Environnement Canada

Environnement Canada

24 juin 2010 12h27 HE

Le gouvernement du Canada et Conservation de la nature Canada conservent un précieux habitat près de Shelburne, en Nouvelle-Ecosse

HALIFAX, NOUVELLE-ECOSSE--(Marketwire - 24 juin 2010) - Au nom du ministre de l'Environnement du Canada, l'honorable Jim Prentice, Gerald Keddy, député de South Shore—St. Margaret's et secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, a annoncé aujourd'hui l'acquisition par Conservation de la nature Canada de la propriété de Johnstons Pond, qui représente une superficie totale de 120 hectares (297 acres) de terres, à proximité de Shelburne, en Nouvelle-Écosse. Ce projet a été financé en partie grâce au financement obtenu par l'intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles d'Environnement Canada et est doté d'un budget global de 564 038 dollars. 

«Les mesures que prend le gouvernement du Canada favorisent la protection de cette importante zone écosensible par la planification de la conservation et la restauration de l'habitat, et ce, au profit des générations futures, a déclaré le député Gerald Keddy. L'annonce d'aujourd'hui signifie que de nombreuses espèces comme l'Arlequin plongeur, pourront s'abriter dans ce merveilleux habitat diversifié encore de nombreuses années.»

La propriété de Johnstons Pond compte des forêts matures qui hébergent une variété d'importantes essences forestières et espèces animales. La forêt côtière mature de Johnstons Pond entoure un barachois, un schorre et une vasière qui constituent des sites d'alimentation et de repos pour la sauvagine et les oiseaux de rivage migrateurs, dont le Bécasseau semipalmé, le Pluvier semipalmé, le Pluvier argenté, le Bécasseau sanderling et le Tourne-pierre à collier.

La propriété est dominée par une forêt mature en haute terre et des marécages bordant presque toute la frontière est de l'estuaire de Johnstons Pond. Trois kilomètres de la ligne côtière de la propriété sont dominés par des myricacées et bordent les parties supérieures de l'estuaire, lesquelles pourvoient aux besoins des oiseaux qui y nichent et qui s'y alimentent tels que le Canard noir, l'Eider à duvet, la Macreuse noire et l'Arlequin plongeur, une espèce désignée préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) qui a été vue en train de se reposer au large des côtes. L'Érioderme boréal a été récemment aperçu sur les terres le long de la frontière ouest de la propriété. La forêt côtière mature pourrait constituer un habitat potentiel pour cette espèce en voie de disparition à l'échelle nationale.

«Cette acquisition souligne une autre réalisation de notre programme fédéral de conservation des zones naturelles doté de 225 millions de dollars. Grâce à cet important investissement, nous prenons des mesures concrètes en vue de protéger et de préserver nos écosystèmes et nos espèces vulnérables pour les générations actuelles et futures, a déclaré le ministre Prentice. Les gestes, grands ou petits, aideront à protéger l'abondance et la diversité de la vie faisant partie de notre patrimoine naturel.»

«Ces dons à la population canadienne sont des exemples concrets de ce que nous sommes capables d'accomplir en nous mobilisant. En concevant et en gérant des réseaux d'aires protégées, nous assumons nos responsabilités nationales et mondiales dans le but de protéger l'avenir des trésors naturels du Canada, a déclaré John Lounds, président et chef de la direction de Conservation de la nature Canada. Quelle meilleure façon de célébrer notre nation qu'en protégeant les splendides espaces et espèces sauvages qui forgent la renommée mondiale de notre pays.»

Le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada est une importante initiative effectuée sur le terrain qui permet la prise de mesures concrètes en vue de préserver l'environnement et de conserver le précieux patrimoine naturel du Canada pour les générations actuelles et futures. La contribution continue de tous les donateurs nous permet de protéger des aires naturelles au Canada. En date de mars 2010, plus de 138 600 hectares (342 500 acres) de terres avaient été sécurisés par la voie du Programme de conservation des zones naturelles, ce qui a permis de protéger l'habitat de plus de 79 espèces en péril.

Pour obtenir plus de renseignements et consulter une fiche d'information au sujet de cette annonce, visiter le site Web d'Environnement Canada, à l'adresse http://www.ec.gc.ca/.

(Also available in English)

Renseignements