Parcs Canada

Parcs Canada

08 déc. 2009 14h06 HE

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour protéger le détroit de Lancaster dans le Nord canadien

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 déc. 2009) - L'honorable Jim Prentice, ministre canadien de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, et l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé, ont annoncé aujourd'hui le début d'une étude de faisabilité de 5 millions de dollars dans le cadre de l'établissement d'une nouvelle aire marine nationale de conservation dans le détroit de Lancaster, à l'entrée est du passage du Nord-Ouest.

"Avec l'évolution des changements climatiques mondiaux et l'augmentation prévue du trafic dans le passage du Nord-Ouest, notre gouvernement s'est engagé à prendre les mesures de protection nécessaires pour protéger l'Arctique canadien et ses caractéristiques écologiques les plus spéciales, a déclaré le ministre Prentice. Le gouvernement du Canada reconnaît qu'il est de plus en plus important de comprendre et de protéger l'Arctique et ce projet nous permettra d'élargir considérablement nos connaissances et de poursuivre nos activités de protection et de conservation dans cette zone."

"Le détroit de Lancaster est une région d'une incroyable beauté qui foisonne d'espèces sauvages, de déclarer la ministre Aglukkaq. Protéger la zone marine du Nord canadien représenterait un précieux héritage pour les résidants du Nunavut ainsi que pour l'ensemble de la population canadienne."

Le détroit de Lancaster est bordé de falaises et de fjords spectaculaires. Il s'agit de l'une des régions les plus riches en mammifères marins sur la planète : se trouvent dans ses eaux au cours des mois d'été la majorité des narvals du monde, le tiers des bélugas d'Amérique du Nord, un grand nombre des baleines boréales de l'est de l'Arctique, sans compter des phoques annelés, des phoques du Groenland et des morses. Le détroit de Lancaster abrite également l'une des plus grandes colonies d'ours polaires de l'Arctique canadien et est le lieu où se reproduisent et s'alimentent environ le tiers des oiseaux de mer coloniaux de l'est du Canada, notamment plusieurs centaines de milliers de pairs de guillemots de Brünnich, de mouettes tridactyles et de fulmars boréaux.

Parcs Canada dirigera l'étude en étroite collaboration avec le gouvernement du Nunavut, la Qikiqtani Inuit Association, Nunavut Tunngavik Inc., les communautés locales ainsi que d'autres ministères fédéraux.

"La participation de la communauté fera partie intégrante de l'étude de faisabilité, a indiqué Daniel Shewchuk, ministre de l'Environnement du gouvernement du Nunavut. Nous voulons entendre les Nunavummiut."

"Le détroit de Lancaster est un écosystème très important pour une grande variété d'espèces animales dans le Haut-Arctique. Il s'agit d'une importante voie de migration pour de nombreux oiseaux et mammifères marins, a déclaré George Eckalook, président intérimaire de la QIA. Notre objectif à long terme fut de protéger adéquatement ce milieu fragile et nous accueillons favorablement les travaux en vue de l'établissement de l'aire marine nationale de conservation."

"Cette étape de la création d'une nouvelle aire marine nationale de conservation dans l'une des plus riches régions écologiques du Nord canadien est une réalisation de plus dans ce qui fut une année formidable pour les Canadiens et Canadiennes et leur patrimoine naturel, d'ajouter le ministre Prentice. Plus tôt cette année, nous avons pris les mesures légales nécessaires pour protéger de façon permanente un agrandissement massif de la réserve de parc national du Canada Nahanni, l'un des premiers sites du patrimoine mondial. On peut dire qu'il s'agit du plus important projet de conservation de cette génération, un projet qui se veut un cadeau pour le monde. De plus, nous avons constamment protégé le lieu historique national du Canada Saoyu et AEehdacho sur les rives du Grand lac de l'Ours dans les Territoires du Nord-Ouest. Ce paysage autochtone humanisé, d'une superficie de 5 000 kilomètres carrés, revêt une grande importance pour les Premières nations du Sahtu et une importance historique nationale pour tous les Canadiens."

L'annonce faite aujourd'hui appuie l'intégration de la Stratégie pour le Nord du gouvernement du Canada et de la stratégie pour améliorer la santé des océans dans le but de protéger notre patrimoine naturel.

Egalement accessible sur Internet à www.pc.gc.ca sous la rubrique Salle de presse.

Renseignements

  • Bureau du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Parcs Canada
    Direction des communications de l'Agence
    Relations avec les médias
    819-994-3023