Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

29 sept. 2009 11h44 HE

Le gouvernement du Canada appuie les victimes d'actes criminels dans le Nord canadien

YELLOWKNIFE, TERRITOIRES DU NORD-OUEST--(Marketwire - 29 sept. 2009) - Le gouvernement du Canada est l'hôte d'une conférence à Yellowknife intitulée Les approches et les interventions auprès des victimes d'actes criminels dans le Nord : Miser sur la force intérieure et la résilience. La conférence de trois jours rassemble des professionnels qui travaillent auprès des victimes d'actes criminels dans le Nord canadien.

La conférence, qui est organisée par le ministère de la Justice du Canada en collaboration avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, est la première du genre dans le Nord canadien. Son thème Miser sur la force intérieure et la résilience inspirera plus de 25 ateliers et les principaux conférenciers. La conférence a pour principaux objectifs :

- de renforcer les connaissances et les capacités des personnes qui travaillent auprès des victimes dans le Nord canadien;

- de renforcer les liens entre les collectivités, les professionnels et les responsables des programmes dans le Nord;

- d'accroître la sensibilisation au dossier de la victimisation dans le Nord et de discuter d'approches adaptées au Nord.

"Le Canada est chanceux de pouvoir compter sur tant de professionnels dévoués qui travaillent à l'amélioration de la vie des personnes touchées par le crime, a déclaré l'honorable Rob Nicholson, député de Niagara Falls, ministre de la Justice et procureur général du Canada. J'aimerais souligner le travail acharné qu'ils font auprès des victimes d'actes criminels partout au pays."

Le gouvernement du Canada a affecté 52 millions de dollars sur quatre ans pour des programmes, des services et des projets visant à répondre aux nombreux besoins des victimes dans le cadre d'initiatives fédérales et de programmes provinciaux et territoriaux. Le gouvernement a aussi créé le Bureau de l'Ombudsman fédéral pour les victimes d'actes criminels en 2007 et il a récemment lancé un nouveau Répertoire des services aux victimes en ligne qui informera les victimes d'actes criminels des services offerts dans leurs collectivités.

On peut trouver plus de renseignements sur la conférence et sur l'approche du gouvernement auprès des victimes d'actes criminels à http://canada.justice.gc.ca/fra/pi/cpcv-pcvi/nord-north/index.html.

English version available


FICHE D'INFORMATION

Approches et interventions auprès des victimes d'actes criminels dans le Nord

Approches et interventions auprès des victimes d'actes criminels dans le Nord : Miser sur la force intérieure et la résilience

La conférence est organisée par le ministère de la Justice du Canada en collaboration avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux. La conférence de trois jours à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, réunira des gens de diverses professions et organisations travaillant auprès des victimes d'actes criminels dans les régions du Nord du Canada. Des représentants des 13 provinces et territoires et du gouvernement fédéral y participeront.

La conférence aura comme objectifs :

- de renforcer la capacité et d'approfondir les connaissances des personnes qui travaillent auprès des victimes d'actes criminels;

- de favoriser le réseautage parmi les intervenants (notamment les professionnels du domaine de la justice pénale);

- de partager des idées novatrices sur la façon de répondre aux besoins des victimes d'actes criminels;

- de sensibiliser davantage les participants aux questions concernant les victimes d'actes criminels, et plus précisément, au dossier de la victimisation dans le Nord;

- d'établir des liens entre les collectivités, les professionnels et les responsables des programmes.

La conférence offrira aux participants la chance d'assister à des ateliers et à des exposés pratiques et motivants sur de nombreux sujets. Le contenu de la conférence et les ateliers seront axés sur la nécessité d'analyser les nouvelles questions, les pratiques exemplaires, les innovations et les nouvelles approches. La compréhension du système de justice, le travail auprès des victimes vulnérables d'actes criminels, le renforcement de la capacité communautaire et l'autonomie seront également abordés dans le cadre des ateliers. On peut trouver la liste et la description des ateliers à : http://www.justice.gc.ca/fra/pi/cpcv-pcvi/nord-north/atel-work.html.

Les victimes d'actes criminels dans le Nord

Selon l'Enquête sociale générale 2004, les résidents des territoires étaient trois fois plus susceptibles que ceux des provinces de subir un acte de victimisation violent comme l'agression sexuelle, le vol qualifié ou l'agression physique (315 incidents pour 1 000 habitants par rapport à 106). Les résidents du Nord subissaient aussi des niveaux plus élevés de violence conjugale que leurs homologues des provinces.

Environ 12 % des résidents du Nord ont déclaré avoir été victimes d'une certaine forme de violence de la part de leur époux ou un conjoint de fait actuel ou antérieur au cours des cinq années précédant l'enquête. C'est le cas de 7 % des résidents des provinces. Les résidents du Nunavut étaient aussi beaucoup plus susceptibles d'avoir été victimes de violence conjugale (22 %) que les résidents des Territoires du Nord-Ouest (11 %) et du Yukon (9 %).

De même, le taux de criminalité déclarée par la police dans les territoires était beaucoup plus élevé que dans le reste du Canada. Plus précisément, en 2005, le taux de criminalité dans le Nord était plus de quatre fois supérieur au taux dans les provinces (33 186 cas pour 100 000 habitants contre 7 679). En 2005, les Territoires du Nord-Ouest ont affiché le taux de criminalité déclarée par la police le plus élevé des trois territoires, soit 41 245 cas pour 100 000 habitants. Ce taux était de 1,3 fois plus élevé que le taux du Nunavut, de 1,8 fois plus élevé que celui du Yukon et près de 3 fois supérieur au taux de la Saskatchewan, la province qui a enregistré le taux de criminalité provincial le plus élevé (14 320 cas).

Centre de la politique concernant les victimes (CPV)

Le Centre de la politique concernant les victimes (CPV) du ministère de la Justice du Canada a coordonné la Conférence du Nord. Le CPV a pour mandat d'améliorer le sort des victimes d'actes criminels dans le système de justice pénale grâce à toute une gamme d'activités et d'initiatives afin :

- de veiller à ce que les victimes d'actes criminels et leur famille connaissent leur rôle au sein du système de justice pénale ainsi que les services et l'aide mis à leur disposition;

- d'améliorer la capacité du Ministère d'élaborer des politiques, des lois et d'autres initiatives qui tiennent compte du point de vue des victimes d'actes criminels;

- de sensibiliser le personnel du système de justice pénale, les professionnels et le grand public aux besoins des victimes d'actes criminels;

- de développer et de diffuser des renseignements sur les approches efficaces, mises en oeuvre tant au Canada qu'à l'étranger, afin de répondre aux besoins des victimes d'actes criminels.

Le Centre de la politique concernant les victimes travaille à des projets de réforme législative, de consultation, d'élaboration de politiques, de recherche et de financement. Le CPV entretient une étroite relation de travail avec les provinces et les territoires, qui ont la responsabilité de fournir des services et une indemnisation aux victimes d'actes criminels violents ayant entraîné des lésions, là où de tels programmes existent.

Renseignements

  • Cabinet du ministre de la Justice
    Pamela Stephens
    Attachée de presse
    613-992-4621
    ou
    Ministère de la Justice
    Relations avec les médias
    613-957-4207
    www.canada.justice.gc.ca