TRANSPORTS CANADA

TRANSPORTS CANADA

17 juil. 2009 09h13 HE

Le gouvernement du Canada améliore la sécurité à l'aéroport du grand Sudbury

SUDBURY, ONTARIO--(Marketwire - 17 juillet 2009) - Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui que l'aéroport du Grand Sudbury recevra du financement pour l'achat d'un nouveau véhicule de sauvetage et de lutte contre les incendies d'aéronefs.

"Notre gouvernement est déterminé à mettre la sécurité des voyageurs en tête de ses priorités", affirme le ministre canadien des Transports et de l'Infrastructure, John Baird. "L'achat du véhicule de sauvetage et de lutte contre les incendies d'aéronefs pour l'aéroport de Sudbury contribuera à assurer la sécurité des voyageurs et des employés lors de situations d'urgence."

L'aéroport du Grand Sudbury recevra 919 147 dollars pour couvrir le coût d'un véhicule de sauvetage et de lutte contre les incendies d'aéronefs, de l'équipement auxiliaire et d'un système d'échappement pour la caserne de pompiers. Les fonds viennent du Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires 2009-2010, qui finance les projets d'immobilisations liés à la sécurité, à la protection des biens et à la réduction des coûts d'exploitation. Pour être admissibles, les aéroports doivent offrir à l'année un service de transport de passagers à horaire régulier et satisfaire aux exigences de Transports Canada en ce qui a trait à la certification des aéroports, et ils ne doivent ni appartenir au gouvernement du Canada, ni être exploités par ce dernier.

La Société de développement communautaire de l'Aéroport de Sudbury exploite et entretient l'aéroport du Grand Sudbury. Cet aéroport offre à l'année un service de transport de passagers à horaire régulier. Air Canada Jazz et Bearskin Airlines en sont les deux compagnies aériennes officielles. Un certain nombre de vols nolisés et de vols d'aéronefs cargos y sont offerts régulièrement. L'aéroport constitue le principal centre de lutte contre les incendies du ministère des Ressources naturelles de l'Ontario pendant l'été. Il constitue aussi un centre d'importance pour les aéronefs d'évacuation sanitaire.

Depuis sa création, le programme a entraîné la distribution de plus de 468 millions de dollars à l'appui de 562 projets dans 164 aéroports, principalement des projets liés à la sécurité comme la restauration des pistes, des voies de circulation, des aides visuelles et de l'équipement lourd mobile côté piste.

Ce projet compris, l'aéroport du Grand Sudbury a reçu un financement de plus de 5,6 millions de dollars dans le cadre du Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires depuis 1995.

Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/nouvellesendirect et restez au fait des dernières nouvelles de Transports Canada.



INFORMATION

PROGRAMME D'AIDE AUX IMMOBILISATIONS AEROPORTUAIRES

Le Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires (PAIA) fournit des fonds aux projets d'immobilisations liés à la sécurité, à la protection des biens et à la réduction des coûts d'exploitation. Pour être admissible, un aéroport doit avoir accueilli à longueur d'année, au cours des trois années consécutives les plus récentes, au moins 1 000 passagers par an voyageant sur des vols réguliers; il doit satisfaire aux exigences de Transports Canada en ce qui a trait à la certification des aéroports; et il ne doit ni appartenir au gouvernement du Canada, ni être exploité par ce dernier.

Le programme quinquennal actuel accordera 190 millions de dollars d'ici mars 2010, soit 38 millions de dollars en moyenne par année. Les contributions prises en compte le sont pour les types de projet suivants :

Les projets de priorité 1 comprennent les projets liés à la sécurité côté piste, tels que la restauration des pistes, des voies de circulation, des aires de trafic, du balisage lumineux et des autres services, des aides visuelles et des entrepôts à sable. Cette catégorie comprend également les coûts liés à la préparation des sites, notamment les coûts environnementaux, ainsi que le coût des véhicules de lutte contre les incendies d'aéronefs, de l'équipement auxiliaire et des bâtiments pour équipement qui sont nécessaires au maintien du niveau de protection requis, conformément à la réglementation.

Les projets de priorité 2 comprennent l'équipement lourd mobile côté piste associé à la sécurité, comme les souffleuses, les chasse-neige, les balayeuses, les épandeuses, les décéléromètres (qui mesurent le coefficient de frottement l'hiver), et les bâtiments abritant l'équipement lourd mobile côté piste.

Les projets de priorité 3 comprennent les projets liés à la sécurité des aérogares et du côté ville, tels que les systèmes d'extincteurs automatique, l'enlèvement de l'amiante et l'accès facile.

Les projets de priorité 4 comprennent la protection des biens et leur remise en état, ainsi que la réduction des coûts d'exploitation, en relation avec l'aérogare ou l'accès au site.

Transports Canada établit également des priorités en se fondant sur des analyses techniques détaillées des conditions dans lesquelles se trouvent les installations ainsi que sur les travaux d'entretien qui ont eu lieu dans le passé, la circulation d'aéroport et les exigences en matière de certification d'aéroport.

Pour être admissibles, les projets doivent viser à maintenir ou à améliorer les niveaux de sécurité, à protéger les biens aéroportuaires ou à réduire notablement les coûts de fonctionnement. Ces projets doivent également satisfaire aux méthodes d'ingénierie acceptées et être justifiées sur la base de la demande actuelle. Les projets d'agrandissement des installations aéroportuaires ne seront pris en compte que si les installations actuelles ont un impact potentiellement négatif sur la sécurité à l'aéroport.

Par l'intermédiaire du PAIA, le gouvernement du Canada améliore la sécurité des aéroports, tout en appuyant la viabilité économique de cet important aspect de l'infrastructure de transport du Canada.

Le PAIA est un exemple de la façon dont le gouvernement du Canada dirige les ressources d'infrastructure là où elles sont le plus nécessaires et où elles sont le mieux à même de renforcer la sécurité.

Juillet 2009

Ce communiqué est disponible en formats substituts pour les personnes ayant une déficience visuelle.

Renseignements

  • Chris Day
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre des Transports, John Baird,
    Ottawa
    613-991-0700
    ou
    Andrea Spitzer
    Directrice régionale, Communications et marketing
    Transports Canada - Région de l'Ontario
    416-952-9500