Environnement Canada

Environnement Canada

26 juin 2009 14h40 HE

Le gouvernement du Canada s'associe à Conservation de la nature Canada en vue de conserver des terres à Brooms Brook

ST. JOHN'S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR--(Marketwire - 26 juin 2009) - Dans le cadre de son partenariat avec Environnement Canada, Conservation de la nature Canada a annoncé aujourd'hui à l'occasion d'un évènement à St John's la future conservation de 8,5 hectares sur la propriété Brooms Brook, dans l'estuaire de la rivière Grand Codroy, au sud-ouest de Terre-Neuve-et-Labrador. Cet achat est une nouvelle réalisation dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, lequel est doté de 225 millions de dollars.

"Le gouvernement du Canada est fier des résultats obtenus par le Programme de conservation des zones naturelles depuis sa création il y deux ans, puisqu'ils viennent renforcer considérablement la biodiversité dans notre pays" a déclaré le ministre de l'Environnement du Canada, l'honorable Jim Prentice. Il a ajouté ceci : "Le premier ministre Harper avait annoncé la création d'un partenariat avec des organisations de conservation non gouvernementales telles que Conservation de la nature Canada. Aujourd'hui, dans le cadre de ce partenariat, nous célébrons un autre important projet de conservation qui continuera à fournir un soutien vital aux espèces vivant dans le milieu humide le plus grand et le plus important à Terre-Neuve-et-Labrador.

L'estuaire de la rivière Grand Codroy subvient aux besoins d'un grand nombre d'oies et de canards, notamment d'environ 3 000 bernaches du Canada pendant l'automne et le début de l'hiver, plus de 1 000 canards noirs à la fin septembre ainsi que des canards pilets, des sarcelles d'hiver, des canards d'Amérique et des fuligules milouinans. La région est reconnue comme un centre de diversité provincial d'oiseaux chanteurs et il s'agit du seul endroit connu de Terre-Neuve où l'on peut observer le colibri à gorge rubis. L'estuaire abrite également 25 plantes vasculaires rares, y compris la prêle des marais et le millepertuis des montagnes.

Le domaine de Brooms Brook est situé du côté est de l'embouchure de Brooms Brook, à l'endroit où le cours d'eau entre dans l'estuaire. Le site est en face des terres que Conservation de la nature Canada a déjà acquises et il fait partie de son regroupement de terres dans l'estuaire. Le site permet la protection de plus de 300 mètres du littoral de Brooms Brook et de plus de 100 mètres de l'estuaire de la rivière Grand Codroy. Ce littoral, de même qu'un petit ruisseau sur le domaine de Brooms Brook, est couramment utilisé par la sauvagine.

"L'annonce d'aujourd'hui illustre une fois de plus la manière dont notre gouvernement agit concrètement en vue de protéger les trésors naturels du Canada avec l'aide de partenaires comme Conservation de la nature Canada" a déclaré le ministre Prentice. Il a ajouté ceci : "Les terres Brooms Brook continueront à fournir un habitat sain où les espèces peuvent se développer".

Le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement est une importante initiative de travail sur le terrain qui permet de prendre des mesures concrètes pour préserver l'environnement du Canada et conserver son précieux patrimoine naturel au profit des générations actuelles et à venir. Depuis sa création en 2007, ce programme a permis de conserver plus de 336 terres d'une superficie totale de 103 hectares et de protéger l'habitat de plus de 74 espèces en péril.

(Also available in English)


FICHE D'INFORMATION

Programme de conservation des zones naturelles

En mars 2007, dans le cadre de son engagement à conserver et à protéger l'environnement naturel du pays, le Premier ministre Stephen Harper annonçait l'investissement de 225 millions de dollars du gouvernement du Canada dans le nouveau Programme de conservation des zones naturelles. Ce programme aide les organismes sans but lucratif ainsi que les organisations non gouvernementales à protéger les terres écosensibles afin de préserver les divers écosystèmes, les espèces sauvages et leurs habitats.

De son entrée en vigueur jusqu'en mars 2009, le programme a permis l'acquisition de 336 terrains, protégeant ainsi l'habitat de plus de 74 espèces en péril.

Afin d'atteindre les objectifs du programme, le gouvernement du Canada a conclu un accord avec Conservation de la nature Canada. Dans le cadre de cet accord, Conservation de la nature Canada établit des partenariats avec des organisations non gouvernementales de conservation, comme Canards Illimités Canada et d'autres fiducies foncières qualifiées. Ces organisations doivent investir un dollar pour chaque dollar reçu du gouvernement fédéral.

A partir d'un processus à fondement scientifique, Conservation de la nature Canada et ses partenaires déploient des efforts visant à acquérir les terres écosensibles par le truchement de dons, d'achats et d'accords d'intendance avec des propriétaires fonciers.

Aux termes du programme, la priorité est accordée aux terres qui revêtent une importance tant à l'échelle nationale que provinciale en assurant une protection de l'habitat des espèces en péril et des oiseaux migrateurs ou en améliorant les points de rencontre des aires protégées existantes et de leurs corridors, notamment les réserves nationales de faunes, les parcs nationaux ou les refuges d'oiseaux migrateurs.

Le Programme de conservation des zones naturelles complète d'autres initiatives et investissements considérables du gouvernement du Canada en matière de conservation, à savoir :

- 110 millions de dollars sur deux ans pour l'application de la Loi sur les espèces en péril;

- 25 millions de dollars sur cinq ans pour la Stratégie sur les aires protégées des Territoires du Nord-Ouest;

- 30 millions de dollars pour la protection de la Great Bear Rainforest;

- trois millions pour la restauration du Parc Stanley de Vancouver et du parc Point Pleasant d'Halifax;

- le Programme d'intendance de l'habitat qui a attribué 19 millions de dollars, depuis l'exercice 2007-2008, au soutien de plus de 350 projets locaux de protection des espèces en péril et leur habitat;

- le réseau des aires protégées d'Environnement Canada, constitué de 51 réserves nationales de faune et 92 refuges d'oiseaux migrateurs;

- le programme des dons écologiques, qui offre des incitatifs fiscaux aux propriétaires fonciers faisant don de leur titre foncier ou de servitude du patrimoine sur une terre écosensible. Dans son budget de mai 2006, le gouvernement du Canada a augmenté les incitatifs fiscaux pour les dons de terres en réduisant le taux d'inclusion du gain en capital pour les dons écologiques certifiés, les faisant ainsi passer de 25 p. 100 à zéro.

Enfin, le Programme de conservation des zones naturelles est une initiative importante "sur le terrain" qui permet la prise de mesures concrètes pour protéger l'environnement. On prévoit qu'à long terme, c'est plus de 2 000 kilomètres carrés de terre écosensible qui seront protégés dans le pays.

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca