Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

28 janv. 2010 09h22 HE

Le gouvernement du Canada annonce une importante contribution aux efforts de lutte de l'OMS contre la pandémie mondiale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 jan. 2010) - Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui qu'il fera un don de cinq millions de doses du vaccin contre la grippe H1N1 ainsi qu'une contribution de six millions de dollars à l'appui des efforts de lutte que mène l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) contre la pandémie mondiale. Les cinq millions de doses de vaccin représentent 10 % du total des doses commandées par le Canada, ce qui correspond aux dons d'autres pays développés. La somme de six millions de dollars, fournie par l'Agence canadienne de développement international (ACDI), permettra à l'OMS d'appuyer les programmes de vaccination contre la grippe H1N1 dans les pays en voie de développement.

"Nous avons la chance d'être en mesure de faire un don de doses de vaccin contre la grippe H1N1 à l'OMS pour aider les pays en développement maintenant que nous avons comblé les besoins immédiats du Canada", a affirmé l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé du Canada. En faisant allusion à un compte rendu de l'OMS, diffusé le 22 janvier 2010, qui faisait état de poches d'activité grippale intense ces dernières semaines en Afrique du Nord, en Asie du Sud et dans certaines parties de l'Europe de l'Est, la ministre Aglukkaq a insisté : "Le gouvernement du Canada travaillera en collaboration avec l'OMS pour veiller à ce que les doses de vaccin qu'il donne soient expédiées en temps opportun aux pays qui en ont le plus besoin."

La ministre de la Coopération internationale, l'honorable Beverley J. Oda, a affirmé : "Les pays en voie de développement sont particulièrement vulnérables à la grippe H1N1 parce qu'ils ont peu ou pas accès aux ressources requises pour s'attaquer à cette urgence sanitaire. Le soutien de l'ACDI contribuera à fournir des doses de vaccin et à accroître la capacité de ces pays à intervenir contre la grippe H1N1 chez les personnes les plus vulnérables de leurs populations."

Au cours des cinq dernières années, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser plus de 100 millions de dollars à des initiatives internationales qui aident les pays en développement à faire des préparatifs et à intervenir en cas de pandémie. Cette nouvelle contribution fait ressortir la volonté du Canada de jouer son rôle en tant que membre responsable et dévoué de la communauté internationale.

Le Canada s'est appuyé sur les meilleurs éléments scientifiques et épidémiologiques probants connus pour établir sa stratégie relative au vaccin contre la grippe H1N1. A la suite de la plus vaste campagne nationale de vaccination de l'histoire canadienne, il reste des stocks de vaccin contre la grippe H1N1 au Canada. Plus tôt au cours du mois, avec l'appui des gouvernements provinciaux et territoriaux, le gouvernement du Canada a également expédié cinq millions de doses du vaccin contre la grippe H1N1 au Mexique pour l'aider à combler ses besoins en vaccin. D'autres options concernant la gestion du reste des stocks de vaccin contre la grippe H1N1 du Canada sont à l'étude.

Un certain nombre de facteurs signalent la fin de la deuxième vague de l'éclosion de grippe H1N1 au Canada, dont une diminution des taux déclarés d'infection par le virus H1N1 et des taux d'hospitalisation et de décès liés à la grippe H1N1, le faible nombre d'éclosions signalées dans les écoles et les hôpitaux, la baisse du nombre de visites chez le médecin par des Canadiens présentant des symptômes grippaux, et la réduction des ventes d'antiviraux à l'échelle nationale. Toutefois, le Dr David Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique du Canada, prévient qu'il est trop tôt pour crier victoire : "Nous continuons à encourager les Canadiens qui n'ont pas encore été vaccinés à le faire - non seulement parce que le virus de la grippe H1N1 circule encore dans certaines collectivités, mais aussi parce que les personnes vaccinées dès maintenant ont une solide protection de base en cas de troisième vague de grippe H1N1 ou en cas de mutation du virus", a-t-il conclu.

L'OMS livrera les doses de vaccin aux pays qu'elle considère être pour l'heure les plus vulnérables et qui ont des plans de distribution des doses en place. Ce soutien souligne l'engagement du Canada envers la santé mondiale.

Renseignements

  • Agence de la santé publique du Canada
    Relations avec les médias
    613-941-8189
    ou
    Cabinet de l'honorable Leona Aglukkaq
    Ministre de la Santé
    Josée Bellemare
    613-957-0200
    ou
    Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
    Jessica Fletcher
    Attachée de presse
    819-953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    819-953-6534
    media@acdi-cida.gc.ca