Environnement Canada

Environnement Canada

23 juin 2010 09h12 HE

Le gouvernement du Canada et Conservation de la nature Canada conservent un précieux habitat à Pleasant View, à l'Ile-du-Prince-Edouard

CHARLOTTETOWN, ILE-DU-PRINCE-EDOUARD--(Marketwire - 23 juin 2010) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans et députée d'Egmond, au nom du ministre de l'Environnement du Canada, l'honorable Jim Prentice, a annoncé aujourd'hui l'acquisition par Conservation de la nature Canada des cédrières Arsenault, d'une superficie de 25 hectares (62 acres) de terres à proximité de Tignish, à l'Île-du-Prince-Édouard. Le projet a été financé en partie grâce au financement obtenu par l'intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles d'Environnement Canada et est doté d'un budget global de 167 000 dollars. 

«Le financement versé par Environnement Canada aide Conservation de la nature Canada à protéger cette zone importante et écosensible par des activités de planification de la conservation et de restauration de l'habitat afin que les générations futures de Canadiennes et de Canadiens puissent en profiter, a affirmé l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans. En raison de la diversité des conditions de l'habitat sur cette propriété, il existe un habitat adapté pour de nombreuses espèces rares qui se sont établies dans les cédrières Arsenault, telles que le Grand Pic.»

La propriété des cédrières Arsenault compte une diversité de terrains boisés, y compris une forêt ancienne de cèdres de l'est, qui se font de plus en plus rares dans les provinces maritimes. Les cédrières Arsenault représentent l'un des rares peuplements anciens de cèdres se trouvant sur l'Île-du-Prince-Édouard. Cette propriété comprend un marécage boisé de 5,5 hectares (13,5 acres), qui héberge un riche assortiment de plantes herbacées et d'oiseaux chanteurs communs ou rares, et qui constitue un excellent habitat potentiel pour la salamandre maculée et la salamandre cendrée. Des preuves de la présence du Grand Pic, autrefois absent de l'île, ont été trouvées dans les cédrières Arsenault, et la Paruline du Canada, une espèce considérée comme menacée, a également élu domicile dans cette propriété.

«Cette acquisition souligne une autre réalisation de notre programme fédéral de conservation des zones naturelles doté de 225 millions de dollars. Grâce à cet important investissement, nous prenons des mesures concrètes en vue de protéger et de préserver nos écosystèmes et nos espèces vulnérables pour les générations actuelles et futures, a déclaré le ministre Prentice. Les gestes, grands ou petits, aideront à protéger l'abondance et la diversité de la vie faisant partie de notre patrimoine naturel.»

«Ces dons à la population canadienne sont des exemples concrets de ce que nous sommes capables d'accomplir en nous mobilisant. En concevant et en gérant des réseaux d'aires protégées, nous assumons nos responsabilités nationales et mondiales dans le but de protéger l'avenir des trésors naturels du Canada, a déclaré John Lounds, président et chef de la direction de Conservation de la nature Canada. Quelle meilleure façon de célébrer notre nation qu'en protégeant les splendides espaces et espèces sauvages qui forgent la renommée mondiale de notre pays.»

Le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada est une importante initiative effectuée sur le terrain qui permet la prise de mesures concrètes en vue de préserver l'environnement et de conserver le précieux patrimoine naturel du Canada pour les générations actuelles et futures. La contribution continue de tous les donateurs nous permet de protéger des aires naturelles au Canada. En date de mars 2010, plus de 138 600 hectares (342 500 acres) de terres avaient été sécurisés par la voie du Programme de conservation des zones naturelles, ce qui a permis de protéger l'habitat de plus de 79 espèces en péril.

Pour obtenir plus de renseignements et consulter une fiche d'information au sujet de cette annonce, visiter le site Web d'Environnement Canada, à l'adresse http://www.ec.gc.ca/.

(Also available in English)

Renseignements