Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

26 janv. 2010 12h40 HE

Le Canada prévient les navires de pêche des Iles Féroé et du Groenland que l'accès aux ports leur sera refusé en raison de leur surpêche de la crevette en 3L

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 jan. 2010) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a pris des mesures pour lutter contre la surpêche de la crevette de la division 3L que pratiquent les navires de pêche des îles Féroé et du Groenland dans la zone réglementée par l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest (OPANO).

En effet, la ministre Shea a prévenu les ministres des Pêches des îles Féroé et du Groenland que le Canada refusera de délivrer des permis d'accès à ses ports aux navires battant pavillon des îles Féroé et du Groenland à compter du 15 février 2010 à moins qu'ils ne retirent leur opposition au quota de crevette de la division 3L de l'OPANO et respectent le quota de 334 t fixé par l'OPANO.

"Le Canada travaille de bonne foi pour résoudre les différends au sein de l'OPANO concernant les allocations de crevette de la division 3L aux flottilles des îles Féroé et du Groenland. Toutefois, la surpêche pratiquée par ces flottilles est inacceptable et il est maintenant temps de passer à l'action, a déclaré la ministre Shea. Plusieurs parties partagent les préoccupations du Canada. Elles conviennent avec nous que les ajustements de quotas ne doivent pas être excessifs et qu'ils doivent être conformes aux avis scientifiques."

En ce qui concerne les îles Féroé et le Groenland, la position du Danemark est plutôt éloignée de celle du reste des parties contractantes de l'OPANO, dont le Canada. Le Danemark (les îles Féroé et le Groenland), a fixé unilatéralement un quota de 3 101 tonnes, ce qui représente un quota environ dix fois plus important que celui fixé par l'OPANO. Cette action établit un dangereux précédent et pourrait nuire à la conservation des espèces.

Le Canada avait refusé l'accès à ses ports aux navires de pêche des îles Féroé et du Groenland en décembre 2004. Il l'avait à nouveau accordé en mars 2008 pour prouver sa bonne volonté avant le début des pourparlers entre les pays membres de l'OPANO visant à dénouer l'impasse entourant les quotas de crevette 3L.

Le gouvernement du Canada persiste à croire que la solution à ce problème est multilatérale. Il continuera de chercher des moyens de faire progresser les pourparlers, car la crevette de la division 3L constitue un important stock chevauchant pour le Canada et d'autres membres de l'OPANO.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'engagement du Canada envers la durabilité des pêches internationales ou l'OPANO, allez à www.dfo-mpo.gc.ca/overfishing-surpeche. Vous pouvez également suivre le Ministère sur Twitter, à www.twitter.com/dfo_mpo.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Alain Belle-Isle
    Relations avec les médias
    613-993-5413
    ou
    Pêches et Océans Canada
    Cabinet de la ministre
    Nancy Bishay
    Attachée de presse
    613-992-3474