Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

02 sept. 2009 11h31 HE

Le gouvernement du Canada en bonne position pour fournir les vaccins antigrippaux dans les délais requis

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 2 sept. 2009) - Alors que se réunissent aujourd'hui à Winnipeg des responsables de la santé publique, des spécialistes des soins aigus et des experts médicaux du Canada et de l'étranger afin de discuter des meilleures méthodes pour traiter les personnes atteintes plus gravement par le virus de la grippe H1N1, la ministre de la Santé du Canada, Leona Aglukkaq, a tenu à souligner les efforts importants consacrés par le gouvernement du Canada aux préparatifs requis en vue d'une importante campagne de vaccination contre le virus H1N1 qui aura lieu cet automne.

"Le gouvernement du Canada s'assurera que tous les Canadiens qui auront besoin et voudront recevoir le vaccin contre le virus H1N1 l'obtiendront", a dit la ministre Aglukkaq. "Nous avons mis en place un processus d'approbation accéléré afin de veiller à ce que nous disposions d'un vaccin sécuritaire et efficace dans les meilleurs délais."

La ministre Aglukkaq a réitéré que la décision du Canada de recourir à un vaccin avec adjuvant, suivant les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé à cet effet, n'occasionnera aucun délai indu aux Canadiens qui souhaiteront recevoir le vaccin. Selon le calendrier actuel, le vaccin devrait être approuvé aux fins de son utilisation au Canada dés novembre 2009.

"Au Canada, nous avons de la chance étant donné que le problème n'est pas de savoir si nous aurons suffisamment de vaccins pour tous, mais bien combien de temps cela nous prendra pour vacciner tout le monde", souligne le Dr Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique au Canada."Ceux qui en ont le plus besoin le recevront en premier."

Le gouvernement du Canada travaille de concert avec les provinces, les territoires et les experts du domaine médical et en matière d'éthique afin de finaliser les lignes directrices en vue d'établir quelles personnes devraient être les premières à qui le vaccin devrait être administré. Ces travaux, en plus des données sur l'innocuité et l'efficacité du vaccin recueillies lors des essais cliniques, aideront les provinces et les territoires dans la mise en oeuvre de leurs programmes d'immunisation respectifs contre le virus H1N1.

La ministre Aglukkaq et le Dr Butler-Jones ont fait le point à ce sujet à l'occasion de la tenue du colloque présenté sous l'égide de l'Agence de la santé publique du Canada sous le thème Cas graves du virus de la grippe H1N1 : mesures de prévention et de diminution des décès. Cette rencontre internationale contribuera à renforcer les liens importants à maintenir entre les professionnels de la santé chargés de traiter les cas graves d'infection au virus de la grippe H1N1 et les experts en santé publique travaillant à la planification des mesures à prendre durant la deuxième vague du virus H1N1 qui devrait arriver dès cet automne.

Also available in English

Renseignements

  • Demande de renseignements des médias :
    Cabinet de Leona Aglukkaq
    Ministre de la Santé
    Josée Bellemare
    613-957-0200
    ou
    Agence de la santé publique du Canada
    Relations avec les médias
    613-941-8189