Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

10 févr. 2010 12h00 HE

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour accroître la mobilité des ambulanciers paramédicaux

SHERWOOD PARK, ALBERTA--(Marketwire - 10 fév. 2010) - Le gouvernement du Canada travaille avec ses partenaires provinciaux et territoriaux afin de s'assurer que les ambulanciers paramédicaux peuvent exercer leur profession là où les possibilités d'emploi existent. Le député d'Edmonton–Sherwood Park, M. Tim Uppal, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

«Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, notre gouvernement prend des mesures concrètes pour faire de la mobilité des travailleurs une réalité, a déclaré M. Uppal. Cela profite aux travailleurs et aux employeurs, du fait que les travailleurs disposent d'une plus vaste gamme de possibilités d'emploi et les employeurs d'un plus vaste et plus abondant bassin de candidats qualifiés.»

L'Alberta College of Paramedics recevra, au nom des autorités réglementaires des travailleurs paramédicaux du Canada, 1 million de dollars du gouvernement du Canada. Ces fonds lui permettront d'élaborer, en collaboration avec les organismes de réglementation canadiens, une norme et une procédure nationales uniques pour la qualification, l'évaluation et la certification des ambulanciers paramédicaux, ce qui assurera la pleine mobilité de ces travailleurs. Les autorités réglementaires des travailleurs paramédicaux élaboreront aussi une stratégie pour l'adoption d'une approche commune à l'évaluation et à la reconnaissance des titres de compétences des ambulanciers paramédicaux formés à l'étranger. 

«Nous sommes très enthousiastes à l'idée de travailler ensemble sur cette importante initiative qui, somme toute, contribuera à façonner l'avenir de la profession des travailleurs paramédicaux au Canada, a indiqué le président par intérim du groupe de travail des autorités réglementaires, M. Dale Broemeling. Nous remercions le gouvernement du Canada de son importante contribution en ce sens.»

Le gouvernement du Canada s'est engagé à prendre des mesures afin d'améliorer le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers. Le gouvernement travaille avec des partenaires et des intervenants à l'élimination des obstacles à l'intégration au marché du travail des travailleurs formés à l'étranger. Ce partenariat a directement contribué à l'élaboration du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, dont l'annonce a été faite en novembre dernier.

Le gouvernement du Canada, les provinces, les territoires et les organismes de réglementation collaborent à l'élimination des obstacles commerciaux internes et à l'amélioration de la mobilité des travailleurs au Canada. Dans l'ensemble du pays, des initiatives sont mises en œuvre pour permettre aux Canadiens et aux Canadiennes de travailler partout au Canada sans qu'une formation, un examen ou une évaluation supplémentaire leur soit imposé.

Le document d'information ci-joint renferme de plus amples renseignements.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Document d'information

L'Accord sur le commerce intérieur, signé par l'ensemble des provinces et des territoires ainsi que par le gouvernement du Canada, est entré en vigueur en 1995 dans le but de faciliter le mouvement des personnes, des investissements et des services dans l'ensemble du pays. En décembre 2008, on a annoncé des modifications au chapitre 7 de l'Accord, qui porte sur la mobilité interprovinciale de la main-d'œuvre. Ces modifications font en sorte que les travailleurs certifiés dans une profession réglementée dans une province ou un territoire le sont également dans une autre province ou un autre territoire.

La mobilité de la main-d'œuvre se traduit par la possibilité pour les travailleurs d'exercer leur profession ou leur métier là où il existe des possibilités d'emploi. Chaque année, environ 200 000 Canadiens et Canadiennes déménagent dans une autre province ou un autre territoire et cherchent alors du travail. Il existe parfois des obstacles à la mobilité de la main-d'œuvre et un travailleur certifié dans une province ou un territoire peut devoir se prêter à une nouvelle évaluation pour obtenir une attestation lui permettant de travailler dans une autre province ou un autre territoire.

Alors que la majorité des Canadiens tirent parti d'une entière mobilité sur le plan de l'emploi, on trouve encore un certain nombre de professions pour lesquelles des exigences supplémentaires sont requises en raison d'un déménagement dans une autre province ou dans un autre territoire. Ces exceptions ont été établies pour atteindre un objectif légitime, comme la protection de la santé ou de la sécurité publique. D'autres renseignements sur les exigences requises pour ces professions sont affichés dans le site Web du Secrétariat du commerce intérieur (http://www.ait-aci.ca/index_fr.htm).

Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement fédéral a consacré 50 millions de dollars en deux ans pour travailler avec des partenaires afin de préparer une approche commune en vue de la reconnaissance de titres de compétences étrangers, avec comme objectif ultime d'améliorer le processus d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger. Le 30 novembre 2009, le gouvernement a annoncé le nouveau Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, qui permettra aux travailleurs formés à l'étranger qui présentent une demande de reconnaissance afin d'obtenir le permis ou l'accréditation leur permettant de travailler dans certains domaines de recevoir une réponse en moins d'un an.

Pour de plus amples renseignements sur la mobilité de la main-d'œuvre, veuillez consulter les sites Web suivants :

http://www.rhdcc.gc.ca/fra/competence/mobilite_maindoeuvre/index.shtml

http://www.rhdcc.gc.ca/fra/competence/reconnaissance_titres_competences/index.shtml

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559