Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

08 nov. 2007 16h44 HE

Le gouvernement du Canada aide les agriculteurs à préserver le paysage naturel en Saskatchewan

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 8 nov. 2007) - L'honorable Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une aide à un nouveau projet qui aidera les producteurs à obtenir des résultats favorables pour l'environnement sur leurs terres agricoles, en Saskatchewan. Le ministre Ritz a fait cette annonce dans son allocution au congrès de mi-mandat de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities.

"Nos agriculteurs savent que la gérance agroenvironnementale et la croissance économique vont de pair et ils comprennent donc l'importance de la protection et de l'assainissement du paysage naturel de la Saskatchewan, a dit le ministre Ritz. C'est pourquoi je suis fier d'annoncer le financement d'un projet pilote avec le Lower Souris Watershed Committee, qui évaluera la faisabilité et les avantages de diverses approches en matière de gérance agroenvironnementale."

Le Lower Souris Watershed Committee (Comité du bassin versant du cours inférieur de la rivière Souris) recevra plus de 530 000 dollars du gouvernement du Canada pour entreprendre un projet pilote sur les biens et services écologiques (BSE). Il dressera un répertoire des utilisations des terres agricoles et déterminera les moyens les plus efficaces de parvenir à des résultats bénéfiques pour l'environnement.

"La coopération des producteurs agricoles locaux et de solides partenariats avec l'industrie seront déterminants pour la réussite de ce projet, a déclaré M. Sheldon Kyle, coordonnateur du bassin versant du Lower Souris River Watershed Committee. Ce projet de recherche nous aidera à mieux comprendre comment utiliser les futurs programmes de biens et services écologiques pour parvenir aux résultats environnementaux souhaités."

Cette étude est l'un des huit projets pilotes se rapportant aux BSE qui sont réalisés actuellement d'un bout à l'autre du pays et qui aideront à mesurer la faisabilité et les avantages de diverses approches en gérance environnementale.

DOCUMENT D'INFORMATION

Biens et services écologiques

Qu'est-ce qu'on entend par "biens et services écologiques"?

Les biens et services écologiques (BSE) sont les bienfaits environnementaux que les Canadiens tirent d'écosystèmes qui sont sains, y compris de l'eau propre, de l'air pur et une plus grande biodiversité. L'agriculture est à la fois bénéficiaire et pourvoyeur de BSE. Par exemple, sa viabilité dépend de processus dans l'écosystème, comme le renouvellement des sols, la régulation du climat et les précipitations. En retour, une bonne gestion des terres agricoles est avantageuse pour toute la société, notamment en protégeant la biodiversité et les habitats de la faune, en préservant les vues panoramiques et en permettant la purification de l'air et de l'eau par des mécanismes naturels.

Quelles sont les activités qui seront entreprises dans le cadre de ce projet pilote?

Le principal objectif de ce projet pilote sur les BSE mené par le Lower Souris Watershed Committee est de répertorier les utilisations des terres agricoles et de déterminer les moyens les plus efficaces de parvenir à des résultats bénéfiques pour l'environnement, comme une eau plus propre, le renouvellement des sols et la protection des habitats fauniques.

Plus précisément, le projet :

- fixera des objectifs en matière d'aménagement du paysage relativement à la qualité et à la quantité des milieux riverains, des forêts-parcs à trembles et des prairies artificielles pour les habitats fauniques dans la région du bassin versant du cours inférieur de la rivière Souris (Lower Souris Watershed);

- utilisera des données recueillies à la ferme afin de déterminer ce qu'il en coûte aux agriculteurs participants pour réaliser ces paysages et améliorer ainsi l'environnement;

- déterminera les moyens requis les plus efficaces.

Ce projet pilote de BSE, de même que les autres qui se déroulent d'un bout à l'autre du pays, aidera à mesurer la rentabilité, l'efficacité environnementale et la faisabilité de diverses approches dans ce domaine. Ensemble, ils nous aideront à élaborer, évaluer et améliorer la politique en matière de BSE.

D'autres projets ont aussi été réalisés antérieurement dans ce même bassin versant pour mettre à l'essai le concept de la Planification des groupes agroenvironnementaux. Ce travail de partenariat a été très fructueux et profite maintenant au projet actuel.

Comment les gouvernements soutiennent-ils les activités se rapportant aux BSE?

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) reconnaît le rôle joué par les agriculteurs et les propriétaires de terres rurales dans la protection et l'assainissement de l'environnement. Le gouvernement du Canada investit dans divers programmes et initiatives qui aident les agriculteurs à réaliser des activités se rapportant aux BSE.

AAC travaille avec les gouvernements provinciaux et territoriaux à établir un cadre pour des politiques qui sont propices à l'agriculture et dont les retombées positives sur l'environnement profitent à tous les Canadiens. Parmi les éléments déterminants de ce travail, mentionnons des projets de recherche et des projets pilotes financés grâce au Programme pour l'avancement du secteur canadien de l'agriculture et de l'agroalimentaire (PASCAA) d'AAC.

Pour soutenir les activités se rapportant aux BSE, il faut aussi que les objectifs environnementaux reposent sur des faits scientifiques reconnus et tiennent compte des enjeux et des points de vue des régions de même que des préoccupations de la société.

En mars 2007, le Premier ministre du Canada a annoncé un investissement de 225 millions de dollars dans une campagne nationale ayant pour but l'acquisition et la préservation de terres écologiquement fragiles. Des groupes voués à la conservation, reconnus, seront sollicités pour travailler à ce but commun. En outre, les exonérations fiscales annoncées dans le budget de 2006 pour le don de terres écologiquement fragiles devraient inciter davantage les Canadiens à contribuer à la protection de notre environnement.

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet du ministre Gerry Ritz
    Patrick J. McCloskey
    Attaché de presse
    613-759-1059