Centre CORUS

Centre CORUS

30 oct. 2007 10h30 HE

Le Centre CORUS s'associe à LM Glasfiber, le géant mondial de la fabrication de pales d'éoliennes, pour un projet de recherche

GASPE, QUEBEC--(Marketwire - 30 oct. 2007) - Le Centre CORUS, LM Glasfiber Canada et le Laboratoire des Faisceaux d'Ions (LAFI) de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) s'associent dans le but de mettre au point un procédé de traitement de surface qui vise à réduire la formation et l'accumulation de givre sur les structures externes des éoliennes. Cette nouvelle technique réduirait par le fait même l'impact de l'accrétion du givre sur l'opération et le rendement des turbines.

Le projet consiste à développer une méthode de traitement antigivre de la surface des pales d'éoliennes basée sur l'implantation ionique et l'irradiation aux rayons ultraviolets (UV) et d'optimiser les paramètres de la technique pour en faire un procédé industriel. Tout au long du projet, des mesures d'adhérence de la glace avant et après chaque type de traitement seront effectuées afin d'évaluer l'efficacité du procédé.

"Les phénomènes d'accrétion et de croissance du givre sur les pales sont à l'origine de la perte du profil aérodynamique de celles-ci, mais également de bien d'autres inconvénients tels que l'augmentation des vibrations, des contraintes mécaniques et de la fatigue. Selon la fréquence et la sévérité des événements de givrage, ces phénomènes occasionnent des pertes de production considérables", affirme Dr Redouane Megateli, directeur scientifique du Centre CORUS.

LM Glasfiber, le plus grand fabricant de pales au monde, supportera financièrement le projet et fournira des échantillons de pales et de revêtement extérieur pour effectuer les tests. La technique de traitement de surface ne touchera pas au procédé de fabrication des pales employé par LM Glasfiber. Elle sera appliquée ultérieurement, comme une opération de finition supplémentaire, dans le but de modifier les propriétés chimiques de la surface exposée au givre à l'échelle de quelques nanomètres.

Jesper Mansson, Directeur de la Recherche chez LM Glasfiber, explique quant à lui : "L'adaptation des éoliennes aux rudes conditions météorologiques qu'offre le climat du Nord de l'Amérique représente un enjeu de taille. La mise au point d'un traitement antigivre permettra avant tout d'augmenter la durée de vie des équipements et des éoliennes et bien sûr de contrecarrer l'impact du givrage sur leur exploitation."

L'Institut national de la recherche scientifique (INRS) est le partenaire académique de ce projet innovateur. Le LAFI, en collaboration avec LM Glasfiber Canada et le Centre CORUS, dirigera le projet et se chargera de sa gestion. Le laboratoire sera notamment responsable du choix des paramètres pour l'implantation ionique et l'irradiation aux rayons ultraviolets ainsi que des tests de caractérisation et d'évaluation de l'efficacité des procédés. Pour sa part, le Centre CORUS se chargera de la coordination du projet sur le plan scientifique et du transfert technologique, de concert avec le partenaire industriel LM Glasfiber Canada, afin d'implanter sur le terrain les résultats de la recherche.

Ce projet fait l'objet d'une demande de financement auprès du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour une contribution de 50 000 $. Les premières phases de ce projet se dérouleront au cours des 18 prochains mois.



Le Centre CORUS est un centre de recherche, de développement et de
transfert technologique qui étudie l'impact des conditions nordiques sur
l'exploitation de l'énergie éolienne. Ses infrastructures de recherche sont
situées à Murdochville au Québec, dans un laboratoire naturel unique à 660
mètres d'altitude où les vents soufflent en moyenne à 9 m/s. Le Centre
CORUS est l'aile scientifique du TechnoCentre éolien et est reconnu comme
un centre collégial de transfert de technologie (CCTT).

Renseignements