Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

24 juil. 2009 19h31 HE

Le SCFP et la Ville de Windsor ratifient une nouvelle convention collective

WINDSOR, ONTARIO--(Marketwire - 24 juillet 2009) - Les sections locales 82 et 543 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ont voté ajourd'hui et ratifié une nouvelle convention collective avec la Ville de Windsor, mettant ainsi un terme à la deuxième plus longue grève de l'histoire de cette municipalité.

Jim Wood, président de la section locale 82, a affirmé : " En jettant le blâme sur les travailleurs comme étant la cause de la présente récession, le maire Eddie Francis a tenté de réduire nos revenus et d'imposer un système où lui-même et les conseillers municipaux auraient droit aux avantages sociaux, mais non pas les travailleurs. C'est cette attitude qui a provoqué la grève."

M. Wood et la présidente de la section locale 543, Mme Jean Fox, tenaient tous deux à remercier avant tout leurs confrères et consoeurs : "Nous sommes fiers de nos membres qui se sont levés pour défendre des valeurs de justice et d'équité et qui ont refusé de plier devant les demandes injustifiées de concessions."

La nouvelle convention collective inclut notamment un paiement initial de 2 000 $, un ajustement salarial de 1%, 1,5%, 1,8% et 2% pour une entente de quatre ans, de même que des améliorations quant à la sécurité d'emploi.

Si le syndicat avait cédé aux menaces du maire en avril dernier, les travailleurs feraient maitenant face à une baisse de leur revenu réel, une réduction de leurs avantages sociaux, une sécurité d'emploi menacée et les futurs employés verraient l'élimination complète des avantages sociaux après la retraite. Au lieu de cela, les avantages sociaux des employés actuels et de leurs familles seront protégés à vie et, de plus, les futurs employés pourront compter sur ces mêmes avantages sociaux jusqu'à l'âge de 65 ans. Après cela, ils pourront bénéficier d'un nouveau système d'avantages sociaux administré par la Ville de Windsor et qui sera, pour l'instant, financé par les nouveaux employés eux-mêmes.

A l'issue du vote, Mme Jean Fox regardait vers l'avenir : "La grève est terminée et nous devons maintenant tenter de reconstruire cette communauté qui a été gravement affectée par le maire et ses attaques répétées à l'endroit des travailleurs.", a affirmé Mme Fox. "Nous espérons que le retour au travail se fera dans la douceur mais il est clair que certaines plaies seront longues à guérir."

La section locale 82 du SCFP, représentant les cols bleus, étaient en grève depuis 101 jours, soit depuis le mercredi 15 avril. Leurs collègues de la section locale 543, représentant les cols blancs, avaient joint les lignes de piquetage le samedi 18 avril.

Renseignements

  • Communications SCFP
    Luc Tittley
    519-564-7468