Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

14 janv. 2008 13h49 HE

Le gouvernement du Canada annonce l'élargissement du projet pilote du Programme des travailleurs étrangers temporaires pour atténuer les pénuries de main-d'oeuvre...

...en Colombie-Britannique et en Alberta

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 14 jan. 2008) - Le ministre des Ressources humaines et du Développement social, l'honorable Monte Solberg, a annoncé aujourd'hui l'élargissement du projet pilote d'avis relatif au marché du travail en mode accéléré (AMT-A). Ainsi, les employeurs de la Colombie-Britannique et de l'Alberta pourront embaucher des travailleurs étrangers plus rapidement, et ce, dans un plus grand nombre de professions et de métiers, lorsqu'il n'y a pas de citoyens canadiens ni de résidents permanents disponibles pour occuper ces postes.

"Notre gouvernement est résolu à aider les entreprises aux prises avec des pénuries de main-d'oeuvre. C'est pourquoi nous ajoutons 21 professions et métiers au projet pilote du Programme des travailleurs étrangers temporaires annoncé en septembre dernier, a déclaré le ministre Solberg. Les 33 professions et métiers que compte désormais le projet pilote représentent 50 p. 100 du nombre total de demandes d'avis relatifs au marché du travail provenant des employeurs de la Colombie-Britannique et de l'Alberta."

Le projet pilote se poursuivra en Colombie-Britannique et en Alberta jusqu'en septembre 2008 pour permettre aux employeurs admissibles qui ont besoin de travailleurs dans ces 33 professions et métiers particuliers de recevoir un avis relatif au marché du travail beaucoup plus rapidement qu'avant. Un avis relatif au marché du travail est une évaluation des répercussions que l'embauche d'un travailleur étranger aura sur le marché du travail au Canada. Le projet pilote s'appliquait au départ à 12 professions et métiers particuliers, notamment dans les secteurs des soins de santé, de l'hébergement et de la construction. Maintenant, il comprend plus de métiers et de professions de différents secteurs, tels que la construction, l'ingénierie, l'entretien, la vente et les services, et la fabrication.

"Nous prévoyons devoir attirer chaque année quelque 30 000 travailleurs spécialisés en Colombie-Britannique pour pallier la pénurie de main-d'oeuvre et de travailleurs possédant des compétences particulières, a déclaré le ministre du Développement économique de la Colombie-Britannique, l'honorable Colin Hansen. En élargissant le nombre de professions et de métiers visés par ce projet pilote, un plus grand nombre d'employeurs bénéficieront dorénavant d'un meilleur accès aux travailleurs étrangers temporaires dont ils ont besoin."

Il a été établi que les 33 professions et métiers visés par le projet pilote nouvellement élargi étaient tous très en demande. Au nombre des professions et métiers qui viennent d'être ajoutés, mentionnons les monteurs de charpentes métalliques, les monteurs d'appareils de chauffage, les couvreurs, les soudeurs, les ingénieurs, les dépeceurs-coupeurs de viande et les nettoyeurs spécialisés.

"L'élargissement de ce projet pilote, qui comprend maintenant d'autres métiers de la construction, donne à l'industrie une autre raison de se réjouir, a précisé le président de la British Columbia Construction Association, M. Manley McLachlan. Les projets de construction en cours en Colombie-Britannique exigent beaucoup de travailleurs et, grâce à ce projet pilote, nous pourrons avoir accès plus rapidement à des travailleurs étrangers et ainsi maintenir nos projets en activité."

Dans le budget de 2007, le gouvernement fédéral a consacré un montant supplémentaire de 50,5 millions de dollars sur deux ans au Programme des travailleurs étrangers temporaires pour réduire les délais de traitement et réagir avec plus d'efficacité aux pénuries régionales de main-d'oeuvre, afin que les employeurs puissent combler leurs besoins en ressources humaines.


DOCUMENT D'INFORMATION

PROGRAMME DES TRAVAILLEURS ETRANGERS TEMPORAIRES

PROCESSUS D'AVIS ACCELERE RELATIF AU MARCHE DU TRAVAIL

Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC) et Service Canada élargissent le projet pilote sur l'avis accéléré relatif au marché du travail et portent ainsi le nombre de professions et métiers visés de 12 à 33. Le projet pilote a été lancé en Colombie-Britannique et en Alberta le 24 septembre 2007.

Ce projet pilote représente un important changement dans la façon dont RHDSC et Service Canada évalueront les demandes d'avis relatif au marché du travail des employeurs pour 21 professions et métiers supplémentaires.

Le processus d'avis accéléré relatif au marché du travail comporte deux étapes. On évaluera d'abord les employeurs afin de déterminer leur admissibilité à ce processus. Pour pouvoir participer au projet pilote, les employeurs devront remplir et signer le formulaire d'admissibilité afin de confirmer les points suivants :

a) les métiers et professions pour lesquels ils présentent une demande s'inscrivent dans le cadre de leurs activités normales;

b) ils sont en affaires depuis au moins 12 mois consécutifs et comptaient au moins un employé pendant cette période;

c) ils confirmeront que tous les renseignements fournis sont exacts au cours d'un appel téléphonique d'un agent de Service Canada.

Une fois leur admissibilité établie, les employeurs peuvent demander que les avis relatifs au marché du travail soient traités dans les cinq jours suivant la réception de leur formulaire dûment rempli. Pour 21 professions et métiers supplémentaires, il s'agit d'une réduction considérable du délai de traitement actuel, qui peut atteindre cinq mois.

Le projet pilote sur l'avis accéléré relatif au marché du travail touchera maintenant les 33 professions et métiers qui suivent.

Remarque : Les professions et métiers qui ont été ajoutés depuis l'annonce du 24 septembre 2007 sont désignés par (i).



- Charpentiers en bois
- Opérateurs de grue
- Manoeuvres en construction(i)
- Tuyauteurs et monteurs d'appareils de chauffage(i)
- Monteurs de charpentes métalliques(i)
- Mécaniciens d'équipement lourd(i)
- Machinistes(i)
- Couvreurs(i)
- Electriciens industriels(i)
- Soudeurs(i)
- Aides-arpenteurs(i)
- Concierges et concierges d'édifices commerciaux(i)
- Nettoyeurs spécialisés(i)
- Ingénieurs mécaniciens(i)
- Ingénieurs civils(i)
- Ingénieurs électriciens et électroniciens(i)
- Ingénieurs de l'extraction et du raffinage du pétrole(i)
- Technologues en génie mécanique(i)
- Préposés aux chambres d'hôtel et à la salle de réception
- Commis à la réception d'un hôtel
- Serveurs d'aliments et de boissons
- Serveurs au comptoir de service alimentaire
- Superviseurs des services alimentaires(i)
- Dépeceurs-découpeurs de viande(i)
- Chauffeurs-livreurs, services de messagerie(i)
- Travailleurs de soutien en nettoyage résidentiel(i)
- Manoeuvres des services de fabrication et de transformation(i)
- Guides touristiques et guides de voyage
- Infirmiers autorisés
- Techniciens dentaires
- Pharmaciens
- Instructeurs de planche à neige et de ski
- Commis-vendeurs en commerce de détail et vendeurs


Ces professions et métiers représentent environ 50 p. 100 du nombre de demandes d'avis relatif au marché du travail reçues régulièrement en Colombie-Britannique et en Alberta.

Au départ, le projet pilote ne touchera que les professions et métiers susmentionnés, qui figurent sur les listes des professions et métiers soumis à des pressions en Colombie-Britannique et en Alberta. On a établi que les professions et les métiers visés par le projet pilote faisaient partie des secteurs très en demande, où le niveau de confiance en l'information relative au marché du travail est élevé et où cette information est facile d'accès.

Les professions et métiers font partie des secteurs où l'information sur le marché du travail indique que l'embauche de travailleurs étrangers temporaires n'aura pas de répercussions négatives sur le marché du travail canadien. Ce projet pilote sera évalué et, selon les résultats de cette évaluation, il pourrait s'élargir à d'autres professions et métiers.

Une équipe d'agents chargés du traitement des avis accélérés relatifs au marché du travail a été mise en place en Colombie-Britannique ainsi qu'en Alberta.

Ce communiqué est disponible, sur demande, en médias substituts.

Renseignements

  • Cabinet du ministre Solberg
    Lesley Harmer
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559