Environnement Canada

Environnement Canada

16 févr. 2010 13h34 HE

Le gouvernement du Canada compense ses émissions de carbone produites durant les Jeux d'hiver de 2010

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 16 fév. 2010) - L'honorable Jim Prentice, ministre de l'Environnement du Canada, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada s'engageait à compenser les émissions de gaz à effet de serre fédérales attribuables aux Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010.

«Le Canada est fier d'être le premier pays hôte de l'histoire à favoriser la compensation de ses émissions de gaz à effet de serre produites durant la tenue des Jeux olympiques, a déclaré le ministre Prentice. Cet engagement est l'une des nombreuses mesures que notre gouvernement a prises pour contribuer à la durabilité des Jeux et assumer ses responsabilités mondiales en matière de changements climatiques.»

Le gouvernement du Canada investira jusqu'à 150 000 dollars dans des initiatives axées sur la réduction des émissions de carbone en vue de compenser les 7 600 tonnes d'émissions qui, selon les estimations, seront engendrées par les activités de milliers d'employés gouvernementaux qui travaillent dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010, activités qui comprennent le transport aérien et l'hébergement des employés et le parcours du flambeau.

L'initiative de compensation des émissions de carbone est au nombre de plusieurs initiatives entreprises par le gouvernement du Canada en étroite collaboration avec le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver et d'autres partenaires en vue de renforcer la durabilité des Jeux.

«L'aide du gouvernement du Canada visant à favoriser l'atteinte des objectifs axés sur le climat dans le contexte des Jeux d'hiver de 2010 constitue une étape importante et un don appréciable pour nos jeux», a souligné John Furlong, directeur général du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver. «Cela montre comment les organisateurs des Jeux et leurs partenaires peuvent travailler ensemble en vue de réduire l'empreinte écologique laissée par les Jeux tout en favorisant l'essor des nouvelles technologies nécessaires à la réussite de la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.»

Parmi d'autres initiatives appuyées par le gouvernement fédéral, citons :

  • les évaluations environnementales des sites olympiques en vue de réduire l'empreinte écologique des Jeux;
  • la Canada Line, qui s'étend sur 19 kilomètres de voie ferrée entre le centre-ville de Vancouver et le centre de Richmond et l'aéroport international de Vancouver, financée dans le cadre du Programme d'infrastructure stratégique du Canada;
  • le projet d'autoroute de l'hydrogène de la Colombie-Britannique qui fait appel à la technologie de l'hydrogène et des piles à combustible, dont les véhicules à hydrogène et des postes de ravitaillement en carburants;
  • le toit en forme de vague de l'Anneau de Richmond, fait de bois recyclé provenant d'arbres endommagés par le dendroctone du pin.

«Outre la promotion de la durabilité dans le cadre des Jeux, ces approches novatrices montreront au monde entier les technologies environnementales et l'ingénuité du Canada», a ajouté le ministre.

Pour obtenir plus de renseignements et pour consulter une fiche d'information au sujet de cette annonce, veuillez visiter le www.ec.gc.ca.

(Also available in English)

Renseignements