Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

17 janv. 2008 10h15 HE

Le gouvernement du Canada fait état de nets progrès concernant l'amélioration de la qualité de l'eau dans les collectivités des Premières nations

En moins de deux ans, le gouvernement a fait diminuer de plus de la moitié le nombre de réseaux d'alimentation en eau posant un risque élevé chez les Premières nations.

PREMIERE NATION DE NIPISSING, ONTARIO--(Marketwire - 17 jan. 2008) - L'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, a rendu public aujourd'hui un rapport d'étape portant sur le Plan d'action pour la gestion de l'eau potable dans les collectivités des Premières nations. Le rapport expose les améliorations enregistrées au chapitre de la qualité de l'eau potable dans les réserves de tout le Canada.

Le dépôt du rapport répond à un engagement qui a été formulé dans le plan d'action et qui consiste à rendre compte, de façon périodique, des progrès accomplis.

"En mars 2006, notre gouvernement a déposé un plan d'action pour la gestion de l'eau potable qui a grandement modifié la façon de traiter le dossier de la qualité de l'eau dans les collectivités des Premières nations, a déclaré le ministre Strahl. Nous sommes résolus à faire en sorte que les résidants des Premières nations jouissent de la même protection que les autres Canadiens concernant l'eau potable. Depuis notre arrivée au pouvoir, nous avons fait diminuer de plus de la moitié le nombre de réseaux d'alimentation en eau posant un risque élevé chez les Premières nations."

Ainsi, ce nombre est passé de 193 à 85. Egalement en 2006, 21 collectivités étaient jugées prioritaires, c'est-à-dire que chacune disposait d'un réseau à risque élevé et était frappée d'un avis concernant la qualité de l'eau potable. A l'heure actuelle, cette liste ne compte plus que six collectivités.

"Les progrès que nous observons découlent de l'engagement de notre gouvernement à travailler avec les collectivités des Premières nations et à produire des résultats concrets", a ajouté M. Strahl.

Le rapport d'étape fait aussi référence à la Procédure ayant trait aux avis concernant la qualité de l'eau potable dans les communautés des Premières nations au sud du 60e parallèle (http://www.hc-sc.gc.ca/fnih-spni/pubs/water-eau/2007_water-qualit-eau/index_f.html). Conçue par Santé Canada, en partenariat avec Affaires indiennes et du Nord Canada et des intervenants des Premières nations, cette procédure préconise le travail d'équipe pour régler la question des avis concernant la qualité de l'eau potable.

"Notre objectif est d'apporter aux collectivités l'appui dont elles ont besoin pour faire en sorte que les avis concernant la qualité de l'eau potable soient retirés le plus rapidement possible, a indiqué le ministre de la Santé, l'honorable Tony Clement. Nous sommes résolus à travailler avec les collectivités des Premières nations afin de renforcer leur capacité à prévenir et à enrayer les problèmes liés à la qualité de l'eau potable. Dans cette optique, la nouvelle procédure sera un outil précieux."

Le ministre Strahl a aussi attiré l'attention sur plusieurs Premières nations de l'Ontario qui ont reçu, dans le cadre du plan d'action, des fonds qui seront consacrés à des projets d'amélioration de leurs réseaux d'eau. Plus de 61 millions de dollars ont été accordés aux Premières nations suivantes en 2006-2007 pour la mise à niveau et la construction de réseaux d'aqueduc et d'égout :

- Première nation de Nipissing

- Première nation de la pointe Moose Deer

- Première nation de Henvey Inlet

- Biinjitiwaabik Zaaging Anishinaabek

- Première nation de Mattagami

- Première nation de Saugeen

- Première nation de Red Rock

"Je suis heureux de constater, grâce à l'annonce d'aujourd'hui, que des progrès sont réalisés dans un grand nombre de collectivités des Premières nations, a déclaré le grand chef de la Nation anishinabek, John Beaucage. Les Premières nations de l'Ontario veulent travailler avec le gouvernement du Canada, non seulement à la réalisation des projets mentionnés aujourd'hui, mais à toutes les démarches possibles visant à assurer un approvisionnement fiable en eau potable propre et salubre dans les réserves. En fin de compte, ce que nous voulons, c'est améliorer les conditions dans lesquelles vit notre peuple et ainsi veiller à la santé et à la sécurité de nos collectivités."

Le présent communiqué est également accessible en ligne à : www.inac-ainc.gc.ca

DOCUMENT D'INFORMATION

INVESTISSEMENTS FEDERAUX DANS LES RESEAUX D'AQUEDUC ET D'EGOUT DE PREMIERES NATIONS EN ONTARIO

Première nation de Nipissing -15,1 millions de dollars pour la réalisation de deux projets d'infrastructure visant à améliorer le réseau d'alimentation en eau de Garden Village, une collectivité de la Première nation de Nipissing. Le premier projet (d'une valeur d'environ 14,1 millions de dollars) prévoit la construction de stations de traitement de l'eau et des eaux usées, de même que l'installation de conduites principales et d'égouts collecteurs. Les travaux de construction, qui ont déjà commencé, devraient durer environ deux ans. Grâce au projet, le réseau d'aqueduc de la collectivité ne figurera plus parmi les réseaux à risque élevé.

Le deuxième projet, qui est déjà en cours, prévoit l'aménagement d'un lotissement de 84 parcelles, y compris des routes, des fossés, des conduites principales et des égouts collecteurs. Les coûts sont partagés entre la Première nation (2,6 millions de dollars) et Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) (1 million de dollars).

La Première nation de Nipissing, située sur la rive nord du lac Nipissing, entre North Bay et Sturgeon Falls, compte environ 2 100 membres, dont 840 vivent dans la réserve.

Première nation de la pointe Moose Deer - 13,2 millions de dollars pour la construction d'une nouvelle station de traitement de l'eau et des infrastructures connexes. Le projet prévoit une nouvelle station de traitement de l'eau (filtration lente sur sable), une nouvelle prise d'eau dans la baie Isaac, un réseau de distribution reliant les trois parcelles du territoire de la Première nation, et un réservoir surélevé situé à un point central, soit à Gordon Bay. La Première nation choisit présentement un entrepreneur par le biais d'un appel d'offres.

Grâce à l'apport d'améliorations provisoires, l'avis sur la qualité de l'eau potable de Moose Deer Point a pu être levé le 19 décembre 2007. Conséquemment, cette Première nation a été retirée de la liste des "collectivités prioritaires".

La Première nation de Moose Deer Point, située à environ 21 kilomètres à l'ouest de Bracebridge, sur la rive est de la baie Georgienne, compte 449 membres, dont 143 vivent dans la réserve.

Première nation de Henvey Inlet - 5,2 millions de dollars pour l'amélioration du réseau d'alimentation en eau de la collectivité. Le projet comprend la construction d'une nouvelle station de traitement de l'eau, de conduites principales, de prises d'eau pour incendie et d'un réservoir de retenue. Les travaux ont commencé en septembre 2006 et la station est en service depuis le début de décembre 2007.

La Première nation de Henvey Inlet, située à environ 65 kilomètres au sud de Sudbury, compte environ 590 membres, dont 160 vivent dans la réserve.

Biinjitiwaabik Zaaging Anishinaabek - 5,1 millions dollars pour la construction d'une nouvelle station de traitement de l'eau et l'amélioration de la station de relèvement des eaux usées de la collectivité. La station de traitement de l'eau comprend un système de filtration lente sur sable doté d'un procédé de désinfection au dioxyde de chlore et à l'ultraviolet, de nouvelles pompes pour accroître la pression de l'eau en vue d'améliorer la protection contre les incendies, un nouveau groupe électrogène diesel de secours et un nouveau bâtiment. Les travaux d'amélioration de la station de relèvement des eaux usées comprennent l'installation de nouvelles pompes et de nouveaux tuyaux, ainsi que l'aménagement d'un lien automatisé avec la station de traitement de l'eau. La Première nation a commencé les travaux liés à ce projet et prévoit les terminer d'ici le printemps 2008.

En juin 2007, le niveau de risque du réseau d'alimentation en eau de la Première nation est passé d'élevé à moyen, après que l'opérateur de remplacement ait reçu de la formation supplémentaire, ce qui a permis d'assurer un fonctionnement plus constant du réseau.

La collectivité, située à environ 160 kilomètres au nord-est de Thunder Bay, sur la rive sud-est du lac Nipigon, compte environ 670 membres, dont 340 vivent dans la réserve.

Première nation de Mattagami - 3,2 millions de dollars pour la réalisation d'importants travaux visant à améliorer la station de traitement de l'eau de la collectivité. Les travaux comprennent l'amélioration du système de désinfection et de l'automatisation de la station, l'ajout d'un générateur de secours et l'agrandissement du bâtiment actuel en vue d'y inclure les nouveaux systèmes. Les travaux devraient commencer dans les prochains mois et se terminer au printemps 2008.

En juin 2007, le niveau de risque du réseau d'alimentation en eau de la Première nation est passé d'élevé à moyen après l'aménagement d'un second puits, l'élaboration d'un plan de protection des puits et l'amélioration de la constance du fonctionnement de la station.

La Première nation de Mattagami, située à environ 113 kilomètres à l'ouest du lac Kirkland, compte environ 450 membres, dont 190 vivent dans la réserve.

Première nation de Saugeen - 14 millions de dollars pour la construction d'un nouveau réseau d'alimentation en eau dans la collectivité. Le projet comprend l'aménagement d'un raccordement au réseau d'alimentation en eau de la municipalité de Saugeen Shores, la construction d'une station de pompage et d'un réservoir en surface, la mise en place d'un réseau de distribution de l'eau, l'ajout d'un générateur de secours et d'un réservoir de stockage surélevé, ainsi que l'arrêt de six stations de pompage et des conduites d'eau de faible diamètre qui s'y rattachent. La Première nation a commencé les travaux liés à ce projet et prévoit les terminer d'ici le printemps 2008.

La Première nation de Saugeen, située au sud de la péninsule Bruce, à environ 40 kilomètres à l'ouest d'Owen Sound, compte environ 1 560 membres, dont 740 vivent dans la réserve.

Première nation de Red Rock - 6 millions de dollars pour l'agrandissement de la station de traitement de l'eau actuelle de la collectivité. Le projet comprend l'installation de nouveaux systèmes de filtration, l'accroissement de la capacité de stockage et de traitement de l'eau, la construction de nouvelles pompes, l'ajout d'un groupe électrogène diesel ainsi que l'agrandissement du bâtiment actuel pour y héberger le nouvel équipement. La Première nation a commencé les travaux liés à ce projet et prévoit les terminer d'ici le printemps 2008.

La Première nation de Red Rock, située à environ 114 kilomètres à l'est de Thunder Bay, compte environ 1 440 membres, dont 260 vivent dans la réserve.

Renseignements

  • AINC
    Relations avec les médias
    819-953-1160
    ou
    Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    Ted Yeomans
    819-997-0002
    ou
    Région de l'Ontario
    Tony Prudori
    807-624-1535
    ou
    Santé Canada
    Carole Saindon,
    Relations avec les médias
    613-957-1588