Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

20 nov. 2009 10h00 HE

Le gouvernement du Canada annonce l'attribution d'un contrat pour la restauration d'un lieu historique à Kingston (Ontario)

KINGSTON, ONTARIO--(Marketwire - 20 nov. 2009) - Le gouvernement du Canada investit dans nos sites historiques et contribue à notre économie nationale. Gord Brown, député de Leeds-Grenville, a annoncé aujourd'hui un investissement de plus de 1,6 million de dollars pour un important projet de réparation et de restauration de la cale sèche de Kingston, située au centre-ville de Kingston, dans le secteur riverain adjacent au Musée maritime des Grands Lacs.

"Le gouvernement du Canada est très fier de notre patrimoine culturel", a déclaré le député Brown. "Cet investissement dans la restauration de la cale sèche profitera à la collectivité ainsi qu'au Musée et à ses visiteurs pendant un grand nombre d'années. Nous apportons des améliorations au secteur riverain au centre-ville de Kingston dans l'intérêt de la population locale et des milliers de touristes qui visitent la région chaque année. L'investissement dans notre patrimoine, nos emplois et notre infrastructure est une preuve que nous pouvons renforcer nos collectivités et notre économie en cette période difficile."

Un contrat de plus de 1,6 million de dollars a été attribué à H. R. Doornekamp Construction Ltd. d'Odessa (Ontario) afin de retirer et de remplacer les murs de l'extension de la cale sèche. Les travaux auront lieu au cours de l'hiver et se termineront avant la période à laquelle le Musée maritime des Grands Lacs reprend ses heures d'ouverture régulières, au printemps.

Le projet vise à accroître la sécurité des visiteurs et à prolonger la vie de la cale sèche pour encore de nombreuses années. Il tiendra également compte des éventuels projets de développement du Musée.

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada est le gardien de la cale sèche de Kingston, qui est située au 55, rue Ontario, dans le secteur riverain au centre-ville. Le Musée maritime des Grands Lacs, qui rend hommage à l'histoire maritime et du transport des marchandises de la région, se trouve sur le terrain de la cale sèche.


DOCUMENT D'INFORMATION

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) est le gardien du terrain où se trouvent la cale sèche, quatre immeubles d'âges différents et une jetée, dans le secteur riverain au centre-ville de Kingston (Ontario). La cale sèche originale, en calcaire, a été construite en 1890, et l'extension intérieure, en béton, a été construite en 1927.

La cale sèche et la zone environnante ont été grandement utilisées et ont fait l'objet d'une expansion pendant les deux guerres mondiales. Une extension à l'avant de la cale sèche a été construite dans les années 60 afin de permettre à des bateaux plus longs d'y entrer. La cale sèche a par la suite connu un déclin. Elle avait été abandonnée en grande partie au début des années 70. La cale sèche et les immeubles adjacents ont été désignés site historique national en 1978.

En 1974, un groupe communautaire local a loué la partie ouest du terrain pour créer un musée destiné à rendre hommage à l'histoire maritime et du transport des marchandises de Kingston et des Grands Lacs. En 1977, la Ville de Kingston a signé un bail de 30 ans à un prix minime pour cette propriété. Le Musée a ensuite sous-loué ce terrain jusqu'en 2007 et à ce moment, il a signé un nouveau bail pour le terrain directement auprès de TPGSC.

La Ville, les gouvernements provincial et fédéral ainsi que d'autres parties ont versé plusieurs millions de dollars pour restaurer les immeubles et rénover le Musée. En 1985, le Musée a acheté le Alexander Henry, un brise-glace de la Garde côtière du Canada mis hors service, pour en faire une pièce d'exposition et un gîte touristique. Le navire est amarré à la cale sèche.

Une inspection approfondie de la cale sèche, effectuée en 2005, a mis en lumière le besoin de réparation. Conséquemment, TPSGC a élaboré un plan pour restaurer l'extension et la ramener à son état original. La préservation du patrimoine du secteur riverain et l'amélioration de la sécurité du terrain sont également des points qui ont été soulevés.

La réparation de l'extension comprend l'enlèvement des murs actuels en béton du substrat rocheux sous-jacent, l'amélioration de la résistance contre l'eau et le remplacement des murs en respectant la même conception de la structure originale. Le projet de plus de 1,6 million de dollars sera réalisé cet hiver, de novembre 2009 à mars 2010.

Le Musée est soucieux de la préservation historique du site et de la restauration de la cale sèche, étant donné qu'elles ont une incidence sur les plans de développement du Musée. Le projet de restauration de la cale sèche a été planifié en tenant compte des éventuels pprojets d'expansion du Musée.

Renseignements

  • Cabinet du ministre Paradis
    Mary-Ann Dewey-Plante
    Attachée de presse
    613-218-6961
    ou
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-956-2315