Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

18 sept. 2009 12h33 HE

Le SCFP appuie par résolution les travailleurs de Vale Inco

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 18 sept. 2009) - Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) s'est engagé cette semaine, par voie de résolution, à soutenir financièrement et moralement les travailleurs de Vale Inco membres du Syndicat des métallos, en grève à Sudbury et Port Colbourne, en Ontario, ainsi qu'à Voisey's Bay, Terre-Neuve-et-Labrador.

Cette résolution survient alors que des milliers de travailleurs entament leur troisième mois de grève. Vale Inco, possédée à 100% par des intérêts brésiliens, veut forcer les travailleurs à accepter des reculs à leurs régimes de retraite et quant aux dispositions sur l'ancienneté.

Au lieu de retourner à la table de négociation, Vale Inco a poursuivi la production pendant le conflit en recourant à des briseurs de grève et à du personnel non syndiqué et sans expérience.

"Vale Inco essaie de saper le moral des grévistes" selon Paul Moist, président national du SCFP. "Mais en employant des briseurs de grève, ses dirigeants ne font qu'accroître et prolonger les tensions, en plus d'empoisonner durablement les relations de travail. Cela est extrêmement mauvais pour la région de Sudbury".

"Tandis que des employeurs continuent d'utiliser le prétexte de la récession pour soutirer des concessions aux travailleurs, le SCFP se joint solidairement aux travailleurs de Vale Inco qui se battent pour protéger des avantages sociaux durement gagnés", a ajouté Paul Moist.

Le SCFP va remettre 10 000 $ au fonds de grève du Syndicat des métallos et encourage les sections locales du SCFP à verser des dons ou à participer aux lignes de piquetage. Le SCFP va aussi se joindre aux Métallos pour exiger que tous les paliers de gouvernement adoptent des lois anti-scabs.

"Nous souhaitons aussi que le gouvernement fédéral impose des restrictions à la propriété étrangère de nos entreprises", a déclaré Paul Moist. "Les entreprises canadiennes du secteur des ressources naturelles devraient rester sous contrôle canadien majoritaire."

Le texte de la résolution du Conseil exécutif national du SCFP est disponible au www.scfp.ca.

Renseignements

  • Relations avec les médias du SCFP national
    613-818-0067