Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

08 mars 2010 09h00 HE

Le Projet Canadian Malartic en 2009: Plus de 500 emplois et 167 millions $ d'investissements pour l'Abitibi-Témiscamingue

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 8 mars 2010) - Corporation Minière Osisko ("Osisko" ou la "Société")(TSX:OSK) a investi 315 millions $ dans le développement de son Projet Canadian Malartic (le "Projet") en 2009, dont 272 millions $ au Québec et 167 millions $ en Abitibi-Témiscamingue. A la fin de l'année, plus de 500 personnes, à l'emploi d'Osisko ou de ses sous-traitants, travaillaient au Projet. La quasi-totalité de ces personnes sont de la région d'Abitibi-Témiscamingue.

Conformément à ses engagements de reddition de comptes à la communauté malarticoise, Corporation Minière Osisko a fait rapport le 5 mars 2010 au maire André Vezeau de Malartic et à la Société de développement économique de Malartic de l'état d'avancement des travaux sur le Projet Canadian Malartic et de l'impact économique de ses activités.

L'année 2009 fut pour le Projet Canadian Malartic une année très importante dont les faits saillants sont décrits ci-dessous :

- Obtention des autorisations nécessaires à la suite d'une étude approfondie par le gouvernement du Québec, incluant la tenue d'audiences publiques par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE);

- Financement de 840 millions $ en capitaux propres et conclusion de diverses ententes de financement totalisant 225 millions $, afin de permettre le développement du Projet et la croissance de la Société;

- Augmentation de 42 % des réserves prouvées et probables du Projet Canadian Malartic. Les nouvelles réserves totalisent près de 9 millions d'onces d'or. Cette augmentation permettra d'assurer la continuité de l'exploitation pour deux années additionnelles; ainsi le cycle complet de production, comprenant la réhabilitation complète du site, sera prolongé jusqu'en 2025;

- Avancement des travaux de relocalisation à un niveau d'achèvement de près de 95 %. Le quartier nord a été remis aux autorités malarticoises et la population a eu l'occasion d'utiliser plusieurs nouvelles institutions dont le centre de la petite enfance (CPE), l'école primaire, le centre d'éducation aux adultes et le HLM. A ce jour Osisko a investi environ 130 millions $ dans le programme de relocalisation, dont 50 millions $ pour la construction d'édifices institutionnels de premier plan.

Sur le site industriel, la Société a débuté les activités de construction le 27 août 2009 et les efforts ont été concentrés sur :

- Initiation du programme de construction du bureau administratif et de service;

- Travaux de bétonnage du bâtiment de l'usine et les fondations des différents broyeurs; quelque 22 000 m3 de béton ont été coulés dans ce secteur;

- Réception d'équipements miniers mobiles, dont trois camions d'une capacité unitaire de 227 tonnes métriques et une pelle électrique d'une capacité de 28 m3;

- Octroi de contrats pour l'achat de biens, de fournitures et de services pour les activités principales du Projet;

- Investissement de 27 millions $ dans le secteur de Malartic pour l'exécution d'un programme de forage de 181 500 mètres, principalement sur la nouvelle zone Barnat Sud.

Des investissements de 315 millions $, plus de 500 emplois

- Au cours de l'année 2009, Osisko a investi plus de 315 millions $ (2008 - 130 millions $) en construction et en exploration sur le Projet Canadian Malartic.

TABLEAU 1 : Corporation Minière Osisko : investissements effectués au Québec selon la région, 2009 et 2008



-------------------------------------------------------------------
2009 2008
-------------------------------------------------------------------
(M $) (%) (M $) (%)
-------------------------------------------------------------------
Malartic 18,2 5,8 6,6 5,1
-------------------------------------------------------------------
Abitibi-Témiscamingue
(incluant Malartic) 166,7 52,9 72,5 55,6
-------------------------------------------------------------------
Québec
(incluant
l'Abitibi-Témiscamingue) 271,9 86,3 87,1 66,8
-------------------------------------------------------------------


A la fin de 2009, plus de 500 personnes de la région travaillaient à la progression du Projet. D'une part, la Société a terminé l'année avec 138 employés (2008 - 91 employés) et a versé des salaires totalisant 13,7 millions $ (2008 - 7,5 millions $). De plus, à la fin de l'année 2009, près de 400 employés de sous-traitants exécutaient des travaux sur le chantier du Projet Canadian Malartic. La quasi-totalité de ces individus provenaient de l'Abitibi-Témiscamingue.

Au 31 décembre 2009, 43 personnes de Malartic étaient à l'emploi direct d'Osisko.

TABLEAU 2 : Corporation Minière Osisko : emplois directs au 31 décembre selon le lieu de résidence des employés, 2009 et 2008



-------------------------------------------------------------------
2009 2008
-------------------------------------------------------------------
Personnes (%) Personnes (%)
-------------------------------------------------------------------
Malartic 43 31,2 31 34,1
-------------------------------------------------------------------
Malartic et environs 62 44,9 48 68,1
-------------------------------------------------------------------
Abitibi-Témiscamingue
(incluant Malartic) 103 74,6 67 73,6
-------------------------------------------------------------------


Commentaires

A propos du bilan économique des activités d'Osisko, monsieur Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko, a affirmé : "Le Projet Canadian Malartic continue d'être un moteur de développement économique important pour l'Abitibi-Témiscamingue et le Québec. Nous nous sommes engagés à maximiser les retombées économiques au Québec et notre équipe continue de respecter cet engagement. Grâce à la collaboration de toutes les parties prenantes, le Projet Canadian Malartic bénéficiera à l'ensemble des citoyens de Malartic et de la région, de même qu'à l'économie du Québec dans son ensemble."

A propos d'Osisko

Corporation Minière Osisko développe présentement le gisement aurifère Canadian Malartic à un coût prévu d'environ un milliard de dollars et évalue les secteurs adjacents en vue d'une exploitation minière d'envergure à ciel ouvert et à fort tonnage.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des "énoncés prospectifs". Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la Société prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement être identifiés par l'emploi de mots comme "prévoit", "planifie", "anticipe", "croit", "a l'intention", "estime", "projette", "potentiel" et d'autres expressions semblables, ou que des événements ou des conditions "se produiront", "pourraient" ou "devraient" se produire, incluant notamment le début de la production commerciale. Bien que la Société est d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à ce que le projet se réalise dans les conditions prévues, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment l'accès à des consultants et du personnel qualifiés dans les secteurs de la construction, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'oeuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente Notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. La Société met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La Société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • Corporation Minière Osisko
    Bryan A. Coates
    Finances et Chef de la direction financière
    514-827-7131
    ou
    Projet Canadian Malartic
    Hélène Thibault
    Directrice des communications
    819-856-9143