Chevaliers de Colomb

Chevaliers de Colomb

06 août 2008 09h35 HE

Le Chevalier suprême invite les catholiques à dire "non" aux politiciens favorables à l'avortement

Le chef de la plus importante organisation fraternelle qui soit encourage les catholiques à vivre leur foi dans toutes les facettes de leur vie, y compris la politique

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 6 août 2008) - Lors d'un discours adressé aux dirigeants et à plus de 1 000 membres des Chevaliers de Colomb et leurs familles, réunis dans le cadre du 126e Congrès annuel de l'organisation à Québec, le Chevalier suprême, Carl Anderson a mis en lumière les réalisations de l'organisation au cours de la dernière année, et a exposé la vision d'un avenir où les valeurs joueront un rôle clé. Le discours a également été diffusé en direct partout au Canada et aux Etats-Unis sur le réseau de télévision catholique, et ailleurs dans le monde sur la chaîne de radio et de télévision EWTN.

Prenant la parole à la suite de salutations aux Chevaliers qu'adressaient le Pape, par l'intermédiaire du Cardinal secrétaire d'Etat, et les présidents des Etats-Unis, du Mexique et des Philippines, Anderson a souligné les dons de charité remarquables qu'a offerts l'organisation l'année dernière, et qui ont totalisé plus de 144 millions de dollars et plus de 68 millions d'heures données à des oeuvres de charité par plus de 1,75 million de Chevaliers dans le monde.

Anderson a également invité les catholiques à établir "une nette distance entre eux et tous les politiciens qui défendent le régime de l'avortement de Roe contre Wade."

Anderson a dit : "Imaginez si, cette année, des millions d'électeurs catholiques disaient simplement "non"... non à tous les candidats de tous les partis politiques qui appuient l'avortement. Il est temps que nous cessions de composer avec les politiciens favorables à l'avortement, a-t-il ajouté. Il est plutôt temps que nous commencions à leur demander de composer avec nous. Quel candidat ou parti politique peut résister à la perte de millions de votes d'électeurs catholiques lors de la présente élection ou de la prochaine?"

Il a conclu sur ces mots : "Les électeurs catholiques ont le pouvoir de transformer notre scène politique. Les citoyens fidèles pourraient dessiner un nouveau paysage politique, un paysage qui ne se satisferait pas du statu quo, et qui se consacrerait plutôt à l'essor d'un nouveau mode de vie. Il y a plus de 150 millions de catholiques en Amérique du Nord, et si nous agissons ensemble et demandons mieux de la part de nos politiciens, nous pourrons transformer la scène politique. Et si nous espérons réellement l'avènement d'un mode de vie et d'une civilisation axés sur l'amour, nous devons d'abord réfléchir, puis agir... en employant de nouveaux moyens."

Une transcription complète du discours est disponible sur www.kofc.org

Renseignements