept. 2009 16h40 HE

Le Canada, la Saskatchewan et la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan concluent une entente provisoire sur la mise en oeuvre du principe de Jordan

FORT QU'APPELLE, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 16 sept. 2009) - Le gouvernement du Canada, la Saskatchewan et la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan (FNIS) sont parvenus à une entente tripartite sur un processus provisoire visant la mise en oeuvre du principe de Jordan.

Dans le cadre de l'entente, les parties s'engagent à collaborer afin d'élaborer une approche qui donne la priorité à l'enfant, garantissant ainsi que la santé et le bien-être des enfants polyhandicapés des Premières nations en Saskatchewan passent avant les questions de compétence et de responsabilité de paiement pour les services et les soins de santé.

Le Canada, par le truchement d'Affaires indiennes et du Nord Canada et de Santé Canada, la Saskatchewan, représentée par le ministère des Relations avec les Premières nations et les Métis et celui de la Santé et des Services sociaux et de l'Education, et la FNIS ont accepté de collaborer dans le but d'élaborer des processus, y compris un mécanisme de résolution des conflits, pour garantir que des enfants polyhandicapés des Premières nations soient traités rapidement pour offrir les services et les soins nécessaires. Les parties travailleront de concert pour régler les questions de compétence entre les gouvernements fédéral et provinciaux et celles de l'appui à long terme pour la mise en oeuvre.

"Le gouvernement du Canada est résolu à travailler avec les dirigeants provinciaux et des Premières nations pour assurer que les besoins des enfants polyhandicapés des Premières nations sont rencontrés, a déclaré l'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits. Conformément au principe de Jordan, le soin des enfants polyhandicapés est plus important que les questions sur la responsabilité du paiement pour les services ou les soins."

"Nous sommes heureux de voir progresser les travaux que nous réalisons avec la Saskatchewan et la FNIS, a ajouté la ministre Aglukkaq. Nous devons nous assurer que tous les intervenants dans le soin des enfants travaillent en coopération pour garantir la continuité des soins offerts aux plus vulnérables."

"Aujourd'hui, nous célébrons une première au Canada, a déclaré Bill Hutchinson, ministre des Relations avec les Premières nations et les Métis. Les Premières nations, le gouvernement de la Saskatchewan et le gouvernement fédéral ont convenu d'un plan provisoire pour mettre en oeuvre le principe de Jordan. Les parties se préparent à entamer le processus de négociation d'un accord définitif. Alors que nous nous efforçons de veiller ensemble à ce que tous les enfants reçoivent les soins dont ils ont besoin, nous gardons à l'esprit le prix qu'ont payé Jordan Anderson et sa famille, des résidants de Norway House, au Manitoba."

"Nous devons toujours nous rappeler que l'accord provisoire a été établi pour protéger le groupe le plus vulnérable de la société : les enfants des Premières nations, a souligné Glen Pratt, vice-chef de la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan. Il nous permettra de nous assurer que les enfants des Premières nations qui ont de grands besoins ne tombent pas entre les mailles du système de santé."

Le principe de Jordan porte le nom de Jordan River Anderson, un enfant des Premières nations né avec de nombreux handicaps sévères.

Communiqué également disponible sur Internet : www.ainc.gc.ca

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Attaché de presse
    Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    819-997-0002
    ou
    Relations avec les médias
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    819-953-1160