Environnement Canada

Environnement Canada

22 mars 2010 11h45 HE

Le gouvernement du Canada célèbre la Journée mondiale de l'eau en investissant dans la recherche sur la qualité de l'eau

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 mars 2010) - Le ministre de l'Environnement du Canada, l'honorable Jim Prentice, en partenariat avec le ministère de la Diversification de l'économie de l'Ouest Canada, a annoncé aujourd'hui un investissement du gouvernement du Canada dans la recherche sur la qualité de l'eau menée par l'Université de Lethbridge et l'Université de la Saskatchewan.

« En 2010, le thème international de la Journée mondiale de l'eau est axé sur l'importance de la qualité de l'eau. Ici, au pays, le gouvernement du Canada conçoit également la qualité de l'eau comme un sujet crucial, a déclaré le ministre Prentice. En nous associant à des activités scientifiques de calibre mondial menées dans ces universités, nous contribuons à préserver la qualité de l'eau au Canada, pour les générations actuelles et futures. »

L'investissement annoncé aujourd'hui s'élève à 3,75 millions de dollars et appuiera des projets de recherche qui, en dernier ressort, permettront aux organisations de prendre des décisions respectueuses de l'environnement en matière de préservation de la qualité de l'eau. Environnement Canada fournira un appui non financier qui représentera plus de 1,5 million de dollars, et Diversification de l'économie de l'Ouest Canada versera 2,25 millions de dollars.

« Le gouvernement du Canada travaille en vue d'appuyer la recherche novatrice et fondée sur le savoir pour trouver de nouveaux produits et services ou de nouvelles technologies offrant une solution aux problèmes de la durabilité de l'environnement comme la qualité de l'eau et la quantité d'eau, a souligné l'honorable Lynne Yelich, ministre de Diversification de l'économie de l'Ouest. Au moyen de l'investissement dans la commercialisation des technologies, nous préparons notre économie à croître et à prospérer de façon durable. »

« L'accès à l'information et aux connaissances relatives à l'utilisation de l'eau et des terres, ainsi que leur partage, demeure l'un des défis les plus importants à relever pour l'élaboration de politiques et de plans de gestion responsable, a expliqué M. Bill Cade, président et recteur de l'Université de Lethbridge. Le pavillon des sciences de l'eau et de l'environnement sera au service des gouvernements, de l'industrie, du milieu universitaire et du grand public en vue de favoriser la prise de décisions éclairées au sujet de l'eau et une meilleure compréhension de cette ressource. »

« Ce projet collaboratif, qui fait appel au remarquable talent de recherche issu de notre nouvelle école de l'environnement et de la durabilité (School of Environment and Sustainability), au Saskatchewan Research Council et à Environnement Canada, traduira non seulement des applications pratiques des décisions stratégiques respectueuses de l'environnement à proximité des centrales électriques, mais renforcera en outre l'avantage concurrentiel du Canada en tant que chef de file mondial en matière de technologie, de formation et d'innovation relatives aux ressources hydriques », a déclaré Karen Chad, vice-présidente de la recherche à l'Université de la Saskatchewan.

Les projets contribuent à l'engagement d'Environnement Canada concernant le Système mondial de surveillance continue de l'environnement (GEMS/Eau) du Programme des Nations Unies pour l'environnement, un programme international axé sur les sciences de l'eau qui vise à élaborer et à maintenir un système mondial d'information sur la qualité des eaux douces, mis à la disposition de tous les membres des Nations Unies. Le gouvernement fédéral a versé des fonds supplémentaires à ce programme l'an dernier.

En Alberta, l'Université de Lethbridge dirigera l'instauration de l'initiative technologique concernant les ressources hydriques, un groupe qui élaborera d'abord un dépôt central de données hydriques, c'est-à-dire une plateforme Web interactive dans laquelle on entreposera des données sur l'eau, des cartes et des images des eaux, ainsi que des données sur les sciences de l'environnement. Les renseignements contenus dans ce dépôt central seront mis à la disposition des organisations pour favoriser la mise au point des technologies dans le secteur des ressources hydriques.

À l'Université de la Saskatchewan, les chercheurs élaboreront un logiciel qui sera un outil utile aux producteurs d'énergie pour la prise de décisions respectueuses de l'environnement liées à l'emplacement des centrales électriques. Ces producteurs pourront ainsi déterminer l'impact des centrales électriques ou d'autres techniques de production d'énergie sur la qualité de l'eau et sa quantité dans la région choisie. Une fois son élaboration terminée, ce logiciel sera commercialisé et destiné aux sociétés, aux fournisseurs d'équipement de production d'énergie et aux gouvernements.

Pour obtenir plus de renseignements et pour consulter une fiche d'information au sujet de cette annonce, visiter le www.ec.gc.ca.

Also available in English

Renseignements