Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

03 mai 2010 09h16 HE

Le gouvernement du Canada soutient les services visant à aider les femmes à échapper à la violence familiale au Nouveau-Brunswick

BOUCTOUCHE, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 3 mai 2010) - Grâce au soutien financier du gouvernement du Canada et du gouvernement du Nouveau-Brunswick, le Centre de prévention de la violence familiale de Kent peut maintenant offrir un logement et des services de rétablissement, pour une période maximale d'un an, aux victimes de violence familiale de la région de Sainte-Anne-de-Kent. La sénatrice Rose-May Poirier en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, l'honorable Diane Finley.

« Le gouvernement du Canada aide les femmes qui ont besoin de soutien à échapper aux situations de violence. Nous sommes fiers d'appuyer les efforts que déploient les collectivités pour trouver localement des solutions pour ceux et celles qui sont à risque de devenir sans-abri, a dit la sénatrice Poirier. Grâce à cet investissement, le Centre de prévention de la violence familiale de Kent sera en mesure d'offrir des services de logement de transition et de soutien aux femmes et aux enfants victimes de violence familiale et qui sont à risque de devenir sans-abri. »

Le gouvernement du Canada, par le biais de sa Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, a versé tout près de 153 000 dollars au Centre de prévention de la violence familiale de Kent. À cela s'ajoute la somme d'un peu plus de 162 000 dollars qui a été accordée au Centre dans le cadre du Programme d'amélioration des maisons d'hébergement fédéral-provincial. Ce financement a permis de rénover le deuxième étage d'un refuge déjà en place et de construire la nouvelle Maison Oasis, qui offre trois unités de logement de longue durée. D'autres travaux de rénovation ont également permis d'aménager des bureaux pour les séances de consultation, d'installer un système de surveillance par caméra et d'apporter les améliorations nécessaires à l'édifice pour qu'il soit conforme aux normes de prévention des incendies.

« Le gouvernement du Nouveau-Brunswick est heureux d'appuyer ce projet, a affirmé le premier ministre Shawn Graham. Le soutien que nous avons accordé à la Maison Oasis s'inscrit dans le cadre de notre plan pour réduire la pauvreté. Nous nous sommes fixés comme objectif d'aider tous les Néo-Brunswickois à combler leurs besoins fondamentaux, à vivre dans la dignité et à jouir d'une bonne santé et d'un mode de vie sécuritaire. Les femmes qui tentent d'échapper à la violence familiale ont besoin d'un environnement réconfortant où elles n'auront pas à craindre pour leur sécurité et celles de leurs enfants. C'est exactement ce genre d'environnement que la Maison Oasis a à leur offrir. »

« Le Centre de Kent pour la prévention de la violence est très reconnaissant des contributions financières du gouvernement du Nouveau-Brunswick et du gouvernement fédéral, a dit la directrice du Centre, Mme Angèle Losier. Nous sommes très heureux de pouvoir venir en aide à des femmes victimes de violence, par l'entremise de la Maison Oasis. Ce nouveau service vient compléter les services déjà établis dans Kent. »

En septembre 2008, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 1,9 milliard de dollars sur une période de cinq ans pour les programmes de logement et de lutte contre l'itinérance à l'intention des Canadiens à faible revenu. Cet engagement donne au gouvernement du Canada la souplesse nécessaire pour travailler avec les provinces, les territoires, les municipalités et les organismes de bienfaisance pour trouver des moyens d'améliorer l'efficacité des dépenses fédérales dans le secteur du logement et de la lutte contre l'itinérance.

Le Plan d'action économique du Canada fait fond sur ces investissements en y ajoutant un investissement ponctuel de plus de deux milliards de dollars sur une période de deux ans pour construire ou rénover des logements sociaux, ainsi qu'une somme pouvant atteindre deux milliards de dollars en prêts aux municipalités canadiennes, investie sur deux ans, pour financer des améliorations aux infrastructures de logement. Les investissements du gouvernement créent des emplois, stimulent les économies locales et assurent une meilleure qualité de vie à de nombreux Canadiens. Pour en savoir plus au sujet du Plan d'action économique du Canada, consulter le www.plandaction.gc.ca.

L'offre de logements stables et sécuritaires et des services de soutien connexes est un élément important de la lutte contre l'itinérance et de l'aide accordée aux sans-abri pour qu'ils améliorent leur qualité de vie. La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance vise à prévenir et à réduire l'itinérance au Canada au moyen d'un soutien aux efforts communautaires visant à prévenir et à réduire l'itinérance et de partenariats entre le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires.

Pour avoir plus d'information sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consulter le www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/index.shtml.

Le Programme d'amélioration des maisons d'hébergement offre de l'aide financière pour la réparation, la réhabilitation et l'amélioration des centres d'hébergement existants, ainsi que pour l'acquisition et la construction de nouveaux centres d'hébergement et de logements transitoires pour les victimes de violence familiale. Au Nouveau-Brunswick, les programmes fédéraux d'aide à la rénovation, y compris le Programme d'amélioration des maisons d'hébergement, sont administrés et mis en œuvre par la province.

Pour en savoir davantage sur la manière dont le gouvernement du Canada et la Société canadienne d'hypothèques et de logement soutiennent la construction de logements plus solides et l'aménagement de collectivités plus prospères pour tous les Canadiens, communiquez avec la Société au 1-800-668-2642 ou consultez le site Web www.schl.ca/plandactionlogement.

Ce communiqué est offert en médias substituts sur demande.

DOCUMENT D'INFORMATION

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à réduire l'itinérance en offrant un soutien direct et du financement à 61 collectivités dans l'ensemble du Canada. La SPLI est entrée en vigueur le 1er avril 2007 avec un budget annuel de 134,8 millions de dollars pour deux ans. En 2008, elle a été prolongée de deux autres années, soit jusqu'au 31 mars 2011. 

La SPLI met en place les structures et les mesures de soutien nécessaires pour aider les sans-abri et les personnes à risque d'itinérance à devenir autonomes et à participer pleinement à la société. Elle se fonde sur un modèle visant à faire face à l'itinérance en travaillant en partenariat avec les provinces et les territoires, d'autres ministères fédéraux, les collectivités, le secteur privé et les organismes sans but lucratif. 

Ce faisant, nous optimisons les résultats et nous contribuons vraiment à faire une différence durable dans la vie des Canadiens vulnérables. De plus, la SPLI offre à nos partenaires des collectivités le soutien dont ils ont besoin.

La SPLI se fonde sur le principe de la priorité au logement, qui reconnaît que la première étape consiste à offrir aux sans-abri un logement de transition ou un logement supervisé. 

La SPLI compte sept volets de financement :

Volets offerts dans les régions :

  • Collectivités désignées;
  • Collectivités éloignées;
  • Collectivités autochtones.

Volets offerts à l'échelle nationale :

  • Projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral;
  • Programme de développement des connaissances sur l'itinérance;
  • Système d'information sur les personnes et les familles sans abri; 
  • Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la SPLI et des sept volets de financement, rendez-vous sur le site www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/index.shtml.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559
    ou
    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Andrea Scott
    Communications
    604-737-4064
    ou
    Ministère du Développement social du Nouveau-Brunswick
    Tracey Burkhardt
    Communications
    506-444-2416