Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

05 nov. 2009 10h00 HE

Le gouvernement du Canada attribue un contrat pour remettre en état le pont des Chaudières

GATINEAU, QUEBEC--(Marketwire - 5 nov. 2009) - L'honorable Christian Paradis, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, a annoncé aujourd'hui la prochaine étape dans la remise en état du pont historique des Chaudières.

"Le gouvernement investit dans les infrastructures fédérales d'un océan à l'autre; il crée des emplois aujourd'hui en vue de léguer un héritage pour les générations futures", a déclaré le ministre Paradis. "Le Plan d'action économique du Canada a affecté 42 millions de dollars pour la restauration de quatre ponts administrés par TPSGC et je suis fier de dire que l'on a maintenant attribué des contrats pour tous ces projets."

Un contrat de 5 370 000 $ pour le pont des Chaudières a été attribué à Construction Kiewit Cie. Les travaux commenceront cet automne et devraient se terminer l'hiver prochain. Les travaux de remise en état prévus consistent essentiellement à installer une structure en béton précoulé pour les deux arches, qui sera fabriquée en usine, livrée, assemblée et glissée sous l'arche en pierre existante.

"Construit à la fin des années 1820, le pont des Chaudières est le plus ancien pont de la région de la capitale nationale", a déclaré le ministre Cannon. "Grâce au Plan d'action économique du Canada, nous avons été en mesure d'accélérer nos plans de réparation, de restaurer la structure historique et de moderniser le pont pour qu'il soit conforme aux normes modernes."

"Notre gouvernement agit pour débuter rapidement les travaux, créer des emplois et stimuler les économies régionales", a déclaré le ministre Baird. "Ce projet créera des emplois dans la construction et permettra de s'assurer que le pont des Chaudières est une voie de transport sécuritaire et fiable pour les décennies à venir."

Des contrats ont aussi été attribués en vue de réparer et de restaurer trois autres ponts administrés par TPSGC, soit le pont-jetée La Salle, à Kingston (Ontario), le pont levant de Burlington, à Burlington (Ontario) et le pont Alexandra, qui relie Ottawa (Ontario) à Gatineau (Québec).

S'IL Y A INCOMPATIBILITE ENTRE UNE VERSION IMPRIMEE ET LA VERSION ELECTRONIQUE DE CE DOCUMENT, LA VERSION ELECTRONIQUE PREVAUT.

ATME (Appareil de télécommunication pour les malentendants)

Ce communiqué est disponible en direct à l'adresse suivante : www.plandaction.gc.ca.


DOCUMENT D'INFORMATION

Le pont des Chaudières est l'un des cinq ponts qui enjambent la rivière des Outaouais dans la région de la capitale nationale. Deux des cinq ponts sont désignés des voies de transport pour les camions, et le pont des Chaudières est un de ces deux ponts. Il est composé de huit ponts distincts, dont deux sont des ponts à arches en maçonnerie de pierre.

Construit à la fin des années 1820, le pont des Chaudières est le plus ancien pont dans la région de la capitale nationale et il représente un symbole historique national important aux yeux de la population canadienne. Le pont traverse les îles des Chaudières et Victoria et relie la rue Eddy, à Gatineau, à la rue Booth, à Ottawa.

Le pont des Chaudières a fait l'objet, au fil des ans, de travaux d'entretien et de réparation courants, mais le temps est maintenant venu de renforcer les arches de la structure qui arrivent presque à la fin de leur vie utile, et de moderniser le pont pour le rendre conforme aux normes modernes.

Le pont est un important lien pour ceux et celles de la banlieue qui doivent l'emprunter pour se rendre d'une rive à l'autre et de nombreux véhicules l'utilisent tous les jours, soit en moyenne 28 000 véhicules par jour.

Les travaux de remise en état prévus consistent essentiellement à installer une structure en béton précoulé pour les deux arches, ce qui inclut la construction de nouvelles semelles dans l'eau ainsi que la construction d'un cadre de montage temporaire à proximité de l'arche. Les segments d'arche en béton précoulé seront fabriqués en usine et livrés sur le chantier. Ils seront assemblés sur le cadre de montage et glissés sous l'arche en pierre existante. Un batardeau et un assèchement seront nécessaires et des tympans préfabriqués devront être installés.

Les travaux liés à ce contrat de 5 370 000 $, qui a maintenant été attribué, commenceront à l'automne 2009 et devraient se terminer à l'hiver 2010-2011.

This text is also available in English.

Renseignements

  • Cabinet du ministre Paradis
    Mary-Ann Dewey-Plante
    Attachée de presse
    613-218-6961
    ou
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    Relations avec les médias
    819-956-2315