Conseil national de recherches Canada-CNRC

Conseil national de recherches Canada-CNRC

08 oct. 2009 16h10 HE

Le gouvernement de M. Harper appuie des recherches médicales visant à cartographier la séquence génétique de la bactérie mortelle du choléra

Recherches avant-gardistes pourraient sauver des vies en conduisant au développement de nouveaux antibiotiques et vaccins

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 8 oct. 2009) - Un microbiologiste canadien a remporté un prix du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) qui permettra de financer deux années de recherches en vue de cartographier la séquence génétique d'une bactérie qui a déjà décimé des millions de personnes dans le monde.

Brian Davies utilisera les 198 000 $ du prix H.L. Holmes pour tenter de comprendre comment la bactérie du choléra – qui provoque une grave affection gastro-intestinale – réagit dans l'organisme pour causer la maladie. Les recherches seront menées à la Faculté de médecine de Harvard.

"Notre gouvernement appuie les sciences et la technologie parce qu'elles améliorent la qualité de vie des Canadiens, créent des emplois et renforcent l'économie, a déclaré le ministre d'Etat (Sciences et Technologie), l'honorable Gary Goodyear. Les recherches effectuées par M. Davies auront une incidence considérable sur la population canadienne et celle du monde entier."

"Le CNRC est fier d'aider M. Davies a réaliser son important objectif scientifique grâce au prix H.L. Holmes, a déclaré le président du CNRC, Pierre Coulombe. En appuyant les chercheurs de talent, nous renforçons le réseau de l'innovation national et aidons le Canada à respecter ses priorités dans les domaines cruciaux pour son avenir que sont la santé et le mieux-être."

Ces travaux d'avant-garde pourraient permettre de déterminer les voies et les mécanismes utilisés par les bactéries en général pour engendrer la maladie, et donc aider les chercheurs médicaux à élaborer des mécanismes plus efficaces pour arrêter la maladie au niveau cellulaire.

" Je suis emballé à l'idée d'étudier cette bactérie et les changements que subit l'expression de son génome après son entrée dans l'hôte humain, a déclaré M. Davies. Je compte recourir à la génétique classique, à la génomique fonctionnelle et à une nouvelle technologie de la protéomique pour cartographier les réseaux qui régulent les gènes et pour identifier les protéines synthétisées à l'origine du choléra."

M. Davies est le sixième récipiendaire du prix H.L. Holmes. L'ont précédé Jennifer Estall (2007), Michael Cowan (2005), Alison Allan (2003), Suzanne Demczuk (1997) et Carol Dallaire (1994).

A propos du prix H.L. Holmes

Le prix H.L. Holmes a été créé par le CNRC pour rendre hommage à feu R.H.L. Holmes, un chimiste qui a passé la majeure partie de sa carrière de chercheur en Alberta. Le prix donne à son lauréat la chance de poursuivre des études postdoctorales avec des sommités du monde scientifique, dans des instituts de recherche ou des établissements d'enseignement supérieur de réputation internationale.

Les travaux de recherche doivent être effectués en chimie, en physique, en biologie ou en mathématiques et se rapporter à des processus médicaux ou biologiques. Le prix couvre une ou deux années d'études, jusqu'à concurrence de 100 000 $ par an.

A propos du Conseil national de recherches du Canada

Reconnu à l'échelle mondiale pour ses travaux de recherche et ses innovations, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est un chef de file dans le développement au Canada d'une économie novatrice axée sur le savoir, grâce aux sciences et à la technologie.

Pour obtenir de plus amples renseignements (médias seulement), consulter le site Web du PARI-CNRC http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/idp/pari.html

Renseignements

  • Conseil national de recherches Canada
    Relations avec les médias
    613-991-1431
    media@nrc-cnrc.gc.ca