Katimavik

Katimavik

26 janv. 2010 10h00 HE

Le directeur général de Katimavik quitte après dix ans voués à l'innovation et à la croissance

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 26 jan. 2010) -  Le directeur général de Katimavik, monsieur Jean-Guy D. Bigeau, a fait l'annonce officielle de sa décision de quitter son poste. Sous sa gouverne, Katimavik a relevé parmi les plus grands défis de son histoire et instauré des modèles de prestation innovateurs qui l'ont mené vers ses plus importantes réussites.

Sous son leadership en tant que directeur général, plus de onze mille jeunes Canadiens et Canadiennes ont pu profiter de ce programme unique de service volontaire et, par voie de conséquence, des centaines d'organisations non gouvernementales ont augmenté leur capacité de dispenser des services essentiels aux diverses communautés canadiennes. 

Monsieur Bigeau, à qui l'on doit entre autres les démarches fructueuses qui se sont soldées par l'entente pluriannuelle de financement de Katimavik, quittera l'organisation à la fin de janvier 2010.

«Bien sûr après tant d'années, je quitte avec une certaine tristesse, mais également avec une immense fierté pour le travail accompli. Je suis particulièrement reconnaissant à notre personnel dont l'entier dévouement a permis de réussir l'implantation des nombreuses innovations et améliorations du programme. Les trois dernières années, surtout, ne furent pas de tout repos alors que nous devions exercer nos activités dans l'incertitude du lendemain, sans savoir si le financement allait être au rendez-vous d'une année à l'autre», a déclaré M. Bigeau, faisant référence aux moratoires successifs imposés par le gouvernement fédéral. «Katimavik entre maintenant dans une nouvelle ère. Ayant bravé les courants contraires des trois dernières années, je crois que Katimavik est maintenant mûr pour un changement. Maintenant que l'entente pluriannuelle de financement est assurée, j'ai le sentiment du devoir accompli et le temps est venu pour moi de laisser la place à d'autres pour bâtir sur les nouveaux acquis», conclut-il.

«Les nombreuses réalisations qui lui sont attribuables vis-à-vis du financement et du développement du programme ont permis à Katimavik de prendre une vitesse de croisière en termes d'innovation et de croissance pendant la dernière décennie, explique M. Robert Giroux, président du conseil d'administration de Katimavik. L'engagement et la clairvoyance de M. Bigeau ont permis d'atteindre de nouveaux horizons de financement, en l'occurrence plus de 20 M$ annuellement, et ont immensément contribué à faire la promotion des mérites et de la valeur des services jeunesse auprès des communautés partout au Canada.

Au cours des années, M. Bigeau a commandé plusieurs études d'impact, dont les conclusions ont démontré les nombreux bienfaits d'un service jeunesse national à temps plein. Il a également écrit plusieurs éditoriaux invitant le gouvernement à élaborer et instaurer une politique globale nationale de services jeunesse afin d'encourager les jeunes à s'engager dans l'action citoyenne et à participer aux programmes nationaux de service civique national.

«Diriger le changement et l'innovation chez Katimavik a été pour moi une expérience des plus enrichissantes. Il va sans dire qu'il reste encore beaucoup à faire pour fournir aux jeunes davantage d'occasions et d'incitatifs leur permettant de prendre la relève comme citoyens engagés et de façonner le futur dont ils hériteront. Je continuerai à défendre ardemment la cause d'une politique nationale officielle de services jeunesse, afin que tous ceux qui ont à cœur le plein épanouissement de la jeunesse puissent travailler ensemble et plus efficacement», conclut M. Bigeau. 

À propos de Katimavik

Katimavik vise à former des citoyens responsables tout en en contribuant de manière importante aux communautés canadiennes par le biais d'un programme national de service volontaire pour la jeunesse. Depuis 1977, Katimavik a changé la vie de près de 30 000 jeunes Canadiennes et Canadiens, tout en contribuant à la croissance socio-économique de plus de 2 000 communautés d'un bout à l'autre du pays. Pendant leur expérience de six ou neuf mois, les participants âgés de 17 à 21 ans vivent avec dix autres jeunes dans deux ou trois communautés au Canada où ils travaillent de 28 à 35 heures par semaine comme volontaires dans divers organismes sans but lucratif. De plus, les participants bénéficient d'un programme d'apprentissage axé sur le développement de compétences personnelles, professionnelles et sociales en matière d'engagement citoyen, de mode de vie sain, de découverte culturelle, de langues officielles, de communication, d'environnement et de planification de projets.

Pour plus de renseignements sur Katimavik, visitez le site Web www.katimavik.org ou le blogue de Katimavik au www.gokatimavik.com

Renseignements

  • Katimavik
    Victoria Salvador
    Directrice du marketing et des communications
    514-868-0898 (poste 2361)
    Cellulaire : 514-707-1273
    vsalvador@katimavik.org