Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

27 juil. 2009 15h06 HE

Le gouvernement du Canada lance la consultation sur la construction navale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 juillet 2009) - Aujourd'hui s'amorce la consultation du gouvernement du Canada sur la construction navale dans le cadre de laquelle le gouvernement vise à obtenir le point de vue d'intervenants clés en la matière sur des options détaillées et viables qui permettront de formuler une stratégie durable et à long terme pour la construction navale.

Le gouvernement s'engage à construire et à entretenir une flotte fédérale efficace de navires destinés à la sécurité et aux services maritimes. Dans le cadre des plans de renouvellement de la flotte, le gouvernement pourrait investir plus de 40 milliards de dollars pour construire plus de 50 grands navires au cours des 30 prochaines années.

"Je tiens à remercier l'industrie canadienne de la construction navale de participer à cette consultation et de contribuer de façon très significative à cette importante initiative", a déclaré l'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre responsable de la Porte d'entrée de l'Atlantique. "Nos efforts combinés permettront de garantir à la Marine canadienne qu'elle obtiendra les navires dont elle a besoin en plus de créer des emplois durables et de grande valeur dans les chantiers navals à l'échelle du Canada".

"Dans les derniers budgets fédéraux, notre gouvernement a investi 1,5 milliard de dollars dans la flotte de la Garde côtière canadienne, ce qui illustre bien notre engagement continu à l'égard de la sûreté et de la sécurité des collectivités côtières et envers les industries qui soutiennent la construction navale, et nous continuerons à investir", a indiqué l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans. "Je compte travailler plus étroitement avec l'industrie en cette période où nous planifions nos investissements futurs".

La consultation gouvernementale sur la construction navale, qui s'étendra sur deux jours, aura lieu à Gatineau (Qc). Le gouvernement utilisera les renseignements recueillis au cours de ces deux jours pour formuler ses objectifs à l'égard d'une stratégie d'acquisition à long terme en matière de construction navale ainsi que son engagement à l'égard du renouvellement de la flotte fédérale.

"Nous reconnaissons que l'industrie maritime du Canada est un levier économique important et l'élément moteur de nombreuses collectivités d'un océan à l'autre", a expliqué l'honorable Tony Clement, ministre de l'Industrie. "Notre gouvernement profite de l'occasion pour analyser une nouvelle approche à l'égard des acquisitions liées à la construction navale, une démarche qui interpellera l'industrie de manière ouverte et transparente".

"Notre gouvernement fournit aux hommes et aux femmes des Forces canadiennes et de la Garde côtière canadienne de l'équipement haut de gamme tout en s'assurant de rendre des comptes aux contribuables canadiens, comme ils s'y attendent et sont en droit de le faire", a affirmé l'honorable Christian Paradis, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux. "Aujourd'hui, nous enrichissons notre relation à long terme avec les constructeurs de navires canadiens afin qu'ils puissent continuer de produire et de soutenir notre flotte canadienne".

La participation de l'industrie maritime du Canada est cruciale dans la construction de la future flotte du Canada. La consultation, dirigée par le ministère de la Défense nationale, s'amorcera par des allocutions prononcées par les ministres MacKay, Shae, Clement et Paradis. Elle comprendra également des exposés de divers représentants du gouvernement, de l'Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS) et de l'Association de la construction navale du Canada ainsi que des séances de discussion auxquelles tous les participants seront invités. L'industrie aura ensuite 45 jours pour présenter, par écrit, ses commentaires sur la voie à suivre.



DOCUMENTATION

CONSULTATION SUR LA CONSTRUCTION NAVALE AU CANADA

Introduction

Le gouvernement fédéral va investir dans la construction et l'entretien d'une nouvelle flotte de navires pour remplir efficacement ses obligations dans le domaine de la sécurité et des services maritimes. Au cours des 30 prochaines années, le gouvernement devra faire construire 50 gros navires dont la valeur totale est évaluée à plus de 40 milliards de dollars. Le gouvernement du Canada consultera les entreprises de construction navale du Canada et les principaux acteurs de l'industrie de la construction navale afin d'obtenir le plus grand nombre de commentaires et de suggestions possible sur l'élaboration d'options détaillées et viables pour l'établissement d'une stratégie de construction navale durable et à long terme.

Le gouvernement du Canada est conscient que l'industrie de la construction navale du Canada constitue un moteur économique essentiel, et il demeure déterminé à faire en sorte que ses navires soient achetés, réparés et radoubés au Canada. La présence permanente de chantiers navals efficaces au Canada est la meilleure façon d'assurer le remplacement de la flotte de navires du gouvernement fédéral au cours des 30 prochaines années, avec le maximum d'avantages pour le Canada et les Canadiens. Le gouvernement a pris l'engagement de doter les Forces canadiennes et la Garde côtière canadienne des navires modernes dont elles ont besoin pour faire leur travail tout au long du XXIe siècle.

L'établissement d'une relation stratégique efficace entre le gouvernement fédéral et l'industrie navale constitue une approche avantageuse tant pour les Canadiens que pour l'industrie canadienne. Le gouvernement se procurera les navires qu'il lui faut pour protéger et servir adéquatement le Canada et la population canadienne, et la mise en place d'une industrie de construction navale durable permettra de créer des emplois et de générer des retombées économiques régionales pour les petites et moyennes entreprises à l'échelle du pays.

Le processus de consultation vise à recueillir les commentaires et suggestions de l'industrie pour trouver un moyen de s'assurer que les contribuables canadiens en ont pour leur argent. Il inclura notamment des discussions sur des investissements à long terme dans l'industrie navale qui généreraient d'autres contrats pour les fournisseurs maritimes, pour d'autres secteurs industriels et pour les fournisseurs canadiens. L'application d'une telle stratégie pourra également s'avérer l'occasion d'investir dans la mise en place de métiers spécialisés et de programmes d'apprentissage, ainsi que dans la recherche et le développement.

Contexte

Le gouvernement n'a fait aucune commande importante de navires depuis le milieu des années 1990. Notre capacité nationale de construction navale, qui avait été renforcée par la construction des frégates canadiennes de patrouille et des navires de défense côtière, a beaucoup diminué. Plusieurs chantiers navals canadiens ont été fermés ou convertis en installations industrielles moins spécialisées. L'érosion de la capacité de construction navale du Canada, combinée à l'augmentation des coûts de la construction navale dans le monde entier, a grandement réduit la capacité du Canada à construire des navires rentables, ce qui a retardé le renouvellement de la flotte fédérale.

Il est clair que le temps est venu d'envisager des solutions de rechange pour l'acquisition de navires pour la flotte fédérale. L'élaboration, avec l'industrie, d'une stratégie susceptible de créer et de maintenir une capacité efficace et efficiente de construction navale à long terme au Canada nécessite une approche fondée sur la participation de plusieurs ministères et sur une étroite collaboration avec les principaux acteurs de l'industrie de la construction navale.

Perspectives d'avenir

Le Canada est une nation maritime bordée par le plus long littoral du monde. Il est essentiel que la Marine et la Garde côtière disposent de flottes modernes et polyvalentes pour assurer la souveraineté et la prospérité du Canada.

La demande de nouveaux navires, combinée à la nécessité de réparer et de radouber la flotte fédérale, soutiendra des milliers d'emplois pour les Canadiens au cours des prochaines décennies.

D'après les prévisions, le gouvernement fédéral fera l'acquisition de plus de 50 navires d'une capacité de plus de 1 000 tonnes au cours des 30 prochaines années. La main-d'oeuvre requise dans les chantiers navals pour la construction de ces gros navires est évaluée à quelque 70 millions d'heures-personnes sur 30 ans.

Si la demande est uniformément répartie sur l'ensemble de la période de 30 ans, elle permettra l'emploi direct de 1 200 à 1 500 employés des chantiers navals pour 30 ans, tout en favorisant le développement de compétences et de capacités au sein de l'industrie. Outre la cinquantaine de gros navires dont la construction est prévue, environ 70 navires plus petits (moins de 1 000 tonnes) seront requis. Chaque nouveau navire ajouté à la flotte produira une demande additionnelle de travaux de réparation et de radoub. Pour la Garde côtière, les travaux de réparation et de radoub effectués au niveau régional créeront eux aussi des emplois pour les chantiers navals.

La demande globale de nouveaux navires, combinée à la nécessité de réparer et d'entretenir la flotte fédérale, soutiendra plusieurs milliers d'emplois directs pour les chantiers navals du Canada au cours des 30 prochaines années. Lorsqu'on ajoute à cela les travaux effectués par les fournisseurs de matériaux et d'équipements, les intégrateurs de systèmes et les concepteurs, le nombre d'emplois créés augmente considérablement.

Processus

Le Forum sur la construction navale des 27 et 28 juillet 2009 sera une étape importante dans le processus de consultation. Il mettra l'accent sur les objectifs du gouvernement en ce qui concerne la construction navale et sur son engagement en faveur du renouvellement de la flotte fédérale. Le Forum commencera par des allocutions prononcées par des représentants du gouvernement, de l'Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS) et de l'Association de la construction navale du Canada (ACNC); il comportera aussi des séances de discussion ouvertes à tous les participants. Les principaux partenaires du Canada dans l'industrie de la construction navale seront priés de fournir des commentaires écrits sur la stratégie et de faire des propositions sur la voie à suivre.

Une fois que les observations écrites auront été reçues, un Groupe de travail interministériel examinera et regroupera les propositions des participants, qui seront un élément important de la stratégie du gouvernement.

Renseignements

  • Renseignements : 613-996-2353/1-866-377-0811
    Après les heures de travail : 613-792-2973
    www.forces.gc.ca