Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT

Matamec Explorations inc.

31 août 2009 11h08 HE

Le gîte de terres rares-yttrium-zirconium de Kipawa de Matamec est l'objet d'un article dans l'édition de septembre de la revue Industrial Minerals

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 31 août 2009) - Matamec Explorations Inc. ("Matamec") (TSX CROISSANCE:MAT) a le plaisir d'annoncer que le gîte de terres rares-yttrium-zirconium de Kipawa de Matamec est l'objet d'un article d'une page dans la section Exposure de l'édition de septembre de la revue Industrial Minerals. L'article intitulé "Kipawa heavy rare earths" est présentement disponible sur le site d'Industrial Minerals à : indmin.com/Channel/19571/Exposure.html.

Tel que mentionné précédemment, le gîte de terres rares-yttrium-zirconium de Kipawa a une distribution favorable en terres rares lourdes, particulièrement en dysprosium, yttrium et terbium. Il faut se rappeler que le 19 août 2009, le gouvernement chinois a annoncé qu'il interdisait l'exportation de terres rares lourde, tels le dysprosium, le terbium, le thulium, le lutetium et l'yttrium.

Le président de Matamec, André Gauthier, croit que le marché des terres rares possède un très bon potentiel. Selon un expert du marché des terres rares, le prix moyen pour les concentrés d'oxydes de terres rares est de 9-10 $/kg. De plus, les nouvelles technologies utilisent de en plus de terres rares lourdes, dont les prix ont augmenté comparativement à ce qu'ils étaient il y a quelques années. Le prix du terbium a augmenté de 170 $/kg en 2003 à 340-360 $/kg en 2009 et de 20 $/kg en 2002 à 107 $/kg-112 $/kg en 2009 pour le dysprosium. Avant l'annonce du gouvernement chinois, André Gauthier rapporte : "en observant l'évolution du marché des terres rares depuis l'année 2000, nous croyons que ce marché continuera de croître dépendamment du volume de produits et des nouvelles technologies utilisant les terres rares lourdes".

Considérant le fait que les consommateurs industriels prévoyaient que l'offre mondiale en terres rares lourdes, en particulier pour ce qui est du terbium, du dysprosium et de l'Yttrium, puisse être insuffisante pour satisfaire la demande à partir de 2014 et avant l'annonce de la décision du gouvernement chinois, cette nouvelle situation a comme conséquence d'influencer directement le besoin de producteurs additionnels et d'augmenter la valeur des gîtes en terres rares lourdes, comme c'est le cas pour le gîte de Kipawa. Matamec regarde présentement la possibilité que des consommateurs industriels travaillent avec elle afin de répondre rapidement aux besoins du marché en terres rares lourdes, fondé sur l'excellent potentiel du gîte de Kipawa, tel que rapporté dans les communiqués de Matamec du 30 juin, du 16 juillet et du 24 août 2009.

A propos de Matamec

Matamec a une stratégie d'exploration axée sur la découverte de gisements aurifères dans le camp minier de Timmins en Ontario, dont les trois principales cibles sont les propriétés Matheson JV avec Goldcorp Canada Ltd./Goldcorp Inc., Montclerg et 2W. Au Québec, la Société explore surtout pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Lespérance/Wachigabau avec Northern Superior Resources Inc., Sakami, Tansim, Valmont et Vulcain, et pour les métaux rares et l'uranium sur la propriété Tansim et pour les terres rares sur la propriété Zeus.

"La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué."

Renseignements