Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

07 avr. 2010 09h00 HE

Le gouvernement du Canada investit dans un projet d'alphabétisation et d'acquisition des compétences essentielles destiné aux collectivités autochtones

FREDERICTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 7 avril 2010) - Les adultes autochtones ayant un faible niveau d'alphabétisation pourront participer à un projet financé par le gouvernement fédéral qui leur permettra d'améliorer leur niveau d'alphabétisation et d'acquérir des compétences essentielles. Le ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, ministre de la porte d'entrée de l'Atlantique et député de Fredericton, l'honorable Keith Ashfield, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

« Notre gouvernement est d'avis que les partenariats établis en vue d'améliorer l'alphabétisation et les compétences essentielles constituent la meilleure façon d'aider les adultes canadiens à obtenir un emploi et à s'assurer un avenir meilleur, a déclaré le ministre Ashfield. Dans le contexte économique actuel, il est plus important que jamais que tous les Autochtones possèdent les compétences nécessaires pour participer au marché du travail. »

L'Initiative conjointe de développement économique recevra 936 300 dollars pour un projet d'acquisition des compétences essentielles en milieu de travail pour les Autochtones du Nouveau-Brunswick, par l'entremise du Programme d'apprentissage, d'alphabétisation et d'acquisition des compétences essentielles pour les adultes. Dans le cadre du projet, le programme d'études existant sur les compétences essentielles pour le travail sera adapté afin de répondre aux besoins des apprenants autochtones. Une fois le nouveau programme et les outils d'apprentissage élaborés, ils seront mis à l'essai et adaptés au cours de projets pilotes visant à améliorer l'alphabétisation et les compétences essentielles des apprenants autochtones vivant à l'intérieur et à l'extérieur des réserves de la Première nation des Malécites et des collectivités des Mi'kmaq.

« La formation sur les compétences essentielles au travail pour les apprenants adultes et les employeurs offre un moyen accéléré d'améliorer ses compétences. Cette formation nous aide, en tant que province, à augmenter la participation à la population active, à répondre aux besoins du marché du travail et à améliorer les niveaux d'alphabétisation des adultes, a souligné le ministre des Ressources humaines et ministre responsable du Secrétariat des Affaires autochtones du Nouveau-Brunswick, l'honorable Rick Brewer. Le partenariat actuel entre le projet d'acquisition des compétences essentielles en milieu de travail pour les Autochtones du Nouveau-Brunswick et le Ministère aura notamment pour résultat substantiel l'établissement d'un programme de formation sur les compétences essentielles culturellement pertinent et disponible à toutes les collectivités des Premières nations de la province. Ce partenariat montre encore une fois comment nous offrons aux Néo-Brunswickois les meilleures possibilités d'apprentissage, tout en relevant les défis d'alphabétisation auxquels nous sommes confrontés dans notre province. »

Par le biais de son programme de formation et de développement des compétences, la province investit également près de 300 000 dollars pour appuyer les besoins en matière de formation des personnes qui participent au projet. Le curriculum du programme des compétences essentielles au travail sera également enseigné dans le cadre de ce projet.

« Travailler avec les gouvernements fédéral et provincial afin d'améliorer le taux d'alphabétisation des adultes autochtones du Nouveau-Brunswick, qu'ils vivent dans les réserves ou à l'extérieur de celles-ci, ne peut que contribuer à stimuler le développement économique de nos collectivités, a déclaré le président de l'Initiative, M. Alex Dedam. La population autochtone est celle qui connaît la croissance la plus rapide au Canada; nous sommes la main-d'œuvre de demain. Des investissements proactifs s'imposent et je suis fier de voir que l'esprit de collaboration demeure. » 

L'alphabétisation et les compétences essentielles sont des éléments clés pour réussir sur le marché du travail. Le Bureau de l'alphabétisation et des compétences essentielles du gouvernement du Canada travaille avec des partenaires tels que les gouvernements provinciaux et territoriaux, les employeurs et les organismes communautaires afin d'offrir aux Canadiens les outils et les mesures de soutien dont ces derniers ont besoin pour maximiser les possibilités qui s'offrent à eux, à leur famille et à leur collectivité.

L'amélioration de l'alphabétisation et des compétences essentielles est un élément clés à l'engagement du gouvernement de créer la main-d'œuvre la mieux instruite, la plus compétente et la plus souple du monde.

Le gouvernement a souligné cet engagement dans le Plan d'action économique du Canada. L'une des composantes clés du Plan est d'augmenter les possibilités offertes aux travailleurs canadiens au moyen du développement des compétences.

Ce communiqué est également disponible, sur demande, en médias substituts.

DOCUMENT D'INFORMATION

À propos du Bureau de l'alphabétisation et des compétences essentielles

Le gouvernement du Canada a créé le Bureau de l'alphabétisation et des compétences essentielles en tant que centre d'expertise en matière d'alphabétisation et de développement des compétences essentielles chez les Canadiens d'âge adulte.

Bien que le Canada traverse une période d'incertitude économique, les pénuries de main-d'œuvre restent un défi de taille. Grâce à un budget de 36 millions de dollars pour 2009–2010, le gouvernement du Canada — par l'entremise du Bureau de l'alphabétisation et des compétences essentielles — investit dans des activités visant à garantir que les Canadiens atteignent le niveau d'alphabétisation et acquièrent les compétences essentielles dont ils ont besoin pour participer pleinement au marché de travail et au sein de leur collectivité.

À propos de l'organisme

Mise sur pied en 1995, l'Initiative conjointe de développement économique est le fruit d'une collaboration entre des représentants fédéraux, provinciaux et autochtones. Elle a pour but de stimuler le développement économique des collectivités autochtones du Nouveau-Brunswick, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des réserves, en supprimant les obstacles et en facilitant l'accès aux programmes de développement économique des deux gouvernements.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau de relations avec les médias
    819-994-5559