Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

01 mars 2010 10h00 HE

Le gouvernement du Canada s'engage à établir une installation de stockage à long terme de déchets faiblement radioactifs à Port Hope

PORT HOPE, ONTARIO--(Marketwire - 1 mars 2010) - Au nom de l'honorable Rona Ambrose, ministre de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, et de l'honorable Christian Paradis, ministre de Ressources naturelles Canada, Rick Norlock, député de Northumberland—Quinte West, a annoncé aujourd'hui la conclusion d'une entente de plus de 20 millions de dollars pour la conception détaillée d'une installation de stockage à long terme de déchets historiques faiblement radioactifs à Port Hope, en Ontario. Le contrat a été attribué à la coentreprise MMM Group Limited/Conestoga-Rovers et associés établie à Thornhill (Ontario).

« Notre objectif est d'assainir la région de Port Hope et d'assurer une gestion sécuritaire à long terme des déchets historiques faiblement radioactifs qui s'y sont accumulés. Nous avons franchi une autre étape importante en vue d'atteindre cet objectif, ce qui témoigne de notre engagement envers la collectivité de Port Hope », a déclaré le député Norlock. « En travaillant en collaboration avec Ressources naturelles Canada, Énergie atomique du Canada et les membres de la collectivité, nous avons abordé l'étape de l'approvisionnement en nous appuyant sur un processus transparent et équitable. »

« L'annonce de ce contrat constitue une bonne nouvelle pour Port Hope », a déclaré la mairesse Linda Thompson. « L'attribution de ce contrat nous permet de réaliser un pas de plus vers notre opération dépollution que nous attendions depuis si longtemps. »

« Nous sommes très fiers de la fusion de l'expertise technique et de gestion de cette coentreprise entre MMM et CRA, qui contribuera à la santé à long terme de Port Hope », a pour sa part mentionné M. Tom Chang, vice-président, Bureau de la gestion de projets chez MMM Group Limited.

En plus de la conception détaillée de l'installation de gestion à long terme des déchets, la coentreprise MMM Group Limited/Conestoga-Rovers et associés sera chargée de la conception de l'infrastructure de soutien connexe et de la planification de la restauration de divers sites de la municipalité.

Ce contrat comprend également une disposition visant des services de surveillance des sites au cours de la phase de construction de l'Initiative de la région de Port Hope. On amorcera immédiatement l'élaboration des plans de conception, et les travaux de construction devraient commencer en 2011. 

Les travaux seront financés dans le cadre de l'Initiative de la région de Port Hope, qui prévoit des projets de restauration visant les municipalités de Port Hope et de Clarington. Ressources naturelles Canada est le ministère fédéral responsable de cette initiative. Le Ministère a désigné Énergie atomique du Canada limitée à titre de promoteur et de gestionnaire principal de projet. Travaux publics et Services gouvernementaux Canada agit à titre de ministère responsable de tous les contrats d'envergure. 

En 2001, le gouvernement du Canada s'est engagé à mettre en œuvre des solutions élaborées à l'échelle locale pour l'assainissement sécuritaire de Port Hope et la gestion à long terme des déchets faiblement radioactifs qui s'y sont accumulés. Ces déchets découlent de l'exploitation d'une raffinerie de radium et d'uranium qui a ouvert ses portes dans les années 1930. 

Initiative de la région de Port Hope

Contexte

L'Initiative de la région de Port Hope (IRPH) est un projet parrainé par le gouvernement fédéral afin d'assurer la gestion des déchets faiblement radioactifs dans les municipalités de Port Hope et de Clarington. À Port Hope (projet de Port Hope), on prévoit l'excavation d'environ 1,2 million m3 de déchets dans divers sites de l'arrondissement 1 et dans l'installation de gestion des déchets de Welcome, qui est actuellement fermée, située dans l'arrondissement 2. À Clarington (projet de Port Granby), on prévoit l'excavation d'environ 500 000 mde déchets historiques faiblement radioactifs dans l'installation de gestion des déchets de Port Granby, qui est actuellement fermée.

Les déchets historiques découlent du traitement de l'uranium et du radium à Port Hope entre 1933 et 1988 par l'ancienne société d'État Eldorado Nucléaire et ses prédécesseurs du secteur privé. On transportera les déchets vers deux nouvelles installations de gestion à long terme des déchets (monticules artificiels) qui seront construites dans chacune des municipalités. 

Le gouvernement fédéral a longtemps tenté de trouver une solution en vue d'assurer la gestion à long terme de ces déchets, sans toutefois y parvenir. En 1997 et 1998, les municipalités ont proposé des solutions locales pour assurer la gestion des déchets à l'intérieur de leur propre territoire. Il en a découlé, en 2001, la signature d'un accord juridique entre le gouvernement du Canada et les municipalités de Port Hope et de Clarington, sur lequel repose l'Initiative de la région de Port Hope, portant sur la restauration et la gestion sécuritaire et à long terme des déchets historiques faiblement radioactifs. 

Ressources naturelles Canada (RNCan) est le ministère parrain de l'IRPH. En 2001, RNCan a désigné Énergie atomique du Canada limitée (EACL) à titre de promoteur de projet. EACL gère l'évaluation environnementale et les processus d'obtention de permis depuis le lancement de l'IRPH. En 2008, NRCan a désigné Travaux publics et Services gouvernementaux Canada à titre d'autorité contractante principale. Les parties assument leurs responsabilités conformément au cadre d'une nouvelle organisation de projet, à savoir le bureau de gestion de l'IRPH. 

On a divisé le plan d'assainissement et de gestion du stockage à long terme des déchets en deux phases. La première phase consiste en la réalisation d'évaluations environnementales et l'obtention des permis nécessaires. Elle est en grande partie terminée. La deuxième phase, ou phase de mise en œuvre, consiste en la restauration des sites contaminés et la construction de nouvelles installations à Port Hope et Port Granby. La troisième phase met en jeu l'entretien et la surveillance à long terme des installations conformément aux conditions prévues dans le cadre des permis et autorisations de la Commission canadienne de sûreté nucléaire. On est actuellement en période de transition entre les phases 1 et 2 en vue de la préparation aux travaux de construction de la phase 2. 

Dans le cadre du projet de Port Hope, on prévoit la construction d'une nouvelle installation de stockage à long terme sur les terrains adjacents au chemin Toronto pour stocker l'ensemble des déchets, la restauration de 17 sites majeurs et d'environ 400 sites de moindre envergure à Port Hope, la restauration et la fermeture d'un site de stockage de déchets existants, ainsi que la restauration de sols contaminés non radioactifs à quatre sites industriels historiques de Port Hope. 

Dans le cadre du projet de Port Granby, on prévoit la restauration et la fermeture d'un site de stockage existant, ainsi que la construction d'une nouvelle installation de gestion des déchets pour le stockage des déchets existants.

This text is also available in English.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux
    Chris Hilton
    Directeur des communications
    613-697-7324
    Chris.Hilton@tpsgc-pwgsc.gc.ca
    ou
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-956-2315
    ou
    Ressources naturelles Canada
    Ottawa
    Bureau des relations avec les médias
    613-992-4447
    ou
    Bureau de gestion de l'Initiative de la région de Port Hope
    Bob Neufeld
    Gestionnaire des relations
    et des communications avec les intervenants
    905-885-6197
    neufeldr@aecl.ca