Environnement Canada

Environnement Canada

23 oct. 2009 15h28 HE

Le gouvernement du Canada annonce le financement de projets d'assainissement des Grands Lacs réalisés dans le secteur préoccupant du fleuve Saint-Laurent (Cornwall)

CONRWALL, ONTARIO--(Marketwire - 23 oct. 2009) - Au nom du ministre de l'Environnement, l'honorable Jim Prentice, Guy Lauzon, député de Stormont-Dundas-South Glengarry, a annoncé aujourd'hui le financement, totalisant de 290 000 dollars, par l'intermédiaire du Fonds de durabilité des Grands Lacs, accordé à cinq projets d'assainissement réalisés dans le secteur préoccupant du fleuve Saint-Laurent (Cornwall). A l'échelle des Grands Lacs, 38 projets ont reçu cette année 2,2 millions de dollars de financement en provenance du Fonds de durabilité des Grands Lacs.

"Ce sont la détermination et l'intervention des communautés locales qui ont été le moteur des initiatives d'assainissement des Grands Lacs. Nous avons réalisé beaucoup de progrès, mais il nous reste encore des défis à relever. Le financement que nous annonçons aujourd'hui va nous aider à affronter ces défis, tout en nous rapprochant de notre objectif, qui est de rétablir la qualité de l'eau du fleuve Saint-Laurent et de tous les secteurs préoccupants des Grands Lacs au Canada," a commenté le député Lauzon.

"Le Fonds de durabilité des Grands Lacs s'est révélé très efficace pour favoriser les nombreux projets établis en partenariat visant à rétablir la qualité de l'eau des quinze secteurs préoccupants au Canada. Ici à Cornwall, le Fonds de durabilité des Grands Lacs sert à financer des projets tels que la Restauration des tributaires du lac St-François et du Saint-Laurent," a précisé le Pierre Lemieux, député de Glengarry-Prescot-Russell.

La qualité de l'eau et l'habitat halieutique dans les tributaires du Saint-Laurent et du lac St-François se sont gravement dégradés. Les pratiques historiques et actuelles d'utilisation des terres ont contribué aux quantités excessives de nutriments et de bactéries dans le bassin hydrographique, à la sédimentation, à la canalisation des cours d'eau et à la perte de l'habitat. Le bassin hydrographique comporte un habitat de frai ou d'élevage pour le grand brochet, le doré jaune, l'achigan à petite bouche et à grande bouche, le maskinongé, la perchaude, le crapet-soleil et le poisson fourrage.

"Le gouvernement du Canada prend des mesures pour préserver notre environnement. Ensemble avec nos partenaires et la population canadienne, nous favorisons les mesures prises pour assurer que les collectivités et les familles canadiennes peuvent prospérer dans un environnement sain", a ajouté le ministre Prentice.

"Le programme de restauration des tributaires doit son succès au grand nombre de partenaires ainsi qu'à l'appui important d'Environnement Canada et des communautés agricoles locales. Ce programme, associé aux pratiques de gestion bénéfique adoptées par les propriétaires fonciers locaux au cours des quinze dernières années, a permis d'améliorer progressivement les cours d'eau de l'ensemble du secteur préoccupant du fleuve Saint-Laurent (Cornwall). Les constantes initiatives locales seront un élément clé du maintien de la salubrité de notre bassin hydrographique," a commenté Roger Houde, directeur général de l'Office de protection de la nature de la région de Raisin.

Par l'intermédiaire du Fonds de durabilité des Grands Lacs, le gouvernement du Canada établit un partenariat avec des administrations provinciales et locales et des organismes communautaires en vue de faciliter l'assainissement des 15 secteurs préoccupants en sol canadien dans le bassin des Grands Lacs. Le Fonds appuie les activités de restauration de l'environnement réalisées dans trois domaines prioritaires : la réhabilitation et l'intendance des habitats halieutiques et fauniques, l'évaluation et l'assainissement des sédiments contaminés, et les approches novatrices visant l'amélioration de la qualité des effluents d'eaux usées municipales.

De plus amples renseignements sur le Fonds de durabilité des Grands Lacs sont disponibles à l'adresse sustainabilityfund.gc.ca.


FICHE D'INFORMATION

FONDS DE DURABILITE DES GRANDS LACS

A la fin des années 1980, la Commission mixte internationale a désigné 43 secteurs préoccupants dans le bassin des Grands Lacs en se fondant sur d'importantes préoccupations environnementales soulevées dans ces secteurs. Depuis lors, des 17 secteurs canadiens, 2 ont été complètement restaurés, puis retirés de cette liste, et le rétablissement d'un autre secteur fait actuellement l'objet d'un suivi, car toutes les mesures d'assainissement y ont été menées à bien. Il faut cependant accorder du temps pour que se produise un rétablissement naturel.

Une progression marquée est réalisée en matière d'assainissement des secteurs restants au Canada. Cependant, la volonté d'accélérer les travaux de restauration de la qualité environnementale des 14 secteurs préoccupants restants en sol canadien a entraîné la création du Fonds de durabilité des Grands Lacs.

La restauration des secteurs préoccupants améliore la qualité de l'eau, les habitats halieutiques et fauniques et la santé de la population. Les initiatives répondant à des critères précis et favorisant la restauration de l'environnement bénéficient d'un financement. Au nombre de ces initiatives, mentionnons la restauration des habitats halieutiques et fauniques, l'assainissement des sédiments contaminés, l'intendance par les propriétaires fonciers et le contrôle de la pollution en provenance des eaux usées municipales et des eaux de ruissellement en milieu rural.

Le Fonds offre un soutien technique et financier aux projets qui favoriseront la réduction de la contamination bactérienne des plages publiques, un problème entraînant de fréquentes fermetures de plage. Les améliorations environnementales rehaussent la capacité concurrentielle sur le plan économique grâce à la mise au point de technologies novatrices et des possibilités accrues dont bénéficient les collectivités des secteurs préoccupants en matière de loisirs, de tourisme et d'aménagement.

Le Fonds est administré par Environnement Canada, en collaboration avec sept ministères du gouvernement du Canada : Agriculture et Agroalimentaire Canada, Patrimoine Canada, Pêches et Océans Canada, Santé Canada, Ressources naturelles Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, et Transports Canada.

SECTEURS PREOCCUPANTS AU CANADA RETIRES DE LA LISTE :

Bras Severn

Port de Collingwood

SECTEUR EN VOIE DE RETABLISSEMENT AU CANADA :

Port de Spanish

SECTEURS PREOCCUPANTS CANADIENS :

Baie Thunder

Baie Nipigon

Baie Jackfish

Havre Peninsula

Port de Wheatley

Port de Hamilton

Communauté urbaine de Toronto

Port Hope

Baie de Quinte

SECTEURS PREOCCUPANTS BINATIONAUX :

Fleuve Saint-Laurent

Rivière Niagara

Rivière St. Marys

Rivière Sainte-Claire

Rivière Detroit

Une nette progresse a été réalisée dans les secteurs préoccupants restants qui se trouvent en sol canadien ou qui chevauchent la frontière canado-américaine. Pour en savoir davantage sur le Fonds de durabilité des Grands Lacs, visiter le site Web, à l'adresse sustainabilityfund.gc.ca.


FICHE D'INFORMATION

Fleuve Saint-Laurent (Cornwall) : secteur préoccupant des Grands Lacs

En leur qualité de plus vaste réserve au monde d'eaux douces de surface, les Grands Lacs constituent un élément essentiel à la santé et au bien-être de ceux qui vivent dans ses bassins hydrographiques et au-delà. Ils procurent des voies de trafic maritime et de navigation, une source de subsistance, des eaux propres, une diversité écologique et une beauté naturelle.

Il s'agit d'importants écosystèmes aux prises avec certains problèmes. Au milieu des années 1980, le Canada et les Etats-Unis ont établi que la qualité environnementale de 43 emplacements autour des Grands Lacs présentait une dégradation plus marquée que dans d'autres secteurs. Les secteurs préoccupants sont au centre des initiatives fédérales, provinciales et locales de restauration de l'écosystème aquatique. Dix secteurs préoccupants sont situés au Canada, et cinq autres chevauchent la frontière canado-américaine. Dans deux secteurs préoccupants en sol canadien, toutes les mesures d'assainissement sont achevées, et les problèmes environnementaux, réglés.

Le secteur préoccupant du fleuve Saint-Laurent (Cornwall) s'étend sur un tronçon d'environ 80 kilomètres du fleuve Saint-Laurent, depuis le barrage hydroélectrique Moses-Saunders (juste en amont de Cornwall) jusqu'à l'effluent est du lac Saint-François, au Québec. Il s'agit d'un secteur complexe, car le Canada (l'Ontario et le Québec), les Etats-Unis (l'état de New York) et les Mohawks d'Akwesasne y ont des intérêts.

Dans le passé, des contaminants, qui provenaient du cours supérieur du fleuve et du lac Ontario, ont pénétré dans l'environnement du Saint-Laurent en amont, par la voie des rejets locaux des industries et des municipalités, des eaux pluviales urbaines, du ruissellement agricole et d'autres sources diffuses tels les dépôts atmosphériques. Les principaux problèmes environnementaux relevés dans le secteur comprennent la présence de mercure, de BPC et d'autres contaminants dans l'eau, les sédiments et les poissons, la contamination bactérienne provoquant la fermeture de plages, la destruction et la dégradation de l'habitat, la prolifération excessive de plantes aquatiques nuisibles ainsi que les effets sur la santé des poissons et d'autres espèces sauvages.

Le processus de planification de mesures correctrices, qui comprenait la consultation du public, a permis de retenir 64 mesures recommandées aux fins de la remise en état des conditions environnementales mentionnées plus haut. Nombre des mesures ont déjà été appliquées, et d'importants progrès ont été réalisés. Les étapes suivantes font appel à la mise à niveau de l'usine de traitement des eaux usées de la ville de Cornwall, qui passera du traitement primaire au traitement secondaire. Ainsi, 90 p. 100 des matières organiques biodégradables ainsi que certains des métaux et des solides qui seraient auparavant parvenus au bassin hydrographique seront être éliminés des eaux usées.

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour préserver notre environnement. Avec le concours des partenaires provinciaux, territoriaux et municipaux, et de la population canadienne, nous favorisons les mesures prises pour assurer que les collectivités et les familles canadiennes peuvent prospérer dans un environnement sain. Conjointement avec nos partenaires, nous faisons de grands progrès en vue de rétablir la santé des écosystèmes du bassin des Grands Lacs.

La liste des projets 2009-2010 est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/project_list_F1023.pdf

(Also available in English)

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca