Journal de Montréal

Journal de Montréal
Journal de Québec

Journal de Québec

21 janv. 2010 07h00 HE

Le Journal de Montréal et le Journal de Québec lèvent le voile sur Les Héros de la Santé

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 21 jan. 2010) - Notre réseau de la santé craque de partout. L'attente aux urgences est interminable, il y a une pénurie de personnel médical et l'accès aux soins semble plus difficile que jamais. Malgré les difficultés du système, des professionnels dévoués déploient à chaque jour une énergie extraordinaire pour fournir les meilleurs soins de santé qui soient. Ces médecins, infirmières, ambulanciers et préposés aux bénéficiaires sont de véritables héros, des héros qui sauvent des vies.

Dans une série de reportages intitulée "Les Héros de la Santé", le Journal de Montréal et le Journal de Québec lèvent le voile cette semaine sur neuf hommes et femmes exceptionnels qui font la différence et qui tiennent notre système de santé à bout de bras. Ces professionnels ne comptent pas leurs heures de travail, et malgré les épreuves, ils n'ont qu'un seul objectif : transmettre à chaque patient cette chaleur humaine, ce don de la guérison qui les habite. Grâce à leurs petites attentions et à leur véritable passion pour leur métier, l'attente devient acceptable et la douleur plus facile à supporter.

La série "Les Héros de la Santé" a vu le jour lorsque le Journal de Montréal et le Journal de Québec ont fait appel à leurs lecteurs pour qu'ils envoient des suggestions de reportages sur des personnes de leur entourage qui se démarquent au travail. Ce reportage s'inscrit dans la foulée du dossier "Les Meilleurs Professeurs du Québec" publié à l'automne 2009 et qui avait suscité un intérêt marqué chez les lecteurs, notamment en raison des valeurs sociales positives véhiculées par ces enseignants. Le Journal de Montréal et le Journal de Québec entendent continuer à démarquer leurs prochaines publications par la production de dossiers inédits à contenu exclusif.

LES HEROS DE LA SANTE

- Dr. Claude Gaudette, 77 ans. Le Dr. Gaudette a prodigué des soins de santé en Montérégie pendant plus de 50 ans. Se considérant trop jeune pour la retraite à 69 ans, il décida alors de se consacrer aux soins envers les personnes âgées. Malgré son âge, il continuait à se lever la nuit pour constater un décès ou accompagner un mourant. Pour lui la médecine, c'est d'abord un contact humain.

- Claude Séguin, paramédic, 48 ans. M. Séguin compte plus de 26 000 interventions à son actif dont plus de 5000 appels pour arrêt cardiaque. M. Séguin a notamment porté les premiers secours aux victimes des tragédies de l'Ecole Polytechnique et du Collège Dawson. "Ma plus grande tristesse, dit-il, c'est la fin des quarts".

- Colombe Sirois, infirmière, 61 ans. Après une carrière de 41 ans en milieu hospitalier, la retraite de Mme Sirois a duré... trois jours ! "J'ai voulu modérer, mais j'aime trop de ce que je fais !" dit-elle. Malgré les quarts de 16 heures d'affilées et les nombreux remplacements qu'elle effectue depuis sa retraite officielle, Mme Sirois veut continuer à prendre soin de son bébé d'adoption : l'urgence de l'hôpital de Maniwaki.

- Ginette Fortier, infirmière, 46 ans. Après une brillante carrière de 20 ans dans le milieu bancaire, Mme Fortier a tout laissé tomber pour aider à contrer la pénurie d'infirmières à l'hôpital du Haut-Richelieu : "Tant mieux si je peux aider un peu, apporter mon grain de sel. Je le vois à chaque jour à l'urgence qu'on a besoin de monde" dit-elle. Pour devenir infirmière, elle a dû retourner aux études et a même côtoyé sa fille au Cégep! "Pour la plupart des étudiant, j'avais l'âge de leur mère !".

- Yves Jobidon, infirmier auxiliaire. Depuis 35 ans, c'est en grande partie grâce à Yves Jobidon que les patients peuvent mourir dans la dignité à l'hôpital Laval de Québec. L'entraide est la plus grande force de son équipe où chaque membre joue un rôle de première ligne auprès des patients. M. Jobidon se fait un devoir transmettre aux plus jeunes les secrets qui font la différence auprès des mourants : "Il faut accompagner les patients, être proche de leur famille et les aider à franchir cette étape de vie, puisque ce n'est pas toujours facile de le faire" dit-il.

- Danielle Leblanc, infirmière pivot en oncologie pulmonaire. Lorsque les patients franchissent les portes du bureau de Mme Leblanc à l'hôpital Laval, ils savent que la maladie qui les ronge n'est pas opérable. Depuis cinq ans, Mme Leblanc valse avec la mort au quotidien: "Je me souviens de l'histoire de chaque personne et chaque histoire crée une réaction différente". A tous les ans, plus de 500 patients bénéficient de ses soins d'accompagnement.

- Lise Descôteaux, Chef d'équipe de salle ambulatoire, 54 ans. Mme Descôteaux dirige l'équipe de l'urgence de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, la plus achalandée au Québec. Pour elle, le travail auprès de patients entre la vie et la mort a quelque chose de magique : "J'aime ça quand ça bouge. Parfois je reçois un appel de la radiologie pendant que je fais une injection" dit-elle. Le nombre élevé de patients ne l'empêche pas de veiller au moindre détail et s'assurer que chaque patient mange à leur faim et boive à leur soif.

- Lucy Hardy, alias Mme Coccinelle, technicienne en loisirs. Mme Hardy s'occupe de divertir les enfants malades depuis 1980. Au Centre mère-enfant, Mme Hardy applique des collants de coccinelles sur les plâtres des enfants blessés. "Tout le monde m'appelle Mme Coccinelle et je suis assez "flyée" pour l'assumer !" dit-elle. Son album photo est rempli de portraits d'enfants qui sont passés entre ses mains, certains ayant pu devenir grands, d'autres n'ayant pas eu cette chance.

- Dr. Patrick Blouin. Les temps changent et aujourd'hui ce sont les patients qui se préoccupent de la santé de leur médecin de famille. Le Dr. Blouin en est témoin puisqu'à Loretteville, il n'y a aucun nouveau médecin de famille depuis les 10 dernières années. Passionné comme en début de carrière en 1981, le Dr. Blouin louange ce que la médecine familiale lui apporte: "Voir grandir des enfants et un jour, s'occuper de leurs enfants. Nous sommes la porte d'entrée du système et le contact avec les gens est fantastique !".

Eric-Yvan Lemay du Journal de Montréal et Kathleen Frenette du Journal de Québec ont sillonné les régions du Québec pour débusquer ces personnes remarquables au coeur de notre réseau de la santé. Eux-mêmes ainsi que plusieurs des héros présentés dans les reportages seront disponibles pour entrevues et répondre aux questions des médias.

La série "Les Héros de la Santé", à lire dès aujourd'hui dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

Renseignements