Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

14 déc. 2009 13h00 HE

Le gouvernement du Canada aide des personnes de Calgary qui ont des problèmes de santé mentale à acquérir des compétences professionnelles et à éviter l'itinérance

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 14 déc. 2009) - Les personnes handicapées obtiendront de l'aide pour se préparer à occuper un emploi grâce au soutien du gouvernement du Canada à la Potential Place Society. Le député de Calgary-Nord-Est, M. Devinder Shory, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

"Notre gouvernement aide ceux et celles qui s'efforcent de sortir du cycle de l'itinérance et de la pauvreté, a déclaré M. Shory. Grâce à cet investissement, 20 Canadiens qui ont des problèmes de santé mentale pourront acquérir les compétences dont ils ont besoin pour prendre leur place au sein du marché du travail et y connaître le succès, et pour donner toute leur mesure et réaliser leur indépendance."

Grâce à un investissement fédéral de 240 000 dollars provenant de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance et du Fonds d'intégration, la Potential Place Society aidera 20 personnes qui ont des problèmes de santé mentale et qui sont itinérantes ou risquent de le devenir à intégrer le marché du travail. L'organisme leur offrira une formation qui leur permettra d'acquérir une autonomie fonctionnelle et des compétences professionnelles essentielles. Il pourront aussi obtenir un jumelage auprès d'un employeur, de l'expérience de travail et de l'aide à long terme.

"Nous tenons à remercier le gouvernement du Canada pour le soutien qu'il offre à ce projet novateur axé sur la collaboration, a déclaré le directeur exécutif de la Potential Place Society, M. Gordon Young. Le projet Moving Forward pourrait devenir un modèle pour redonner estime de soi et espoir aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale, grâce à des possibilités d'emploi intéressantes."

Le Fonds d'intégration apporte un aide financière à des activités qui permettent d'améliorer les compétences relatives à l'employabilité, d'offrir des expériences de travail et de préparer les personnes handicapées à exercer un travail indépendant. Le gouvernement du Canada élimine les obstacles qui empêchent les Canadiennes et les Canadiens de donner toute leur mesure en mettant en oeuvre un vaste éventail de politiques, de programmes et de services efficaces qui sont adaptés aux besoins des personnes handicapées.

Le Fonds s'inscrit dans la stratégie du gouvernement canadien visant à constituer la main-d'oeuvre la mieux instruite, la plus compétente et la plus souple du monde. Le gouvernement a souligné son attachement à cette stratégie dans le Plan d'action économique du Canada. L'une des principales composantes du Plan consiste à multiplier et à améliorer les possibilités qui s'offrent aux travailleurs canadiens grâce au développement des compétences.

En septembre 2008, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 1,9 milliard de dollars qui sera engagé au cours des cinq prochaines années pour des programmes de logement et de lutte contre l'itinérance à l'intention des Canadiens à faible revenu. Cet investissement donne au gouvernement la possibilité de collaborer avec les provinces, les territoires, les municipalités et les organismes de bienfaisance pour élaborer des moyens d'améliorer l'efficacité des dépenses fédérales dans le secteur du logement et de l'itinérance.

Un tel financement continu permettra au gouvernement de continuer à soutenir les personnes dans le besoin, notamment les personnes itinérantes et celles qui risquent de le devenir, par exemple les Canadiennes et Canadiens à faible revenu, les aînés, les personnes handicapées, les nouveaux immigrants et les Autochtones.

Le Plan d'action économique du Canada mise sur ces investissements en prévoyant un investissement ponctuel supplémentaire de plus de deux milliards de dollars sur deux ans pour la construction ou la rénovation de logements sociaux, ainsi qu'une somme pouvant atteindre deux milliards de dollars en prêts aux municipalités canadiennes, investie sur deux ans, pour le financement d'améliorations aux infrastructures des logements. Pour en savoir davantage sur le Plan d'action économique, veuillez visiter le site suivant : www.plandaction.gc.ca.

Pour obtenir plus de renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, veuillez visiter le site suivant : www.rhdcc.gc.ca/sans_abri.

Ce communiqué est disponible, sur demande, en médias substituts.


DOCUMENT D'INFORMATION

La Potential Place Society, autrefois appelée la Clubhouse Society of Calgary, est un organisme de santé mentale sans but lucratif qui offre des possibilités à ceux et celles qui sont atteints de maladie mentale de mener une vie productive et enrichissante. Elle utilise les principes et les pratiques opérationnelles d'un programme international efficace de réadaptation psychosociale pour personnes atteintes de maladie mentale appelé Clubhouse.

La Potential Place Society offre un environnement positif et libre de jugement où les membres peuvent acquérir ou réacquérir les aptitudes sociales, les compétences professionnelles, la confiance et l'estime de soi dont ils ont besoin pour devenir des membres utiles et productifs de la société. Les concepts de participation, de développement personnel et d'habilitation individuelle sont des éléments essentiels du modèle de réadaptation Clubhouse.

En 2003, la Potential Place Society a reçu l'agrément de l'International Centre for Clubhouse Development (ICCD), le premier et seul consultant des Nations Unies en matière de santé mentale. La Potential Place Society s'est donc jointe aux autres sociétés Clubhouse dans plus de 355 localités d'Amérique du Nord, d'Europe, d'Asie et du sous-continent indien. Les sociétés Clubhouse comptent actuellement plus de 57 000 membres actifs dans le monde.

L'agrément de l'ICCD a permis à la Potential Place Society d'améliorer et d'élargir les programmes qu'elle offre actuellement à toutes les personnes qui sont atteintes de maladie mentale et qui risquent de devenir itinérantes. L'agrément a également permis à l'organisme d'offrir des services de formation dans le but de créer des sociétés Clubhouse ailleurs en Alberta.

Aucun autre programme de réadaptation de personnes atteintes de maladie mentale n'a pu égaler les résultats du programme de la Potential Place Society de Calgary. Celle-ci a montré à ces personnes qu'elles pouvaient vraiment être productives et vivre dans des foyers une vie qui a un sens et un but.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à réduire l'itinérance en offrant un soutien direct et du financement à 61 collectivités, d'un océan à l'autre. La SPLI, qui est entrée en vigueur le 1er avril 2007, était dotée d'un budget annuel de 134,8 millions de dollars pour deux ans. En 2008, elle a été prolongée de deux années supplémentaires, jusqu'au 31 mars 2011.

La SPLI vise à mettre en place les structures et les mesures de soutien nécessaires pour aider les sans-abri et les personnes qui risquent de le devenir à acquérir leur autonomie et à participer pleinement à la société canadienne. Elle se fonde sur un modèle visant à lutter contre l'itinérance en partenariat avec les provinces et les territoires, d'autres ministères fédéraux, les collectivités, le secteur privé et les organismes sans but lucratif. Ce faisant, nous optimisons les résultats et nous contribuons à améliorer de façon durable le sort des Canadiens vulnérables. La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance offre à nos partenaires des collectivités le soutien dont ils ont besoin.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, qui accorde la priorité au logement, établit qu'il faut tout d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

La SPLI compte sept volets de financement :

A l'échelle régionale :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones.

A l'échelle nationale :

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral;

- le Programme de développement des connaissances sur l'itinérance;

- le Système d'information sur les personnes et les familles sans abri;

- l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

Pour obtenir plus de renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance et ses sept volets de financement, veuillez visiter le site suivant : www.rhdcc.gc.ca/sans_abri.

Le volet Services améliorés d'aide à l'emploi du Fonds d'intégration vise à aider les Canadiens handicapés qui possèdent peu d'expérience professionnelle, voire aucune, et qui ne sont pas admissibles aux prestations d'assurance-emploi. Les organismes admissibles peuvent avoir accès au Fonds pour offrir des programmes et des services liés à l'emploi aux personnes handicapées afin de les aider à s'intégrer dans le milieu de travail.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559