Environnement Canada

Environnement Canada

26 sept. 2009 10h15 HE

Le gouvernement du Canada et la Conservation de la nature Canada conservent un précieux habitat au lac Supérieur

WOODBRIDGE, ONTARIO--(Marketwire - 26 sept. 2009) - Au nom du ministre de l'Environnement du Canada, Jim Prentice, Peter Kent, député de Thornhill et ministre d'Etat des Affaires étrangères (Amériques), annonce aujourd'hui l'acquisition par la Conservation de la nature Canada d'une terre de 4 729 acres sur l'île Wilson. Cette terre a été obtenue en partie grâce au financement accordé dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles d'Environnement Canada. Le coût total du projet s'élève à 7 401 285 dollars. L'achat marque une nouvelle réalisation par le truchement du Programme de conservation des zones naturelles de 225 millions de dollars du gouvernement du Canada.

"Grâce à notre investissement de 225 millions de dollars dans le Programme de conservation des zones naturelles, le gouvernement du Canada pose des gestes concrets en vue de protéger et de conserver nos écosystèmes et des espèces vulnérables pour les générations d'aujourd'hui et de demain, a déclaré le ministre Kent. L'île Wilson comporte des terres humides et des forêts côtières rares, un littoral rocheux et des plages de sable rares à l'échelle planétaire. Nous nous sommes engagés à conserver à long terme de la diversité biologique et à travailler avec des partenaires, dont Conservation de la nature Canada, en vue de protéger des trésors naturels du Canada."

L'île Wilson est un archipel qui compte huit îles. Elle est de loin la plus grande et possède des falaises terrestres et sur mer orientées vers le nord, des canyons, des plages de basalte surélevées et un territoire intérieur inexploré. Ce sont là des qualités qui offrent un habitat qui convient au Faucon pèlerin et au Pygargue à tête blanche. Le climat marin frais soutient un certain nombre d'espèces et des communautés végétales qui vivent dans des zones arctiques et alpines et qui sont, par conséquent, propices à cette région. Les anses de l'île Wilson, les plages d'eau froide et les terres humides côtières rares fournissent un habitat essentiel à la truite grise et au grand corégone.

"Le Programme de conservation des zones naturelles représente un investissement qui contribuera à bâtir un avenir sain pour les habitats et les espèces en péril, a soutenu le ministre Prentice. De tels programmes illustrent l'importance d'une collaboration fructueuse entre le gouvernement du Canada, Conservation de la nature Canada ainsi que d'autres partenaires qui travaillent à la conservation et à la protection de l'environnement et des espèces sauvages."

"L'île Wilson fait partie d'un archipel qui représente une occasion unique pour la protection d'un habitat de grande envergure, important sur le plan écologique et plutôt vierge", a souligné Chris Maher, vice-président régional de Conservation de la nature Canada. "Depuis de nombreuses années, ce projet se trouve sur la liste de souhaits des spécialistes de la conservation, et l'action conjointe visant la protection de cet archipel a été essentielle à son succès."

Le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement est une importante initiative réalisée sur le terrain qui pose des gestes concrets pour la préservation de l'environnement canadien et la conservation de son inestimable patrimoine naturel pour les générations d'aujourd'hui et de demain. En date de mars 2009, plus de 336 propriétés totalisant plus de 256 150 acres (103 660 hectares) ont été acquises par la voie du Programme de conservation des zones naturelles, ce qui a permis la protection de l'habitat de plus de 74 espèces en péril.

Also available in English


FICHE D'INFORMATION

Programme de conservation des zones naturelles

En mars 2007, dans le cadre de son engagement à conserver et à protéger l'environnement naturel du pays, le premier ministre Stephen Harper a annoncé l'investissement de 225 millions de dollars du gouvernement du Canada dans le nouveau programme de conservation des zones naturelles. Ce programme vise à aider les organisations sans but lucratif et les organisations non gouvernementales qui s'emploient à protéger les terres écosensibles afin de préserver les écosystèmes, les espèces sauvages et leur habitat, aussi divers soient-ils.

En date de mars 2009, 336 propriétés ont été acquises par la voie du programme, ce qui a permis la protection de l'habitat de plus de 74 espèces en péril.

Afin d'atteindre les objectifs du programme, le gouvernement du Canada a conclu un accord avec Conservation de la nature Canada. Dans le cadre de cet accord, Conservation de la nature Canada établit des partenariats avec des organisations non gouvernementales de conservation, comme Canards Illimités Canada et d'autres fiducies foncières qualifiées. Ces organisations doivent fournir un fonds de contrepartie pour chaque dollar reçu du gouvernement fédéral.

A partir d'un processus à fondement scientifique, Conservation de la nature Canada et ses partenaires déploient des efforts en vue d'acquérir des terres écosensibles par le truchement de dons, d'achats et d'accords d'intendance conclus avec des propriétaires fonciers.

Aux termes du programme, la priorité est accordée aux terres qui revêtent une importance tant à l'échelle nationale que provinciale, où est protégé l'habitat d'espèces en péril et d'oiseaux migrateurs, ou encore où sont améliorés les connectivités ou les corridors qui lient des aires protégées existantes, notamment des réserves nationales de faunes, des parcs nationaux ou des refuges d'oiseaux migrateurs.

Le Programme de conservation des zones naturelles apporte un complément à d'autres initiatives et investissements considérables en matière de conservation réalisés par le gouvernement du Canada, à savoir :

- 110 millions de dollars sur deux ans accordés à l'application de la Loi sur les espèces en péril;

- 25 millions de dollars sur cinq ans accordés à la stratégie relative aux aires protégées des Territoires du Nord-Ouest;

- 30 millions de dollars accordés à la protection de la forêt pluviale de Great Bear;

- 3 millions accordés aux fins du Parc Stanley de Vancouver et du parc Point Pleasant d'Halifax;

- le Programme d'intendance de l'habitat qui a attribué 19 millions de dollars, depuis l'exercice 2007-2008, au soutien de plus de 350 projets locaux de protection des espèces en péril et de leur habitat;

- le réseau des aires protégées d'Environnement Canada, constitué de 51 réserves nationales de faune et de 92 refuges d'oiseaux migrateurs;

- le Programme des dons écologiques, qui offre des incitatifs fiscaux aux propriétaires fonciers qui font don de leur titre foncier ou de servitude de conservation visant une terre écosensible. Dans son budget de mai 2006, le gouvernement du Canada a augmenté les incitatifs fiscaux pour les dons de terres en réduisant le taux d'inclusion du gain en capital pour les dons écologiques attestés, le faisant ainsi passer de 25 p. 100 à zéro.

Enfin, le Programme de conservation des zones naturelles est une importante initiative réalisée sur le terrain qui permet la prise de mesures concrètes aux fins de la protection l'environnement. Il est prévu qu'à long terme plus de 2 000 kilomètres carrés de terres écosensibles seront protégés dans le pays.

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca