Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

22 août 2008 17h11 HE

Le gouvernement du Canada prend des mesures visant à prévenir la criminalité dans les collectivités du Yukon

WHITEHORSE, YUKON--(Marketwire - 22 août 2008) - Aujourd'hui, l'honorable Rob Nicholson, ministre de la Justice et procureur général du Canada, au nom de l'honorable Stockwell Day, ministre de la Sécurité publique, en compagnie de l'honorable Marian Horne, ministre de la Justice du Yukon, a annoncé l'octroi de plus de 850 000 $ pour appuyer six projets de prévention du crime au Yukon.

"Le gouvernement du Canada est résolu à assurer la sécurité de nos collectivités du Nord, et c'est pourquoi il concentre ses efforts sur les projets de prévention du crime axés sur les personnes qui sont le plus à risque, a déclaré le ministre Nicholson. Le financement annoncé aujourd'hui souligne notre engagement visant à collaborer avec le gouvernement du Yukon et les intervenants clés en vue d'appuyer l'élaboration de projets à l'échelon local qui répondent aux besoins de la municipalité."

"Nous sommes heureux des fonds importants qui ont été récemment investis dans la sécurité publique par le gouvernement du Canada, a déclaré le ministre Horne. Ces fonds viendront appuyer le travail en cours et les réalisations accomplies à ce jour au Yukon."

Le financement accordé à ce projet provient de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, dans le cadre de laquelle on finance des projets choisis stratégiquement qui contribuent à la prévention et à la réduction de la criminalité, ainsi qu'à l'amélioration des connaissances sur les pratiques fructueuses en matière de prévention du crime.

Les projets financés doivent viser des objectifs s'inscrivant dans les priorités suivantes :

- agir sur les facteurs de risque chez les enfants et les jeunes vulnérables;

- prévenir les crimes commis par des gangs de jeunes et les activités criminelles liées à la drogue;

- prévenir la récidive chez les groupes à risque élevé;

- promouvoir la prévention du crime dans les collectivités autochtones.

Le budget de 2008 prévoit 30 millions de dollars par année en financement additionnel et continu pour la Stratégie nationale pour la prévention du crime. Ces fonds s'ajoutent à la base de financement permanente annuelle de 33 millions de dollars de la Stratégie. La Stratégie est administrée par le Centre national de prévention du crime (CNPC) de Sécurité publique Canada et gérée en collaboration avec les provinces et les territoires.

DOCUMENT D'INFORMATION

Le gouvernement du Canada est déterminé à assurer la sécurité des collectivités. C'est pourquoi il met l'accent sur les projets de prévention du crime s'adressant à ceux qui sont le plus à risque. Par l'entremise du Centre national de prévention du crime, nous accordons un financement de plus de 850 000 $ pour appuyer six projets de prévention du crime qui permettront d'agir sur les facteurs de risque précoces chez les familles vulnérables, les enfants et les adolescents à risque, de prévenir la récidive dans les groupes à risque élevé et de favoriser la prévention dans les collectivités du Nord.

Les projets mentionnés ci-dessous viseront à prévenir et à réduire la criminalité dans les collectivités locales du Yukon :

1. Watson Lake Wellness Committee - Watson Lake Community Wellness, phase 2 (Watson Lake, au Yukon) : Ce projet aidera la collectivité de Watson Lake en établissant des interventions communautaires en cas de violence familiale et de toxicomanie. Il favorisera la collaboration entre les agences locales qui luttent contre les problèmes de la toxicomanie et de la violence, qui encouragent la sécurité dans la collectivité et qui, en fin de compte, cherchent à réduire la criminalité et la victimisation à Watson Lake. Le Watson Lake Wellness Committee a reçu une subvention de 125 000 $ sur deux ans.

2. Première nation de Selkirk - Parenting Capacity Project (Pelly Crossing, au Yukon) : Ce projet visera à accroître les compétences des parents de familles à risque élevé et des nouveaux parents dans la petite collectivité autochtone isolée de Pelly Crossing, au Yukon. Le programme sera mis en oeuvre dans le cadre de partenariats avec d'autres projets axés sur les enfants dans la collectivité, ainsi que de séances parentales hebdomadaires auxquelles participeront des experts en éducation de l'extérieur de la collectivité. La Première nation de Selkirk a reçu une contribution de 150 084 $ sur trois ans.

3. Committee on Abuse in Residential Schools (CAIRS) - Outreach and Drop-In (Whitehorse, au Yukon) : Ce projet portera sur des questions liées à la prévention de la récidive chez les délinquants autochtones en mettant l'accent sur les survivants des pensionnats. Le CAIRS offrira un vaste programme qui répondra aux besoins des délinquants autochtones à risque de récidiver. Une attention particulière sera accordée à la prestation de services aux femmes autochtones hautement vulnérables pendant la période où elles commencent une nouvelle vie une fois qu'elles ne sont plus sous la surveillance d'un agent de probation. Le CAIRS a reçu une contribution de 244 980 $ sur 29 mois.

4. Skookum Jim's Friendship Centre - Educating and Empowering Aboriginal Youth (Whitehorse, au Yukon) : Les responsables de ce projet travailleront avec des jeunes autochtones de 13 à 17 ans qui ont des difficultés d'apprentissage et qui sont susceptibles de commettre des actes criminels. Le projet comprendra des ateliers de formation, des séances de tutorat et des séances individuelles pour les jeunes et leurs parents ou tuteurs, afin de les aider à comprendre et à gérer leurs troubles d'apprentissage. Le Skookum Jim's Friendship Centre a reçu une subvention de 23 600 $ sur un an.

5. Première nation des Champagnes et d'Aishihik - Projet Healing Path (Haines Junction, au Yukon) : Les responsables de ce projet travailleront avec des hommes autochtones de 20 à 45 ans, qui ont eu des démêlés avec la justice et qui risquent de récidiver. Tout au long du projet, les participants pourront bénéficier de séances de counseling sur la toxicomanie, la résolution de conflits et la dynamique de vie, acquérir des compétences pratiques, suivre des programmes sur le territoire et participer à des projets patrimoniaux et culturels dans la collectivité. La Première nation des Champagnes et d'Aishihik a reçu une contribution de 101 220 $ sur quatre ans.

6. Première nation Little Salmon Carmacks - Youth Outreach Project (Carmacks, au Yukon) : Ce projet établira un programme de mentorat et de liaison pour les jeunes dans la collectivité de Carmacks qui ont un comportement délinquant et social négatif et qui risquent de commettre des actes criminels. Le but de ce projet est de favoriser la réduction de la criminalité et de la délinquance chez les jeunes de 12 à 25 ans en les dirigeant vers les systèmes de soutien qui les aideront à adopter des comportements sociaux positifs. La Première nation Little Salmon Carmacks a reçu une contribution de 206 736 $ sur quatre ans.

Total : 851 620 $

This backgrounder is also available in English.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Stockwell Day
    Ministre de la Sécurité publique
    Mélisa Leclerc
    Directrice des Communications
    613-991-2863
    ou
    Sécurité publique Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657
    www.securitepublique.gc.ca
    ou
    Gouvernement du Yukon
    Ministère de la Justice
    Dan Cable
    Communications
    867-667-3508