Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

16 juin 2010 12h32 HE

Le gouvernement du Canada continue d'appuyer des relations renforcées et renouvelées avec les autochtones

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 16 juin 2010) - L'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada avait l'intention d'abroger les anciennes dispositions de la Loi sur les Indiens donnant l'autorisation d'établir des pensionnats indiens et de retirer les enfants à leur foyer et à leurs collectivités. L'annonce a été faite à l'occasion du premier événement national sur les pensionnats indiens de la Commission de vérité et de réconciliation, qui se déroule à Winnipeg, au Manitoba.

« Ce geste de réconciliation aurait dû être fait depuis longtemps, a déclaré le ministre Strahl. Je souhaite éliminer une fois pour toutes les parties de la Loi sur les Indiens qui ont causé tant de souffrances aux familles autochtones. Ce geste renforce l'engagement indéfectible de notre gouvernement envers l'établissement de nouvelles relations avec les Autochtones. »

« Le gouvernement du Canada travaillera avec les groupes autochtones et les membres du Parlement afin de développer une proposition visant à retirer ces dispositions périmées de la Loi sur les Indiens. À l'avenir, j'ai l'intention de rencontrer tous les partenaires intéressés pour réformer et renforcer l'éducation, ainsi que pour aider les élèves à réussir et leur offrir plus d'espoir et de perspectives favorables, a affirmé le ministre Strahl. L'éducation permet aux individus de réussir, aux collectivités de s'épanouir et aux économies de prospérer. De tous les changements auxquels nous pouvons aspirer en tant que société, aucun n'aurait plus d'impact que celui visant à combler l'écart insoutenable entre le nombre de diplômés de niveau secondaire autochtones et non autochtones. »

« Ce geste est une démonstration importante de l'engagement de notre gouvernement envers la guérison et la réconciliation. Il se fonde sur les progrès considérables que nous avons réalisés à l'égard du renforcement des relations entre les Canadiens et les Autochtones de ce pays » a ajouté l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique et député de Provencher.

Le premier événement national de la Commission de vérité et de réconciliation a accueilli plus de 5 000 personnes, y compris d'anciens étudiants, des dirigeants d'organisations autochtones nationales et régionales, des groupes confessionnels et des membres du grand public. « C'est l'un des nombreux gestes qui témoignent de notre désir, en tant que gouvernement et en tant que nation, de favoriser un esprit de réconciliation entre les Autochtones et tous les Canadiens », a affirmé le ministre Strahl.

La Commission de vérité et de réconciliation constitue l'un des volets de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, qui a été négociée par le gouvernement du Canada, les organisations autochtones, les Églises et les représentants des demandeurs. Établie en 2008, son objectif est de créer un héritage positif et durable à partir des histoires et des expériences des survivants des pensionnats indiens. 

Des renseignements sur la Commission de vérité et de réconciliation se trouvent sur le site www.trc.ca.

Pensionnats indiens : http://www.ainc-inac.gc.ca/ai/rqpi/index-fra.asp

Paiement d'expérience commune : http://www.ainc-inac.gc.ca/ai/rqpi/cep/index-fra.asp

Processus d'évaluation indépendant : http://www.ainc-inac.gc.ca/ai/rqpi/inasspr/index-fra.asp

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : http://www.residentialschoolsettlement.ca/

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    819-953-1160
    ou
    Cabinet du ministre
    Michelle Yao
    Attachée de presse
    Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    819-997-0002