TRANSPORTS CANADA

TRANSPORTS CANADA

19 févr. 2010 17h31 HE

Le gouvernement du Canada annonce des modifications dont profiteront les voyageurs aériens qui doivent prendre des vols de correspondance en Europe

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 19 fév. 2010) - Le ministre canadien des Transports, John Baird, a annoncé aujourd'hui de nouvelles modifications dont profiteront les voyageurs en partance du Canada et qui prendront des vols de correspondance à des aéroports de l'Union européenne. À compter d'aujourd'hui, les passagers qui transitent par un aéroport d'Europe et se dirigent vers leur destination finale pourront transporter des liquides, des aérosols et des gels hors taxe dont la quantité s'élève à plus de 100 millilitres.

Ces modifications exigent que les détaillants aux aéroports canadiens placent les liquides, les aérosols et les gels hors taxe dans des sacs de sûreté spéciaux. Dans les pays de l'Union européenne, on reconnaîtra ces sacs de sûreté.

« Les passagers sauront qu'ils pourront désormais franchir les points de correspondance aux aéroports de l'Union européenne avec ce qu'ils auront acheté dans des boutiques hors taxe au Canada », a dit Baird. « Toujours à compter de ce printemps, deux aéroports canadiens seront équipés pour offrir ce même service aux passagers provenant de pays de l'Union européenne. »

Toujours à compter de ce printemps, deux aéroports canadiens pourront procéder au contrôle des liquides, des aérosols et des gels hors taxe que transportent avec eux les passagers en provenance d'aéroports de l'Union européenne, en route vers des aéroports au Canada, et dont la quantité s'élève à plus de 100 millilitres. À la fin d'avril 2010, les passagers provenant d'Europe et s'apprêtant à prendre un vol de correspondance à l'aéroport international Pearson de Toronto pourront désormais transporter ces produits avec eux. En mai 2010, les passagers provenant d'Europe et s'apprêtant à prendre un vol de correspondance à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal pourront faire de même.

Transports Canada demande aux voyageurs de respecter le nombre de bagages de cabine autorisés par les transporteurs aériens et de consulter le site Web de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien au www.catsa.gc.ca avant leur départ pour obtenir plus d'information concernant le contrôle de sûreté.

Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/nouvellesendirect et restez au fait des dernières nouvelles de Transports Canada.

Document d'information

TRANSPORT AÉRIEN DE LIQUIDES, D'AÉROSOLS ET DE GELS DANS DES SACS DE SÛRETÉ À INDICATEUR D'EFFRACTION

Depuis le resserrement des mesures de sûreté en 2006, le volume de liquide que les passagers peuvent apporter avec eux en franchissant les points de contrôle est limité. Des restrictions sont également appliquées aux articles hors taxe que les passagers qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance dans un aéroport international peuvent conserver avec eux.

En 2007, l'Organisation de l'aviation civile internationale a approuvé l'utilisation des sacs de sûreté à indicateur d'effraction pour garantir la sûreté des liquides, des aérosols et des gels lorsque des passagers en transit franchissent les points de contrôle des aéroports pour aller prendre un vol de correspondance. Depuis, plusieurs pays européens, notamment la Norvège et la Croatie ainsi que l'Islande, l'Australie et Singapour, ont adopté ce principe. Même si l'utilisation des sacs de sûreté à indicateur d'effraction est un moyen de sûreté additionnel, les sacs de ce genre utilisés par des passagers en provenance d'Europe en transit dans un aéroport canadien participant seront quand même soumis à un contrôle.

En février 2010, le Canada et l'Union européenne ont conclu un accord autorisant les passagers à apporter des liquides hors taxe (alcool, produits cosmétiques et sirop) en franchissant les points de contrôle, à condition que ces produits soient rangés dans ces sacs spéciaux. Cette disposition fait partie des mesures prises en vue de réduire ou d'éliminer graduellement les restrictions appliquées aux liquides, aux aérosols et aux gels à bord des aéronefs tout en maintenant un niveau de sûreté élevé. L'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien pourra offrir cet assouplissement aux voyageurs qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance dans les autres aéroports canadiens au fur et à mesure que le nouvel équipement de sûreté nécessaire y sera introduit.

Les changements seront effectués graduellement de la façon suivante :

Phase 1 : Passagers en partance d'un aéroport canadien qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance dans un aéroport européen.

À compter du 19 février 2010, les détaillants aéroportuaires situés au-delà des points de contrôle dans 12 aéroports canadiens pourront vendre des liquides, des aérosols et des gels et les ranger dans des sacs de sûreté pour les passagers qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance dans des aéroports européens. Ce changement sera en vigueur dans les aéroports canadiens suivants qui offrent actuellement des vols directs vers des aéroports européens :

  • aéroport international de Calgary
  • aéroport international d'Edmonton
  • aéroport international Halifax Stanfield
  • aéroport international du Grand Moncton
  • aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal
  • aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa
  • aéroport international Jean-Lesage de Québec
  • aéroport international de St. John's
  • aéroport international Lester B. Pearson de Toronto
  • aéroport international de Vancouver
  • aéroport international Erik Nielsen de Whitehorse
  • aéroport international de Winnipeg

Phase 2 : Passagers en partance d'un aéroport européen qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance dans un aéroport canadien

D'ici la fin d'avril 2010, les passagers en provenance d'Europe pourront apporter avec eux des liquides, des aérosols et des gels hors taxe en transitant par l'aéroport international Pearson de Toronto avant de prendre un vol de correspondance à destination d'un aéroport international canadien ou non américain, pourvu que ces produits aient été placés dans un sac de sûreté par le détaillant de l'aéroport européen. Les mêmes conditions commenceront à s'appliquer d'ici la fin de mai 2010 aux passagers en provenance d'Europe qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.

L'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien pourra offrir cet assouplissement aux voyageurs qui s'apprêtent à prendre un vol de correspondance dans les autres aéroports canadiens au fur et à mesure que le nouvel équipement de sûreté nécessaire y sera introduit.

Ce communiqué est disponible en d'autres formats pour les personnes vivant avec une déficience visuelle.

Renseignements

  • James Kusie
    Directeur de la Gestion des enjeux
    et des Affaires parlementaires
    Cabinet du ministre canadien des Transports,
    John Baird, Ottawa
    613-991-0700
    ou
    Relations avec les médias
    Transports Canada, Ottawa
    613-993-0055