Journal de Montréal

Journal de Montréal

15 déc. 2009 06h00 HE

Le Journal de Montréal déplore les gestes illégaux posés afin de priver ses lecteurs, ceux du 24 h et du Devoir de leur quotidien

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 15 déc. 2009) - La direction du Journal de Montréal ne peut que déplorer les gestes d'intimidation illégaux qui ont été commis dans la nuit de lundi à mardi à l'imprimerie de Mirabel, propriété de Corporation Sun Media. Les employés du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal (STIJM) ont en effet bloqué l'accès à l'imprimerie confinant sur le terrain de la bâtisse les camions de livraison du quotidien de même que du 24 h et du Devoir, également imprimés à cet endroit. Des cadres et des employés de l'imprimerie n'ont pu, par ailleurs, entrer au travail.

Les manifestants ont été jusqu'à entraver le travail des corps policiers dépêchés sur place.

"Bien que nous comprenions qu'un conflit de travail comporte son lot de difficultés, de frustrations et de découragement, la direction du Journal de Montréal ne peut tolérer que cette situation amène des individus à poser, pour une énième fois, de gestes condamnables qui vont à l'encontre de la loi," de commenter Lyne Robitaille, éditrice du Journal de Montréal.

"Nous nous excusons auprès de nos lecteurs, de nos annonceurs et de nos partenaires d'affaires, au premier chef, le journal Le Devoir, des inconvénients causés par cette situation".

Renseignements