Commissariat aux langues officielles

Commissariat aux langues officielles

09 janv. 2008 08h30 HE

Le commissaire aux langues officielles réclame un soutien accru à la recherche sur la dualité linguistique et aux chercheurs des communautés de langue officielle en situation minoritaire

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 jan. 2008) - La dualité linguistique n'est pas suffisamment prioritaire dans les agences fédérales de financement de la recherche, a déclaré aujourd'hui le commissaire aux langues officielles Graham Fraser. Il faisait référence à une étude sur le rôle des agences fédérales de financement de la recherche dans la promotion des langues officielles. "La recherche sur la dualité linguistique est un outil précieux pour les gouvernements qui élaborent des politiques et des programmes et pour les communautés elles-mêmes, afin qu'elles puissent évaluer leur vitalité, leurs progrès et leurs besoins", a déclaré le commissaire. "Afin de respecter les obligations que leur impose la Loi sur les langues officielles quant à la promotion de la dualité linguistique et à l'amélioration de la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire, les agences fédérales de financement de la recherche doivent tenir compte des circonstances uniques des chercheurs des communautés de langue officielle en situation minoritaire, leur permettre d'effectuer leur recherche dans leur propre langue et encourager la recherche sur la dualité linguistique."

Cette étude se penche sur la situation des chercheurs des communautés de langue officielle en situation minoritaire et examine le soutien fourni aux langues officielles comme sujet de recherche. Outre la faible priorité accordée aux recherches sur la dualité linguistique, l'étude démontre que les chercheurs universitaires des communautés de langue officielle en situation minoritaire doivent affronter des obstacles de taille, y compris la prédominance généralisée de l'anglais dans les études publiées, les compétences linguistiques limitées des personnes qui évaluent les demandes de financement en français, ainsi que des infrastructures de recherche inadéquates et le manque de soutien et d'occasions de réseautage dans les universités de petite taille.

Afin d'harmoniser les règles du jeu sans compromettre l'excellence, ces chercheurs doivent avoir accès à des ressources et à des outils plus appropriés. Le commissaire ajoute que si les agences fédérales de financement de la recherche peuvent apporter une contribution importante à ces égards, les universités et le gouvernement devront également augmenter leur soutien. "Il faut mieux intégrer la recherche sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire et sur la dualité linguistique dans les programmes et projets de recherche, afin qu'elle devienne une priorité dans les programmes de recherche des universités et du gouvernement", a ajouté M. Fraser.

Heureusement, le progrès est à notre portée. L'étude révèle que les chercheurs et les représentants des agences de financement de la recherche proposent des idées et des pratiques exemplaires afin de stimuler la recherche dans les institutions postsecondaires des communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Le commissaire a transmis huit recommandations aux agences fédérales de financement de la recherche pour faire en sorte que les chercheurs issus des communautés de langue officielle en situation minoritaire soient mieux équipés et mieux soutenus dans leurs efforts de recherche et pour stimuler la recherche sur les enjeux de la dualité linguistique. M. Fraser a également fait une recommandation au Programme des chaires de recherche du Canada, invitant les universités à créer et à financer des chaires de recherche axées sur les enjeux ayant trait aux langues officielles.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter l'étude et les faits saillants.

Renseignements

  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES
    Robin Cantin
    Gestionnaire, Relations avec les médias
    613-995-0374/Sans frais : 1-877-996-6368
    Téléphone cellulaire : 613-324-0999
    robin.cantin@ocol-clo.gc.ca