Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

01 févr. 2010 09h00 HE

Le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies publie une ressource pour perfectionner les intervenants canadiens en toxicomanie

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 1 fév. 2010) - Le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT), organisation non gouvernementale canadienne oeuvrant à la réduction des méfaits liés à l'alcool et aux drogues, a annoncé aujourd'hui la parution de Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie. Ressource gratuite s'adressant aux plus de 2 400 organismes et 1 000 programmes en toxicomanie qu'on estime en place au Canada, les compétences proposent aux spécialistes et organismes un cadre exhaustif et des outils qui les aideront à évaluer et à rehausser le rendement et le professionnalisme de la main-d'oeuvre, et ce, afin d'assurer à la population canadienne une prestation de soins de grande qualité.

"Intervenir auprès de leur clientèle en l'absence de ressources suffisantes laisse souvent les fournisseurs de services surmenés, ce qui est peu propice à la création et à l'application de stratégies de perfectionnement professionnel", a déclaré Elva Keip, conseillère sur les priorités nationales (Perfectionnement de la main-d'oeuvre) du CCLAT. "Avec les compétences, les organisations disposent maintenant de la méthode, de la détermination et de la confiance nécessaires pour évaluer et personnaliser leurs processus d'embauche, leurs examens du rendement et leurs programmes de formation d'après certaines caractéristiques du haut rendement. Les compétences sont aussi une excellente source d'information pour les programmes d'études collégiaux et universitaires."

Formées de 18 compétences techniques, soit les connaissances et aptitudes nécessaires à la réalisation de fonctions professionnelles spécifiques, et de 18 compétences comportementales, soit les capacités, valeurs et attitudes propices à un rendement accru au travail, les compétences sont un moyen pratique et efficace d'aider les intervenants à donner leur plein rendement.

Outre les compétences, les fournisseurs de services reçoivent aussi des outils d'entrevue et de gestion du rendement conçus pour des familles d'emplois spécifiques, à savoir counseling, gestion du sevrage, haute direction, promotion de la santé, services de soutien et de proximité, soutien administratif et supervision.

Ces outils permettent aux organisations d'établir le niveau de compétences nécessaire pour réaliser certaines fonctions professionnelles et proposent une méthode de planification grâce à laquelle les gestionnaires et spécialistes peuvent recenser ensemble les secteurs d'excellence et ceux à améliorer.

"Les compétences aident le domaine à optimiser sa ressource la plus précieuse - sa main-d'oeuvre - en identifiant clairement les habiletés, connaissances et aptitudes directement liées à une prestation de soins de qualité", a affirmé Greg Purvis, directeur des services de toxicomanie pour le Nord de la Nouvelle-Ecosse et membre actif du Groupe consultatif national sur le perfectionnement de la main-d'oeuvre (GCNPM). "Cette source d'information très attendue servira les intérêts des intervenants en toxicomanie dans les années à venir et s'inscrit dans la lutte contre les méfaits de la toxicomanie au Canada."

Le besoin criant de se doter de compétences a d'abord été mis en évidence en 2004, quand le CCLAT a effectué la toute première enquête nationale auprès des fournisseurs de services en toxicomanie. En 2005, ce besoin a été réaffirmé, et Soutenir le perfectionnement de la main-d'oeuvre est devenu l'une des 13 priorités du Cadre national d'action, dont l'objectif est de réduire les méfaits de l'alcool et des autres drogues au Canada.

Le CCLAT, par l'entremise du GCNPM et de consultations pancanadiennes auprès d'organismes, de ministères et de fournisseurs de services provinciaux et nationaux, a entrepris la création des compétences. La première moitié, les compétences techniques, est parue en 2007, et la deuxième, les compétences comportementales, est maintenant rendue publique dans la documentation finale.

Les compétences s'adressent principalement aux intervenants en toxicomanie, mais elles peuvent aussi servir aux professionnels de domaines connexes qui, bien que ne travaillant pas dans le domaine des toxicomanies, sont régulièrement en contact avec des personnes ayant ou pouvant avoir une consommation problématique. Les professionnels en services policiers, en soins primaires, en santé mentale et en éducation peuvent se servir des compétences pour mieux évaluer et renforcer leur capacité à venir en aide aux personnes touchées par la toxicomanie.

Pour télécharger les compétences en format PDF, visitez le :
www.rcptdc.ca.

Pour en savoir plus sur la priorité Soutenir le perfectionnement de la main-d'oeuvre, consultez le : http://www.cclat.ca/fra/priorities/workforce/competencies

Au sujet du CCLAT

Titulaire d'un mandat législatif visant à réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues, le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies assure un leadership quant aux priorités nationales, favorise l'application des connaissances dans le domaine et crée des partenariats durables qui optimisent les efforts collectifs. Le CCLAT reçoit l'appui financier de Santé Canada.

Renseignements

  • CCLAT
    Rob Mclean, Spécialiste principal
    des relations avec les médias
    613-235-4048, poste 255
    rmclean@ccsa.ca